Avec la hausse du prix de l’essence, faire le plein n’est pas une partie de plaisir. Cette situation complique la vie des automobilistes qui trouvent des difficultés à s’approvisionner en carburant. Ces derniers cherchent dès lors de nombreuses astuces pour faire des économies à la pompe. A cet effet, si vous remarquez un camion-citerne approvisionnant la station-service en carburant, évitez de passer juste après. On vous explique pourquoi.

Pourquoi est-il déconseillé de faire le plein de carburant après le passage du camion-citerne ?

Aucune réglementation ne demande à ce que la station-service ferme pendant le réapprovisionnement des cuves : le dépotage. Le chauffeur-livreur doit suivre cependant un processus précis pour limiter les risques d’incendie, dus aux vapeurs qui peuvent s’échapper. Les carburants vont pénétrer dans les cuves et y créer un grand chamboulement. Les essences comportent toujours des microparticules que le meilleur raffinage ne peut pas éliminer. Il s’agit bien d’infimes particules de rouille – due à l’usure des citernes de stockage – et de quelques poussières microscopiques. Rien n’est visible à l’œil nu ! Cependant, si vous vous approvisionnez en carburant juste après le passage du camion-citerne, votre moteur sera sensible à cet afflux plus important que d’ordinaire de ces microparticules. Il risque de s’encrasser ! Autant lui éviter cela !

La conduite présente des à-coups. L’alimentation ne se fera pas correctement. Pour la même raison, l’apport en carburant ne sera pas suffisant et votre véhicule aura du mal à démarrer le matin. La combustion n’est pas correcte à cause d’un mauvais mélange : votre véhicule fume, tout noir… Surtout les diesels… Vous avez aussi noté une surconsommation de carburant. Vous y êtes. Le système de filtration ne fonctionne pas bien, il vous faut rapidement vous diriger chez un mécanicien.

Quel est le parcours du carburant dans une voiture ?

Le risque des impuretés est pris en charge dans la conception de votre véhicule. On parle du système de filtration. Avant d’injecter le carburant dans le moteur, celui-ci passe par le filtre à carburant. Dans un véhicule à essence, c’est une petite pièce en plastique, qui laisse apparaître un filtre, une partie pliée en accordéon. Pour les véhicules au gasoil, la pièce est plus grosse et très reconnaissable à sa forme cylindrique et à sa couleur grise. Ces filtres sont conçus pour capter des particules très fines, jusqu’à 5 à 7 microns. Un grand afflux d’impuretés va entraîner un blocage du filtre, une mauvaise filtration, ou un non-approvisionnement en carburant. On ne peut pas se contenter de changer le filtre et de se dire que tout va bien. C’est tout le dispositif de filtration et d’injection qu’il faut vérifier. L’opération prend du temps, et surtout coûte cher !

Les filtres accumulent les particules fines. Pour éviter la saturation, il faut les changer. Votre voiture sera alors capable de répondre à tous les incidents.

Pour vous prémunir de ces tracas inutiles et surtout une facture un peu salée, évitez de faire le plein, quand le camion-citerne est sur la station-service !