Que contient ce fameux document retrouvé dans l’ordinateur de Jonathann Daval ?

L’affaire Daval ayant passionné les français, un téléfilm a été réalisé et diffusé en deux parties sur TF1. Intitulé « Le mystère Daval« , ce long métrage retrace toute l’enquête. Les téléspectateurs ont pu le découvrir lundi 12 septembre.

Soucieux de produire un film fidèle à la réalité, les réalisateurs ont contacté les parents d’Alexia Daval. Mais ces derniers ont refusé d’y participer. En effet, ils s’étaient déjà engagés dans un projet similaire.

Un téléfilm retrace l’enquête de l’affaire Daval

Dans ce film retraçant l’enquête de ce fait divers particulièrement marquant, les téléspectateurs ont découvert un élément révélé tardivement par la presse. Il s’agit d’un document retrouvé dans l’ordinateur de Jonathann Daval.

Suite à cette diffusion, la mère du meurtrier s’est exprimée publiquement. « Je ne suis pas d’accord avec cette histoire de film, et Jonathann n’est pas d’accord non plus. Il ne veut plus qu’on parle de lui, il veut être tranquille. Mon fils n’est pas une bête de foire ! Je voudrais que tout ça, ça s’arrête… On en a marre. » a-t-elle déclaré avant d’ajouter « Jonathann a été jugé, il va faire sa peine, qu’on le laisse en paix. C’est honteux, c’est indécent. Vraiment, il faut laisser les gens en paix, et les morts aussi… «

Dans son récit des faits, Jonathann Daval a révélé l’origine d’un conflit qui l’opposait à son épouse. D’après lui, celle-ci « souhaitait avoir un rapport sexuel ». Au sujet des déclarations du meurtrier, les parents de la victime ont déclaré : « Nous voulions la vérité, nous l’avons eue. C’est tout ce qui compte. C’était très long, très difficile à obtenir, mais avec le savoir-faire de tout le monde, nous y sommes parvenus. C’est tout ce qui comptait pour moi, pour la mémoire d’Alexia. »

Un scénario soigneusement préparé et rédigé ?

Le document mystère dont il est question a été révélé par l’émission « Sept à huit » diffusée sur TF1. Il s’agit d’un fichier Word pour le moins troublant. Retrouvées dans l’ordinateur de Jonathann Daval, ces deux pages narrent le déroulé de la journée du 28 octobre. C’est ce jour-là qu’Alexia s’était volatilisée.

C’est avec une grande précision que son époux décrit tous leurs faits et gestes en prenant soin d’énumérer tous les détails. Dans ce récit, on découvre notamment les personnes croisées dans la journée et le contenu des repas.

Alexia et Jonathann Daval s’étaient levés vers 7 h avant de prendre leur petit déjeuner devant une série télé intitulée « Grinder ». Le meurtrier raconte ensuite, heure par heure, les activités de son épouse. Après avoir précisé les habits qu’Alexia portait, il poursuit le récit jusqu’au moment où il se décide à prévenir les autorités de sa disparition.

« J’ai vidé le lave-vaisselle, étendu le linge. J’ai pris une douche. 9 heures 15, bisou, câlin. Je suis allé chez mes parents vider le seau à compost, j’ai bu un café avec ma maman. Monsieur Dumont m’a vu sur le rond-point. Je suis allé au bar, boire un café, voir Jean-Pierre. Je suis retourné à la maison, elle n’était toujours pas rentrée. On est allé à la maison, aux urgences, et à la gendarmerie vers 11 heures 45. » raconte-t-il.

Ce récit semble avoir été écrit une dizaine de jours après la disparition de la jeune femme. Mais l’enquête a mis à mal ce récit en prouvant qu’Alexia a été tuée dans la nuit du 27 au 28 octobre. De plus, Jonathann n’était pas encore suspecté au moment où il a rédigé ce contenu. On peut donc en conclure qu’il s’agit d’un scénario soigneusement préparé pour faire office d’alibi.