Invité sur le plateau de TPMP, Mario Barravecchia se confie sur l’euthanasie de son père. Son témoignage très émouvant sur cet acte qui respectait les volontés de son père.

Ce vendredi 9 avril, Touche pas à mon poste recevait Mario Barravecchia. L’ancien candidat de la Star Academy était effectivement présent pour évoquer son passage dans l’émission de télé-réalité. Mais il a également profité de l’occasion pour parler d’un passage très privé de sa vie. Il s’agit ainsi du décès de son père et de la manière dont il l’a accompagné dans l’euthanasie. Des déclarations émouvantes sur lesquelles nous revient aujourd’hui pour vous.

Mario Barravecchia : un témoignage poignant concernant la fin de vie de son père

Quand l’espoir n’est plus permis

Présent sur le plateau de Cyril Hanouna ce 9 avril 2021, Mario Barravecchia livre en effet un témoignage totalement bouleversant. En effet, son père a dû faire face à une terrible maladie. Peu à peu, son état de santé s’était véritablement empiré en lui provoquant de terribles séquelles. Incapable de se mouvoir seul, il ne pouvait même plus respirer par ses propres moyens. La maladie de Charcot avait fait son œuvre. L’ancien candidat de la Star Academy a donc tout fait pour que son père soit pris en charge par les meilleurs médecins de la discipline. Hospitalisé à Paris, l’homme d’origine italienne, ne semble pourtant pas aller mieux. Il perd de plus en plus de poids, il est incapable de se nourrir seul.

Les prémices d’une fin de vie qui allait probablement se révéler très douloureuse. Pourtant, Mario Barravecchia en avait discuté à de nombreuses reprises avec son père. Celui-ci lui avait d’ailleurs demandé qu’en pareille situation, il fallait tout faire pour mettre un terme à ses souffrances. ” Il m’a toujours dit que si un jour, il devait respirer avec une machine, il ne voulait pas se voir en légume “. Mais l’euthanasie est interdite en France. Dès lors, Mario Barravecchia va devoir se résoudre à prendre une grande décision. Sur le plateau de TPMP, il parle ainsi sans tabou de ce qu’il a été obligé de faire.

Un exil forcé

Avant de prendre la moindre décision, Mario Barravecchia voulait être certain du choix de son père. Avec l’énergie du désespoir, celui-ci a donc réussi à écrire quelques mots sur un papier, car la maladie l’empêche de parler. ” Il m’a regardé. Il pouvait plus bouger donc il avait juste le doigt, les deux, trois doigts qui pouvaient écrire très difficilement. Et il me demandait donc, il m’a dit : ‘Il faut le faire. C’est le moment de partir’. Il m’a dit ‘Ramène-moi à la maison’. Je leur ai dit de lui laisser la liberté de mourir à la maison, tranquillement “.

Une fois revenu au domicile familial, Mario Barravecchia appelle le médecin italien qui lui aussi se rend bien compte que la situation est sans issue. ” Il dort, il souffre, il n’est plus conscient. Morphine, morphine, etc. “. Un fils qui aura dû se résoudre à poser un acte qui restera bien évidemment à jamais gravé dans sa mémoire. Mario Barravecchia a donc tenu sa promesse. Tout d’abord, le médecin de famille a fait une injection à son père afin de le détendre. Mais il agissait doucement pour qu’il ne ressente aucune souffrance. Jusqu’à ce que le moment fatidique arrive. nous vous explique donc comment s’est passé l’euthanasie du père du jeune homme.

Un acte courageux

Face aux caméras de Touche pas à mon poste, Mario Barravecchia a décidé de dire toute la vérité sur les derniers moments de son père. D’ailleurs, l’acte qu’il va commettre, il ne le regrettera jamais. Puisqu’il aura respecté les dernières volontés de l’homme qui lui a donné le jour. ” Il m’a dit de débrancher la machine. J’ai débranché la machine. Et il a encore respiré trois, quatre fois, il a fait un dernier souffle et il est parti “. Cette euthanasie s’est déroulée en Italie. En effet, en France, elle aurait effectivement eu de graves conséquences pour celui qui l’aurait commis. Car le sujet est encore loin d’être réglé dans l’Hexagone. Certains députés s’intéressent à la question depuis de nombreuses années et plusieurs propositions ont déjà été émises sur le sujet.

Pourtant, aucun consensus ne semble jamais avoir été trouvé. Mario Barravecchia a donc fait ce qu’il pensait juste. En tout cas, l’euthanasie continue de susciter un grand nombre de polémiques. Récemment, la chanteuse Françoise Hardy évoquait également le sujet, très angoissée par sa propre fin de vie. Elle aussi regrettait que la législation ne permette pas de choisir comment vivre son grand départ. En tout cas, les dernières volontés du père de Mario Barravecchia ont, elles, été bien respectées. Même si pour cela, son fils aura dû prendre la décision la plus importante de sa vie. Un dilemme auquel chacun d’entre nous devra peut-être un jour faire face.