Le troisième confinement est toujours en cours et les Français et Françaises sont à bout. De nombreuses professions sont en difficulté et Camille Lellouche n’hésite pas à défendre le monde de la culture. nous vous donne tous les détails.

Le 10 avril dernier, Camille Lellouche était invitée de l’émission Le Journal Inattendu, animé par Ophélie Meunier, sur RTL. La chanteuse a eu l’occasion de parler de sa chanson « N’hésite pas », qui rend hommage aux victimes de violences conjugales. Elle est vraiment très touchante lorsqu’elle interprète ce titre sur les plateaux télévisés ou à la radio.

Le gros coup de gueule de Camille Lellouche

En parallèle, elle n’hésite pas à interpeler le gouvernement et à pousser des coups de gueule pour défendre le secteur de la culture fortement fragilisé depuis le début de la crise sanitaire. Très active pour s’exprimer à travers ses pastilles humoristiques sur sa page Instagram, Camille Lellouche s’en prend en toute franchise aux « mauvaises décisions » ou aux « mensonges » du gouvernement. Elle fait partie des voix du portent.

D’ailleurs, l’artiste ne croit plus à la réouverture des cinémas, théâtres et lieux de culture au milieu du mois de mai, comme indiqué par le chef de l’État, Emmanuel Macron durant son intervention à la télévision. « C’est très dur pour tout le monde, tous les corps de métiers, et le mien il souffre beaucoup, que ce soit l’humour, la scène, le cinéma, vraiment moi je suis en train de crever à petit feu de tristesse car que je ne vois pas les gens, je ne peux plus prendre les gens dans les bras… ça fait une année, c’est bon ».

Le ras-le-bol du monde de la culture

Un ras-le-bol mais aussi un cri du cœur de la part de la chanteuse Camille Lellouche qui, avant l’arrivée de cette crise internationale était sur scène, pour chanter ou pour jouer ses personnages imaginés pour faire passer plusieurs messages. Ces personnages, la comique les a inventés en analysant, dans la vie réelle, « des personnages normaux » à travers lesquels les inconditionnels de l’humoriste se reconnaissent.

Maintenant, avec la situation sanitaire, Camille Lellouche ne peut plus puiser son inspiration de ces instants au restaurant, au café, dans la rue… alors elle se dédie à la musique, une vraie passion, en souhaitant pouvoir revenir sur scène rapidement.

Camille Lellouche, l’artiste qui monte

En 2020, Camille Lellouche a vraiment explosé auprès du grand public. Elle dispose de nombreux talents. La jeune femme est une comédienne et chanteuse très talentueuse, qui s’est révélée dans la 4e saison du programme de télé-crochet The Voice sur TF1. Une émission regardée par des millions de personnes chaque semaine. La jeune femme a deux passions depuis de nombreuses années pour deux domaines phare : la musique et la comédie. Elle débute le piano dès l’âge de 4 ans et sprend à des cours de théâtre par la suite. Elle multiplie les petits rôles, surtout au cinéma où elle a la possibilité de jouer avec des comédiennes comme Léa Seydoux dans Grand Central, réalisé par la très talentueuse Rebecca Zlotowski.

Camille Lellouche aime indiquer qu’elle n’a aucun lien de parenté avec le fameux comédien Gilles Lellouche. En plus de ses activités artistiques et musicales, Camille s’affaire à l’écriture d’un one woman show. Il s’agit d’un spectacle où elle serait seule en scène et multiplierait les vannes. Un exercice qui nécessite beaucoup de précision. Faire rire n’est pas une chose aisée. Il faut aussi tester son spectacle avant de le présenter au public.

En juin 2016, le présentateur Cyril Hanouna indique que Camille Lellouche fait partie del’émission « Touche pas à mon poste ! » à la rentrée de septembre, en tant que chroniqueuse. En septembre 2017, elle débarque sur TMC dans l’émission animé par Yann Barthès, Quotidien.

Ces dernières semaines, on peut la voir sur de nombreux plateaux de télévision. Son duo avec Grand Corps Malade a fait un carton « je t’aime ». Les multiples titres qu’elle a sortis marche très bien. Elle est beaucoup diffusée à la radio. Ses titres sont très écoutés en streaming. A noter aussi qu’elle est passée récemment sur le plateau de Laurent Ruquier dans « On est en direct », elle a interprété « n’insiste pas », son dernier titre. Elle dénonce dans la chanson les violences faites aux femmes.