La fille de Zazie, Lola, a déjà 18 ans. Et d’après la chanteuse, elle tient beaucoup plus à son père !

A 57 ans, l’ancienne coach de The Voice reconnait sans difficulté que sa fille tient beaucoup plus à son père qu’à elle-même. “Elle veut du vernis à ongles, des serre-tête, des jupes, des robes qui tournent. Pour ça, elle s’entend bien avec son père qui est aussi très chiffons. Elle ressemble plus à lui qu’à moi !”, a-t-elle en effet confié dans les colonnes du magazine Elle. Pourtant, il y a un trait de caractère qui prouve bien que c’est sa fille. On vous dit tout !

En 2018, Zazie sortait son dernier album, Essenciel. Disque d’or, cet opus suivait le même sillon déjà tracé par le célèbre mantra « “Zen, soyons zen”. « Mon essentiel tient à des choses très simples. », explique-t-elle en effet à Femininbio. « La musique, bien sûr, et autour ma tribu, mes amis, une manière de vivre sans prise de tête. Mon essentiel, c’est aussi de se désencombrer du superflu. Lorsqu’on est artiste on peut être sujet à quelques vertiges, car on est surexposés. Ce sont des carrières très verticales. »

Et quand nos confrères de Fémininbio lui demandent ce qu’elle entend par verticalité, Zazie explique qu’elle « parle de notre type de métier où l’on flirte avec le sommet. On monte, on monte, et une fois là-haut, que se passe-t-il ? On plante un drapeau, c’est génial… Mais ça ne sert à rien et on n’a qu’un seul choix, celui de redescendre. »

Zazie: « J’ai l’impression de le vivre de façon horizontale »

Et de poursuivre : « De mon côté, j’ai l’impression de le vivre de façon plutôt horizontale, en rappelant à ceux qui font ce métier et ceux qui nous assistent que “non je n’ai pas besoin de taxi” et “oui je peux porter mon sac toute seule”, tous ces réflexes que j’ai toujours, heureusement. », ajoute-elle en effet.

Elle reconnait également qu’elle « a le privilège de parfois gagner beaucoup d’argent et on peut être tentés d’acheter ça, puis ça, puis ça… pour se rendre compte que cela nous encombre et que, franchement, quinze canapés ne servent à rien si on n’a qu’une paire de fe*ses ! »

Zazie: « J’ai dû être sorcière dans une autre vie. »

Son album s’intitule Essenciel. Et si elle choisit de l’orthographier avec un C comme Ciel, ce n’est peut-être pas du au hasard ! « Je n’ai pas de croyances particulières, mais j’ai besoin d’une constante recherche philosophique et spirituelle. Chez moi, cela passe beaucoup par le rêve… J’ai dû être sorcière dans une autre vie (rires). Il s’agit à la fois d’un travail sur ma psychologie personnelle, sur celle des autres, qui se traduit par mon écoute et ma capacité à rêver. »

« Pour moi, c’est une qualité, même si j’ai bien conscience qu’il est important de ne pas faire que rêver sa vie pour pouvoir la vivre. J’aime m’adonner à des “et si on…” ou “on dirait que tu serais…”, comme le font les enfants. Ils permettent de faire le pont entre les rêves et une petite part de réalité. J’avoue que j’aime bien rester perchée et je crois que je le suis naturellement. »

« J’aime avoir les pieds sur terre et regarder vers le haut. »

« Peut-être que cette recherche de spiritualité est aussi en lien avec mon éducation ou encore avec ma pratique de la danse indienne sacrée, le Bharatanatyam. La découverte du polythéisme hindou et de ses histoires de dieux vraiment décalées m’a fascinée, tout comme la mythologie grecque, ses légendes et ses symboles qui me fascinent. J’aime avoir les pieds sur terre et regarder vers le haut. »

« Cette bulle est en moi. »

Et grâce à cette mentalité, Zazie n’a aucun mal à prendre du recul sur ce « monde de paillettes » comme le décrit le magazine FémininBio. « Cette bulle est en moi. Pour l’atteindre, la chute libre m’aide. Je lâche le mental pour être au contact de mon corps grâce à l’action du vent. Je pratique l’apnée, qui m’apporte cette même sensation d’apporter un contour extérieur à mon corps, comme une caresse. J’ai toujours eu cette sensation de mon corps et de ses limites. Et je pense qu’on y accède plus facilement quand on est une femme, notamment en devenant mère. », explique-t-elle ainsi.

Justement, en devenant mère, Zazie a transmis inévitablement sa passion à Lola. Aujourd’hui, sa fille veut suivre les traces de sa mère. “Avant, je lui chantais des chansons. Maintenant, elle a découvert les rimes, c’est elle qui m’en invente, ça nous fait rire”, explique ainsi la chanteuse. Lola est la fille de Fabien Cahen, qui travaille lui en tant que musicien. Zazie et Fabien vivaient en couple jusqu’en 2005. Ils ont mis fin à leur relation après une histoire d’amour de 6 ans.