Geneviève de Fontenay inquiète ses fans à cause de la crise sanitaire. Et les détails de ses petites-filles dans la presse ne sont pas non plus très rassurants.

Geneviève de Fontenay ne se présente plus. Elle a été le visage et le prestige du concours Miss France pendant de très nombreuses années. Aux côtés de son mari, elle façonne ce qui est encore aujourd’hui l’un des concours les plus plébiscités par le public français. Mais en janvier 2016, à 83 ans, elle se retire. En effet, Geneviève de Fontenay annonce officiellement se retirer de tous les concours de beauté. Pourtant, c’était très cher à son cœur de perpétuer la mémoire de son mari dans cette fonction. Néanmoins, elle déclare qu’elle ne se sent plus dans son “élément” dans “cette société”. nous a pris des nouvelles de cette grande dame sur la Toile. Un récent interview de ses deux petites-filles font les gros titres. Nous nous sommes donc mis en recherche d’informations sur l’état de santé de Geneviève de Fontenay.

Geneviève de Fontenay est trop têtue ? Elle négligerait sa santé malgré les conseils de ses petites-filles

Adèle et Agathe sont les filles de Xavier Poirot, le fils cadet de Geneviève de Fontenay. Ces demoiselles sont très proches de leur grand-mère et estiment apparement qu’elle peut être agaçante. En tout cas sur un point bien précis qui concerne sa santé. En effet, dans une interview qu’elles ont accordé à France Dimanche, Adèle et Agathe regrettent amèrement une décision de Geneviève de Fontenay qui leur fait soucis. Il se trouve que l’ancienne présidente du Comité Miss France ne souhaite pas se faire vacciner ! À 88 ans, il est pourtant nécessaire d’en passer par là pour éviter le pire. La pandémie bat son plein et depuis plus d’un an déjà. Il a été prouvé que les personnes atteintes par la Covid-19 avait très peu de chances de s’en sortir quand elles avaient plus de 70 ans.

Mais Geneviève de Fontenay ne tient apparement pas à recevoir cette injection. Elle estime que le monde n’a pas encore assez de recul pour estimer réellement les risques et les avantages d’une telle procédure. De plus, comme elle n’a jamais été contaminée à ce jour, elle considère que c’est effectivement un risque que de se faire vacciner. Malgré les demandes de ses petites-filles, elle resterait convaincue qu’elle n’a pas besoin de cette injection. Décidément, Geneviève de Fontenay reste têtue même à 88 ans.

En janvier 2016, à 83 ans, elle se retirait et cela faisait le buzz dans les médias. Elle déclarait qu’elle ne se sent plus dans son “élément” dans “cette société”. Ses propos ont, comme toujours, suscité de vives polémiques. Là encore, l’entêtement de Geneviève de Fontenay lui était reproché. Mais elle a toujours fait en sorte d’aller au bout de ses convictions quitte à avoir un ton véhément parfois. D’ailleurs, ses petites-filles rappelant que leur grand-mère n’entend plus très bien. Alors, il convient de ne pas se formaliser quand elle hausse le ton. En revanche, nous n’est pas certain que ses petites-filles partagent ses positions sur l’affaire Charlie Hebdo, mais cela est un autre sujet.

Une santé de fer et une tête de bois

Geneviève de Fontenay est contrainte de vivre au rythme de la crise sanitaire. Si elle déplore de ne plus passer autant de temps proche des siens, elle ne considère donc pas le vaccin comme une priorité. Ses petites-filles, Adèle et Agathe, vont continuer de tenter de la faire changer d’avis. Mais si elles y parviennent, nous se risque à imaginer qu’elles seront les seules à réussir cet exploit. En effet, Geneviève de Fontenay n’est pas du genre à laisser son jugement être influencé par qui ou quoi que ce soit. Pourtant, ses petites-filles affirment que cela lui coûte de ne pas pourvoir être aussi entourée qu’elle le souhaiterait.

Quelques soient les décisions de leur grand-mère, Adèle et Agathe ne lui tourneront jamais le dos. Le lien qui les unit semble très fort et même indéfectible. À travers le compte Instagram de Geneviève de Fontenay, il est aisé de constater à quel point elle adore ses petites-filles. Croisons alors les doigts pour que cette affection sans bornes puissent faire décider l’ancienne président du Comité Miss France à se faire vacciner. Autrement, croisons-les pour qu’elle échappe à la Covid-19 jusqu’à ce qu’un traitement efficace soit trouvé. En effet, ce sont les seules options qui reste à leur grand-mère si elle refuse le vaccin.