Florent Pagny a beau être un des anciens parmi les coachs de “The Voice”, il reste pétri de peur face à certaines épreuves. Et cette année plus que jamais !

Florent Pagny a été coach dans The Voice de 2012 à 2018. Et pour l’édition 2021, il est de retour pour la 10ème saison donc. La première édition ainsi que la quatrième, c’est l’un de ses talents qui remportait la victoire. Son absence de deux ans a pesé lourd sur les fans de The Voice et ceux de Florent Pagny. Mais c’est avec plaisir qu’ils le retrouvent enfin aux commandes. Néanmoins, il a avoué avoir quelques appréhensions avant une épreuve délicate. En 10 ans de The Voice, il n’avait jamais eu autant de stress en lui à propos d’une épreuve. Cela démontre qu’il a à cœur de voir ses talents aller le plus loin possible. Mais aussi qu’il n’est pas du genre à s’habituer à la difficulté. Chaque challenge est unique et son humilité l’honore. nous vous explique tout !

Florent Pagny joue le jeu de The Voice mais la pression monte

Sincère envers ses camarades coachs, Florent Pagny admet qu’il ne se sent pas vraiment dans son assiette. En effet, il appréhende beaucoup de devenir passer par la case des K.O. pour ses talents. Evidemment, si cela ne tenait qu’aux coachs, tout le monde irait au bout de l’aventure. Ce n’est jamais évident d’éliminer ses poulains ou de les voir partir. Mais il faut garder en tête que c’est pour cela qu’ils ont signé. Il ne doit rester qu’un talent pour remporter la victoire. Alors évidement, les remise en questions sont nombreuses pour les coachs. Vont-ils faire des erreurs ? Vont-ils regretter leurs choix ? Vont-ils se faire voler des talents ? Leur favori les mènera-t-il à la victoire ?

Florent Pagny est le coach de The Voice qui a été le plus constant au fil des saisons. Et conséquence ou non, c’est aussi celui qui a remporte l’émission le plus de fois avec l’un de ses poulains. La première fois pour la première saison avec Stéphan Rizon. Et la deuxième fois avec Slimane pour la cinquième saison. Et si le stress monte autant pour Florent Pagny, nous se dit que c’est peut-être qu’il sent que la victoire est encore une fois à portée de main. Les enjeux sont grands lorsque l’on est face à de telles responsabilités. Il n’oublie pas non plus que le public l’attend au tournant.

Florent Pagny n’a pourtant plus à faire ses preuves. Mais sa grande humilité et sa sensibilité d’artiste le remet toujours face à ses angoisses. Les choix qu’il fait, aussi brillant soit-il, il ne les fait pas à la légère. Chaque décision pèse et il en connaît les conséquences. Alors, à l’approche de la dernière soirée des K.O. qui était diffusée ce samedi 24 avril, la pression était à son comble.

The Voice approche de son dénouement et la tension devient électrique

Ce samedi 24 avril, c’est la dernière soirée des K.O. qui se jouait. L’ambiance en plateau se ressentait jusque de l’autre côté des écrans de télévision. Le public attendait cette soirée avec impatience. Car ensuite, ce sont les cross-battles qui prennent le relai. Et ce qui en découlera seront enfin, la demi-finale et la finale de The Voice. Autant dire que nous sommes proches du but. Seuls les meilleurs candidats sont sélectionnés et tout peut donc se jouer d’un épisode à l’autre. Autant pour les coachs, que pour les talents, et même pour le public, nous atteignons le paroxysme de l’émotion, de la pression et du suspense. Nikos Aliagas va lui aussi tout faire pour accentuer les états émotionnels des téléspectateurs et faire encore un peu grimper les effets de tensions. Car tout le monde participe à faire de ces soirées des moments mythiques et inoubliables.

Florent Pagny ne cachait alors pas parfaitement ressentir cette pression qui arrivait à son plus haut niveau. Il déclarait quelques mots qui, heureusement, n’ont pas été entendu par ses talents avec qu’ils ne passent sur scène. Car si Florent Pagny panique, dans quel état les talents doivent-ils être ? “En 10 ans, je me suis jamais retrouvé à appréhender un moment comme ça !” disait-il. nous ne vous cache pas non plus que cette pression ne rassure pas. Mais c’est aussi très honnête de sa part que de ne pas faire semblant. Le stress du chanteur est à la hauteur des enjeux de The Voice. Cette dernière phase des K.O. était encore une fois exceptionnellement forte en émotion.