Vacances d’été: L’année dernière, nous étions cantonné à des destinations touristiques en France. Cette année nous pouvons nous projeter à l’extérieur de l’Hexagone. Mais où partir pour les vacances d’été ? L’Europe semble le meilleur des compromis.

“Les Français ont dû suivre beaucoup de recommandations ces derniers mois pour pouvoir lutter contre la pandémie, donc ce n’est pas à moi de leur dire ce qu’il faut faire pour les vacances”, a récemment reconnu Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État au Tourisme. “Naturellement, je fais la promotion de la France et de ses territoires merveilleux.”, confiait-il ainsi à Télé-Loisirs.

Des vacances d’été en Europe : le pied !

“Entre Européens, nous avons travaillé à ce certificat numérique qui entrera en vigueur courant juin pour faciliter les déplacements et en finir avec les septaines“, a-t-il ensuite expliqué. “Il y a certains pays dans lesquels les variants sont encore très actifs, donc on va travailler sur des listes et des couleurs : il y aura les pays verts, les pays orange et les pays rouges.”

Jean-Baptiste Lemoyne conseille par ailleurs fortement à nos concitoyens quelques recommandations afin de préparer au mieux leurs voyages. “Ne pas hésiter à consulter les conseils aux voyageurs du site du ministère des Affaires étrangères (…) pour préparer son déplacement”, a-t-il lancé, avant d’encourager à “télécharger une application européenne faite par Thierry Breton, le commissaire en charge du Tourisme, qui s’appelle Reopen“. “Vous avez, pays par pays, toutes les conditions pour pouvoir se déplacer et voyager”, a-t-il ainsi rappelé.

Vacances d’été: La fin du tunnel grâce aux vaccinations

En effet, nous n’avons jamais semblé aussi proche du bout du tunnel. Car d’ici le 12 mai, tout le monde pourra prétendre à la vaccination, sous certaines conditions toutefois. « A partir de mercredi 12, vous pourrez regarder la veille sur le site Doctolib les doses qui sont disponibles et cela quel que soit votre âge, et s’il y a, à l’endroit où vous êtes, des doses qui sont disponibles le lendemain et donc des rendez-vous qui ne sont pas pris, ils seront ouverts sans limite d’âge », a en effet expliqué Emmanuel Macron jeudi 6 mai. Le Chef de l’Etat a ainsi réitéré son souhait de poursuivre la campagne de vaccination « à marche forcée ».

« Le repli de l’épidémie s’accélère, [mais] il reste toujours plus long qu’au mois de novembre après le deuxième confinement. Notre hôpital et nos services de réanimation sont toujours extrêmement sollicités », a pour sa part fait savoir le porte-parole de l’exécutif Gabriel Attal.

“Je fais confiance à la responsabilité de chacun, mais confiance aussi au travail qui est mené dans nos centres de vaccination par les professionnels de santé. Il y aura peut-être des stratégies de contournement, mais ce sera à la marge”, a-t-il ainsi poursuivi. En effet les personnes majeures prioritaires pourront désormais prendre rendez-vous “sur déclaration” de leurs co-morbidités, sans prescription médicale.

Vacances d’été: “On observe une demande très importante pour les pays d’Europe, notamment pour la Grèce et ses îles”
C’est donc le moment idéal pour préparer nos vacances d’été ! Mais où partir ? Certains Français ont déjà booké leurs vacances. Le voyagiste Benoît Palka, basé à Toulouse, note ainsi une flambée des réservations depuis 10 jours. “On observe une demande très importante pour les pays d’Europe, notamment pour la Grèce et ses îles, j’ai encore un devis qui vient de tomber pour la Crète ! Nos clients veulent aussi partir à Malte ou au Monténégro et en Croatie… Il faut dire que ces pays font tout pour à nouveau attirer les touristes. Ils jouent le jeu !” indique-t-il à La Dépêche.

“Se présenter à l’aéroport avec un test PCR négatif finira par devenir une habitude”

D’après ce professionnel, “ça fait maintenant un peu plus d’un an que le Covid-19 nous impacte. Il est nécessaire de vivre avec et les clients l’ont compris“. Même écho chez Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage : “Se présenter à l’aéroport avec un test PCR négatif finira par devenir une habitude, comme la présentation du passeport. Le léger frein se fera bien sûr au profit du tourisme français, mais je pense que cet été ne sera ni comparable à l’été 2020, ni à l’été 2019, ça sera un été intermédiaire.”

En tous cas, certains pays se préparent déjà à accueillir un flot de touristes. En Italie, dès le 15 mai, les frontières rouvriront aux étrangers. Il n’y aura plus de quarantaine mais un certificat sanitaire pourra s’imposer. Des pays dépendants du tourisme comme la Croatie ou la Grèce ont vacciné en masse leur population. Ils pourront ainsi accueillir les touristes. Ils pourront offrir ainsi des vacances d’été sereines à leurs touristes étrangers.