Carole Richert, la belle blonde de Clem âgée de 53 ans, évoque sans aucun tabou la ménopause et exprime sa propre vision sur le sujet. Elle se dit d’ailleurs très heureuse de pouvoir aborder cette expérience de vie de femme dans la célèbre série culte.

Carole Richard: Notamment connue pour son rôle de Marie-France dans la série à succès Clem, Carole Richert se confie aujourd’hui sur un sujet concernant toutes les femmes. Âgée de 53 ans, la comédienne accepte effectivement d’évoquer la ménopause dans une interview accordée à Télé 7 jours. Un résultat inéluctable du temps qui passe dont un grand nombre de femmes a néanmoins encore du mal à parler ! Objeko revient donc pour vous sur cette interview remplie de lucidité, mais également d’un véritable état d’esprit positif concernant ce cap.

Carole Richard (Clem) : son témoignage par rapport à la ménopause et à son âge

Un passage parfois difficile à franchir

Si le sujet a très longtemps été tabou, aujourd’hui, il semble exister une plus grande liberté d’évoquer la ménopause. En effet, cette période de la vie des femmes marque un véritable virage dans leur quotidien. Considérée par certains comme une fatalité et comme la fin d’une période plus heureuse, la comédienne de Clem, Carole Richert ne semble pas du même avis. Pour elle, il s’agit simplement du début d’autre chose. Dans cette interview accordée à la presse, elle se livre donc comme jamais et veut en tout cas que cette période puisse être évoquée sans la moindre gêne. Marquée par l’arrêt des menstruations et de l’ovulation, la ménopause a également malheureusement quelques autres conséquences. Certaines femmes ont ainsi beaucoup de mal à traverser cette épreuve pour différentes raisons. Cette profonde modification physiologique s’accompagne effectivement dans certains cas de symptômes plutôt désagréables.

En effet, certaines constatent une véritable perte de sommeil ou même des sueurs abondantes. Il est parfois constaté des modifications physiques, et même psychologiques. Malheureusement, toutes les femmes ne sont pas égales dans ce cas. Certaines ne ressentent aucun problème majeur, alors que pour d’autres, c’est un véritable calvaire pouvant s’étaler sur de longs mois. Surgissant généralement autour de la cinquantaine, ce passage de cap correspond également avec l’idée d’un vieillissement parfois difficilement acceptable. Car la ménopause correspond aussi à l’idée du temps qui passe et à l’éloignement de la jeunesse. Pourtant, la comédienne de Clem, Carole Richert se veut des plus optimistes. Pour elle, cela ne signifie en tout cas pas la fin du bonheur ! nous revient donc pour vous sur son témoignage éloquent et surtout très positif.

Carole Richard: La parole donnée aux femmes

Grâce à son personnage de Marie-France dans la série Clem, Carole Richert se réjouit d’avoir pu évoquer la ménopause dans la célèbre série de TF1. Dès lors, elle remercie les scénaristes d’avoir ouvert la porte à un véritable débat de société. La comédienne se dit, en effet, plutôt contente que l’on puisse traiter ce sujet. ” On pourrait même aller plus loin, pour montrer à quel point cela peut vous chambouler. C’est un deuil, pour une femme, de prendre conscience qu’elle ne pourra plus jamais enfanter. À côté de ça, on réalise qu’il y a encore plein de choses à faire “.

Effectivement, si la ménopause est un véritable tournant, il marque également le début d’autre chose, d’une autre voie vers le bonheur et la plénitude. En tout cas, cela ne signifie en aucun cas que la vie est terminée. Il s’agit simplement d’une autre manière de l’appréhender sans pour autant tirer une croix sur une certaine féminité. Bien au contraire, l’ex-belle-mère de Clem dans la série affirme que les quinquagénaires ont toujours le pouvoir et la capacité de connaître des relations amoureuses épanouissantes. La ménopause n’empêche donc en rien de se sentir femme jusqu’au plus profond de soi-même.

Quand des femmes témoignent

Si Carole Richard, la célèbre comédienne de Clem, parle aujourd’hui de la ménopause, elle est loin d’être la seule à oser enfin prendre la parole sur le sujet. En effet, Linda Hardy âgée de 47 ans a, elle aussi, décidé d’en parler à cœur ouvert. Au point d’en avoir consacré un livre bientôt disponible en librairie. Un ouvrage intitulé Heureuse et en forme, mon guide bien être au naturel , dans lequel l’ancienne reine de beauté parle ” sans tabou des tracas à partir de la quarantaine “. Elle souhaite ainsi partager avec ses futurs lecteurs toutes ses astuces et ses secrets ” pour mieux appréhender cette merveilleuse période de vie et faire du temps qui passe un véritable allié “.

Une vision que semble en tout cas partager Carole Richert après avoir eu l’opportunité d’évoquer la ménopause dans la série devenue culte Clem. Aussi, son interview accordée à Télé 7 jours était l’occasion pour elle de rappeler l’importance de ce passage sans pour autant le vivre nécessairement comme un très mauvais moment. Bien sûr, cela correspond à la fin de la possibilité de devenir mère, mais engage une nouvelle période qui peut être tout aussi épanouissante sur le plan personnel. Même du côté de la vie amoureuse, il est également possible de découvrir d’autres manières de l’appréhender et d’en profiter. L’expérience apporte effectivement d’autres satisfactions et l’apparition d’une petite ride ne vous empêche en tout cas pas d’être toujours l’objet de certaines convoitises. Bien au contraire, chaque âge a sa propre beauté et surtout ses avantages.