Le ton monte sur la Toile quant à la dernière diffusion d’un épisode de Koh-Lanta. Le public soupçonne un trucage et d’anciens candidats en témoignent sur la plateau de Cyril Hanouna.

Koh-Lanta diffusait un épisode plein de rebondissements ce vendredi 7 mai. Depuis, la Toile ne décolère pas. En effet, il s’agissait de l’épisode des “destins liés”. Deux candidats ont donc été éliminés au lieu d’un. Et pas des moindres car il s’agissait de Vincent et Laëtitia. Vincent était le chouchou du public de Koh-Lanta, cela n’arrange donc pas les choses. Mais c’est surtout que Laëtitia avait trouvé un collier d’immunité afin de sauver sa peau et celle de Vincent lors du conseil. Et que Lucie, a utilisé son bracelet noir pour le lui voler et le donner à Maxine. Or, Maxine est une ex-rouge et Lucie une ex-jaune. Alors que Vincent et Laëtitia étaient eux aussi des ex-jaunes.

En somme, c’est une histoire improbable qui s’est jouée dans Koh-Lanta. Le public n’en revient pas qu’autant de choses aient pu se produire en un seul épisode. Certains appellent littéralement au boycott de l’émission ! Sur le plateau de Touche pas à mon poste, Cyril Hanouna est le premier sur les polémiques qui grondent sur la Toile. Alors, pour avoir des réponses quant aux soupçons des internautes, il a eu une réponse de la production. Mais aussi deux anciens candidats en plateau. Et l’un d’eux confirme que les trucages sont de mise sur le l’île des aventuriers ! nous vous raconte tout !

Koh-Lanta existe depuis plus de 20 ans, les rumeurs de tricherie n’ont jamais été aussi fortes

TPMP a décidé de donner de la visibilité à cette affaire qui embrase la Toile. Depuis l’élimination de Vincent et de Laëtitia, tout le monde se demande si la production triche. La découverte du bracelet noir par Lucie ne peut pas être coïncidence selon les internautes. Ils sont révoltés et appellent au boycott de l’émission présentée par Denis Brogniart. Si cette affaire prend autant d’ampleur c’est que Vincent était l’un des candidats favoris du public. Mais c’est aussi parce que le montage a peut-être un peu trop brut ? Un manque de finesse qui laisse penser que les candidats sont invités à trouver les objets, cachés sur l’île, qui peuvent retourner le cours du jeu.

Cyril Hanouna et son équipe de chroniqueurs ont donc entendus les appels des internautes. Le public veut des réponses et ils comptent bien leur en donner. Car le ton monte et rarement autant de personnes mécontentes sont tombées d’accord sur Twitter, nous en convient.

TPMP fait intervenir des anciens candidats pour témoigner de leurs expériences

Mohamed Derradji et Sakhone Holapong étaient les invités de Touche pas à mon poste. Le premier nie que l’émission soit truquée. Mais le second le met face à des contradictions. En effet, il se pourrait que les objets dissimulés sur l’île ne soient pas placés dès le début du jeu. nous est aussi secoué que vous ! Par exemple, Géraldine Maillet pointe du doigt que les messages se perdraient sous la pluie si c’était le cas. Un argument de taille !

Pourtant, la réponse de la production aux accusations de trucage est formelle. Les colliers et les talismans ou autres bracelets sont cachés avant l’arrivée des candidats sur l’île.

Sakhone n’en croit rien et dénonce la production de Koh-Lanta. Selon lui, ce sont les caméramans qui cachent ces précieux objets quand la production le leur demande. Ainsi, ce serait bien pour orienter le cours du jeu que de tels éléments entrent en piste. Alors, que vaut-il penser de l’élimination de Vincent et de Laëtitia ? La production avait-elle intérêt à ne pas les sauver ? Sinon pourquoi permettre à Lucie de trouver le bracelet noir et de voler le collier d’immunité du duo d’ex-jaunes ?

De son côté, Mohamed affirme que ce n’est qu’une affaire de maladresse dans le montage des images. Ainsi, le public a l’impression que Lucie tombe miraculeusement sur ce bracelet noir qui lui permettra de sauver Maxine et Thomas pendant le conseil. Alors qu’en réalité, rien n’était joué d’avance. Une affaire qui risque de faire encore beaucoup de bruits. Surtout si d’autres anciens candidats dénoncent le manque de régularité de la production.