Quel suspense insoutenable dans les 12 coups de midi ! Après avoir gagné l’Etoile mystérieuse, Bruno est victime d’un moment de faiblesse. Impossible pour lui de se rappeler de cette information ! Devant leur poste de télévision, les fans deviennent fous ! Que va-t-il se passer ? nous fait le point !

Notre grand champion de Les 12 coups de midi a eu un moment de faiblesse. Stressé à fond, la légende Bruno en prend un sérieux coup !

Une séquence déjà anthologique dans Les 12 coups de midi !

Les 12 coups de midi n’est pas qu’un jeu de culture générale. Du reste, de l’avis de tous les anciens champions, le secret pour rester au sommet, c’est de rester concentré pendant le tournage. Et ce dernier n’est pas de tout repos. Parfois, on peut enchaîner trois ou quatre émissions à la suite ! Afin que l’illusion soit parfaite auprès des téléspectateurs, il y a quelques astuces comme changer de vêtement. De plus, pandémie oblige, on ne ressent pas la chaleur ni le soutien de ses proches présents dans le studio. Seule la visioconférence permet de garder le contact avec eux. Vous l’aurez compris cher lecteur d’nous, pour celui ou celle qui est sur le podium, il faut se méfier. Au moindre faux pas, tout peut s’écrouler. Ces dernières heures, Bruno nous a fait une belle frayeur !

Une grosse frayeur

Tout allait pour Bruno. Il enchaine les succès. D’ailleurs, on vient juste de savoir dans quoi il allait investir avec ses gains. Mais avant de penser à ça, encore faut-il qu’il continue sur sa lancée. Le week-end dernier, il a encore trouvé qui se cachait derrière l’Étoile Mystérieuse. Comment fait-il ? Dans cet article, nous vous racontait les angoisses du candidat en coulisses. Pourtant, à l’antenne, il fait bonne figure. Il faut dire que le présentateur Jean-Luc Reichmann est bienveillant. C’est peut-être pour ça qu’il est au coude à coude avec Nagui et se place en seconde place des animateurs préférés des Français ? Toujours est-il qu’il souhaite absolument que ses champions aillent le plus loin possible dans l’aventure Les 12 coups de midi. Parfois, même avec toute la motivation du monde, quand ça veut pas…ça peut pas !

Comme vous pouvez le lire sur cette capture d’écran réalisée par l’équipe d’nous, la question posée tombe à pic. En effet, au mois de mai, le calendrier est riche en jours fériés. Ils s’enchaînent et ne se ressemblent pas. Souvent associés à des fêtes catholiques, certains ont du mal à faire le lien entre le calendrier et la Bible. C’est notamment le cas de Bruno qui hésite. Comme d’habitude, il nous fait part de ses réflexions et de ses doutes. “Ascension ou l’Assomption ? Il y en a un c’est Jésus, l’autre c’est Marie“. Dépité par ce qu’il vient d’entendre, Jean-Luc Reichmann a visiblement peur que son candidat lui échappe. Quel suspense insoutenable..que va-t-il se passer ?

Devenu la risée de ses proches

Présente derrière son écran, la famille de Bruno essaie de le ramener à la raison. Visiblement plus perdu que jamais, le candidat s’enfonce dans ses délires. Quant aux followers, ils hallucinent. Sur les réseaux sociaux, nous constate l’ampleur de la catastrophe. Déjà que certaines estiment qu’il était favorisé par la production. Mais avec ce genre d’épisodes, les rumeurs de tricherie vont s’accentuer, c’est sûr. Aïe, aïe, aïe, son image de gendre idéal en prend un coup ! Cerise sur le gâteau, l’animateur de Les 12 coups de midi va trancher. Ne pouvant plus se retenir, il s’exclame avec perte et fracas “On est le jeudi de l’Ascension, l’autre il est parti sur l’Assomption, il est complètement dingue !” Caustique Jean-Luc Reichmann ? Jamais ! Ça serait mal le connaître !

L’honneur est sauf ! Bruno va finalement se diriger vers l’Ascension. En coulisses, Zette avait des sueurs froides. Elle a vraiment cru que le pire allait survenir ! Comme pour appuyer ses propos, Jean-Luc Reichmann fait une allusion marquée à cette influenceuse pas comme les autres. “Non mais attendez, vous savez ce qu’elle a envie de dire ? Mais allô, quoi !” Amusés ce qu’ils viennent d’entendre, les trois soutiens du candidat de Les 12 coups de midi se joignent à lui et répètent en cœur la réplique phare de notre chère Nabilla ! Heureusement que Bruno n’a pas choisi la réponse L’AUTRE. Derrière cette proposition se dissimulait la Toussaint. Attention, nous ne sommes pas en octobre, mais bien en mai ! Et c’est bien connu, pendant ce mois, on fait exactement tout ce qui nous plaît.