A l’occasion de son nouveau livre “Mon cartable, quelle histoire”, le chanteur s’ouvre à quelques confessions sur Amel Bent.

Marc Lavoine sort un nouveau livre. Intitulé Mon cartable, quelle histoire, il porte sur les souvenirs d’écoliers de 26 célébrités. Amel Bent a participé à ce beau projet. Et mardi 18 mai, le chanteur a fait quelques révélations au micro d’Europe 1.

C’est un beau panel de personnalités que Marc Lavoine a contacté pour son ouvrage. Il a en effet compilé les témoignages de Raymond Domenech, Corinne Diacre, Dominique de Villepin, Fadela Amara, Gérard Jugnot, Estelle Denis, Philippe Geluck, Grand Corps Malade, Philippe Besson, Azouz Begag, Amel Bent ou encore Laurent Ruquier. Mais il y en a un qui lui tient particulièrement à cœur, c’est celui d’Amel Bent.

Amel Bent rayonne sur le paysage audiovisuel français. Sensuelle et pleine d’humour, elle diffuse sa fraîcheur et son charme dans toutes les émissions où elle passe. A 35 ans, elle peut se féliciter d’être acclamée par un public toujours plus grand. Amel Bent séduit pour sa beauté, mais pas seulement. C’est surtout son sens de l’humour et ses mimiques adorables qui font craquer ses fans. Ils la soutiennent d’autant plus que la belle brune traverse des épreuves difficiles. Dans la vie privée, la maman de Sofia et Hana est en effet séparée de son mari.

Marc Lavoine: Son mari condamné à 4 ans de prison

La justice française a en effet condamné Patrick Antonelli en juillet dernier. L’homme d’affaire doit purger une peine de 4 ans de prison dont deux ferme. Il versera également 100 000 euros d’amende pour avoir délivré des permis de conduire contre de l’argent. Alors, à chaque cliché qu’elle publie sur Instagram, Amel Bent se réconforte avec le soutien de ses followers. Car son mari Patrick Antonelli, condamné à de la prison ferme pour fraude en juillet dernier, pourrait vivre ses derniers instants de liberté…

Quatre de prison dont deux ferme et 100 000 euros d’amende

A 35 ans, Amel Bent mène sa carrière comme une reine. Elle ne peut pas en dire autant de sa vie de famille. En cause : son mari, qui est aussi le père de ses deux filles. Ce dernier a travaillé en tant que fonctionnaire à la préfecture des Hauts-de-Seine. En juillet dernier, la justice l’a condamné à quatre ans de prison, dont deux ferme, et 100 000 euros d’amende pour corruption et blanchiment d’argent.

Parmi ses clients : Ali Baddou, Jérémy Menez et Samir Nasri

En effet, Patrick Antonelli avait mis en place un trafic de permis de conduire en 2013. Il aidait ainsi des célébrités à avoir leur permis sans même passer l’examen de conduite. Et il a ainsi proposé ses services illégaux au journaliste Ali Baddou et à d’autres personnalités du petit écran. Il a également fait des transactions avec des footballeurs de haut niveau comme Jérémy Menez et Samir Nasri. Car Patrick Antonelli avait officié comme directeur d’école de conduite.

“Je veux être au niveau quand on sort avec les gens qu’elle fréquente”

Aujourd’hui âgé de 34 ans, l’accusé justifie son acte pour atteindre le niveau de vie de son épouse, qu’il a rencontré en 2013, l’année où il a mis en place son traffic. “Je tombe amoureux d’elle, j’ai moins de moyens mais je veux être au niveau quand on sort avec les gens qu’elle fréquente”, avait-il expliqué à la barre.

Marc Lavoine: “C’est peut-être les dernières heures de Patoche”.

Après quatre mois en détention provisoire en 2016, Patrick Antonelli vit aujourd’hui en liberté. Mais Amel Bent a lâché une phrase énigmatique dans une vidéo sur Instagram. En effet, le 24 janvier dernier, on pouvait apercevoir l’interprète de Ma Philosophie et son compagnon déguster un plat au fromage. Et Amel Bent de lâcher : “C’est peut-être les dernières heures de Patoche”. Est-ce qu’Amel Bent voulait dire qu’il s’agissait de ses dernières heures avant la prison ?

“Amel m’a raconté sa vie”

En attendant, Marc lavoine n’a pas tari d’éloges au sujet d’Amel Bent. “Son texte m’a beaucoup ému, c’est l’un de mes préférés. Amel a écrit un texte absolument incroyable”, a ainsi témoigné l’interprète d’Elle a les yeux revolver. “À travers son cartable, Amel m’a raconté sa vie, ses parents, sa mère, ses colères…”, a-t-il dit au micro d’Europe 1, dans l’émission Culture Médias. “Elle y met encore des choses à l’intérieur. Et il en sort encore des choses pour vivre aujourd’hui. Je trouve ça extraordinaire”, s’est-il réjoui pour sa consoeur de The Voice. “Et puis Amel a une vraie syntaxe, elle écrit très, très bien”. Au sein de la rédaction d’nous, nous n’avonsplus qu’une hâte : nous procurez le livre !