Depuis un an et demi, on en rêve matin, midi et soir. Les terrasses viennent à peine de rouvrir qu’on pense déjà à l’étape suivante. L’évasion semble être la priorité numéro un des Français. Aujourd’hui, nous fait le point et vous dit où, quand et comment partir loin de la morosité ambiante. C’est parti !

Les vacances d’été évoquent le soleil, le bien-être et puis surtout le repos mérité. À quoi ressemblera cette saison ? On vous dit tout !

Tout sur vos futures vacances d’été

Avant de commencer cet article très sérieux, nous tient à vous glisser un peu d’humour. Certes, la situation sanitaire est grave. Cependant, notre équipe estime qu’un peu de légèreté ne peut pas faire de mal. Bien au contraire, rire, c’est bon pour le moral. En ce moment, les Français cherchent à tout prix un rendez-vous afin de se vacciner. Maintenant que nous commençons à avoir suffisamment de doses, il suffit d’être majeur pour entrevoir une porte de sortie en terrasse ou bien pour prendre l’avion. D’ailleurs, grâce à son baromètre sur les sites français, le spécialiste des vacances d’été eDreams ODIGEO, on a une vue d’ensemble sur nos possibilités. La rédaction l’analyse en détails et vous donne son opinion.

Quand et combien ?

Comparé à 2020, on fait confiance sur l’action du soleil afin d’éliminer le coronavirus de notre quotidien. En effet, pour la saison 2020, on avait tellement peur que cela revienne alors qu’on était à l’étranger. Donc, on a misé davantage sur le mois de septembre pour s’accorder quelques jours du répit, plus ou moins loin de la Covid-19. Or, cela ne sera toujours pas le cas des familles. Coincée à cause de la rentrée des classes, elles doivent impérativement trouver une destination pas chère pour divertir les enfants. Avec le port du masque obligatoire pour eux, il faudrait qu’ils retrouvent un peu de leur innocence. Donc, dans tous les cas, la méthode consiste à prendre de l’avance pour réserver des gites en France ou bien à l’étranger. Quant aux couples, ils attendent la dernière minute pour avoir des prix avantageux et surtout pour connaître les coins à éviter.

D’ailleurs, en ce qui concerne le budget alloué aux vacances d’été, il baisse un peu. Pas de panique, cela est sans doute aux promotions réalisées par les compagnies aériennes ou les voyagistes. Elles ont bien pris en compte les difficultés des Français dans leur vie de tous les jours. Donc, les professionnels du tourisme ne souhaitent pas en rajouter à leurs clients. Oui, le secteur a été très impacté, mais plus que jamais, il faut se serrer les coudes entre nous ! Les juillettistes et les aoûtiens ont dépensé 340 l’an passé contre 300 maintenant. Et pour les fans de l’été indien, il y a une petite baisse significative de vingt euros.

Où ?

L’Ile de Beauté porte bien son nom. Privilégiée pour les vacances d’été, la Corse risque d’être prise d’assaut dès les premiers rayons de soleil. Il y a-t-il une autre tendance qui se dégage de cette étude ? La réponse est oui ! “L’offre de vols directs vers la Grèce, la Crète et toutes ses autres îles est pléthorique au départ de la France : Sky express, Ryanair, Transavia, Volotea, EasyJet… en sus d’Air France et Aegean” précise ce spécialiste. D’ailleurs, ce n’est pas une surprise, mais ces entreprises ont fait un effort conséquent sur leur politique tarifaire. Alors, faites chauffer la carte bleue et c’est parti ! Quoiqu’il en arrive, le soleil sera au rendez-vous, n’ayez aucun doute là-dessus !

Entre L’Italie et L’Espagne, votre cœur balance ? La première chute de la troisième à la dizaine place. La seconde se hisse dans le peloton de tête ! Qu’est-ce qui explique cette nette différence ? Sans doute les conditions d’accès sanitaire à ces deux pays. Même situation au Maghreb. À l’exception de la Tunisie qui est stable dans son taux de voyageurs, d’autres attendent de pied ferme la réouverture totale du Maroc. Fermée depuis le mois de mars, on se demande bien quand est-ce qu’on va pouvoir aller se détendre dans un merveilleux Riad ou déguster une magnifique tagine sucrée/salée ! Quant à l’Algérie, à moins d’un miracle ou d’une accalmie du virus, il ne sera malheureusement pas possible de s’y rendre pour vos vacances d’été.

Et vous, où avez-vous prévu de partir ? Avec un peu d’avance, nous vous souhaite vraiment le meilleur, en termes d’apaisement et surtout de divertissement. Si vous n’avez pas la chance de pouvoir vous envoyer vers des cieux plus cléments, il y a toujours quelque chose à faire près de son habitation. Avec la réouverture des musées et des terrasses, nul doute que vous allez tout de même prendre du bon temps. En tout cas, la priorité demeure de se vacciner pour éloigner un peu la crainte de tomber malade et d’aller à l’hôpital ! Courage à tous ! Encore un peu de patience, des jours meilleurs arrivent, c’est promis !