Envie de faire vos achats de Noël sur Internet ? Attention, voici les cinq techniques utilisées par les fraudeurs pour pirater vos données.

achats de Noël : méfiance !

Le SMS

Si l’on n’a pas été victime de cette supercherie, on ne peut pas y croire. En effet, à l’approche des fêtes et des achats de Noël, des faux SMS circulent. Et pourtant, ils ont tout des vrais. À l’intérieur de ce dernier, vous trouverez plein d’informations concernant un colis à aller chercher. D’ailleurs, les fauteurs de trouble vont très loin puisque pour asseoir leur crédibilité, ils n’hésitent pas à utiliser vos données personnelles. “Ils personnalisent les messages, avec des informations comme le nom, le prénom, l’adresse, de quoi semer le doute dans la tête des consommateurs” explique un haut responsable spécialisé dans ce type de fraudes. C’est pourquoi, sans arrière-pensées, nous allons même jusqu’à payer quelques euros de port afin d’obtenir rapidement cet envoi. C’est justement à cet instant que le piège va se refermer. Les pirates ont maintenant accès à vos coordonnées bancaires et vont puiser dans les économies d’une vie. Chez nous, on trouve ça horrible !

La douane

Cette arnaque est si bien planifiée que beaucoup n’y ont vu que du feu. Lorsqu’on vous avertit d’un colis en provenance de l’étranger par message, déjà, vous devez vous méfier. Même quand on commande des achats de Noël à l’extérieur de nos frontières, on se doute que le tarif augmente. C’est pourquoi, les sites marchands vous font tout payer à l’avance. Malheureusement, dans le message frauduleux, on va demander de régler des hypothétiques frais de douane. Interrogé à ce sujet, un spécialiste explique ànous que ce n’est pas du tout la politique française de réclamer des contreparties financières. Aussi, il précise que ses services préviennent “uniquement les clients lorsqu’un produit interdit ou dangereux a été saisi.” Malins, les mauvais esprits peuvent également vous demander de payer la TVA. Là encore, ce n’est pas du tout monnaie courante. En somme, une fois que vos produits arrivent dans l’Hexagone, vous ne devez rien débourser sous peine que voir votre compte bancaire fondre comme neige au soleil.

L’appât du gain

On aimerait tant gagner un nouveau smartphone ou un voyage au soleil. Cela éviterait des achats de Noël coûteux. Et pourtant, ce n’est malheureusement pas d’actualité. Lorsqu’on participe à des concours en ligne, on donne nos coordonnées personnelles. Ces dernières sont malheureusement répercutées et vendues à d’autres esprits mal intentionnés. Par conséquent, lorsque vous recevez un courriel vous annonçant que vous êtes “l’heureux vainqueur”, n’y prêtez pas attention. Cela ne serait que donner du grain à moudre à ces ignobles individus. De plus, nous ous recommande de ne surtout pas partager cette information à vos connaissances. Par ricochet, elles se feront aussi avoir.

Annulation d’une commande

Pour cette embuscade, les pirates façonnent un mail qui va automatiquement vous faire réagir. En effet, en prenant l’apparence de sites marchands, ils évoquent une commande d’un achat de Noël au tarif exorbitant. Inquiets, une majorité d’entre nous va vouloir se rétracter. Après tout, ils n’ont jamais commandé le dernier smartphone à la mode ! Donc, en voulant bien faire, on se retrouve piègé ! L’expert en arnaques 2.0 précise qu’ “en cliquant sur le lien que l’arnaque commence. On vous demande de saisir vos données bancaires et le tour est joué”

Attention aux fausses promotions !

Cette fois, ils vont jouer sur la corde sensible. En effet, pendant le confinement, des nouveaux sites nous suggèrent de commander un vêtement à un tarif exceptionnel. Après tout, pourquoi ne pas le mettre sur la liste de vos achats de Noël ? Vu qu’on ne peut pas se rendre en boutique, on a tendance à se laisser tenter. Sombre erreur. En réalité, dès réception, on constate qu’il est de mauvaise qualité et ne vaut pas plus que quelques centimes d’euros.

Voilà, grâce à Footix, vous savez tout sur les nouveaux pièges sur Internet. Ouvrez l’œil !