Agathe Auproux adore partager ses activités avec ses fans sur son profil social. Cette fois, elle nous emmène faire un petit tour de sport matinal à travers ses clichés.

Il faut dire que le shooting occupe une grande partie de son emploi du temps, elle en a déjà fait part d’ailleurs. À cette occasion, elle nous dévoile une partie de son anatomie en gros plan.

Agathe Auproux aguicheuse ? Les remarques vont bon train

Depuis quelque temps, l’ancienne chroniqueuse de Touche pas à mon poste nous fait découvrir sa garde-robe à travers ses posts. Ses fans se régalent devant les tenues classes de la jeune femme.

Sa galerie photo se remplit de bikinis au soleil, des robes décolletées ou des tenues de sport moulantes qui, on doit dire, sied parfaitement à la jeune journaliste. Du haut de ses 28 ans, Agathe Auproux vit pleinement et partage cette joie de vivre avec ses followers, malgré le drame qui l’a frappée (son cancer).

Mais, cette fois, certains de ses abonnés ont fait déborder l’eau du vase en postant des commentaires sur l’une des photos de la jeune femme.

Une photo sur Instagram retient l’attention de ses fans

Effectivement, parmi les quelques photos que l’influenceuse a mises en ligne, l’une d’elles attache une attention particulière. Agathe Auproux s’y voit en haut de sport moulant noire où l’on peut apercevoir clairement un de ses …

Les réactions sur Instagram fusent et une partie de celles-là déplaît personnellement la journaliste. Apparemment, les commentaires postés ne sont pas qu’élogieux, ils relèvent plutôt de critiques. Ce qui a fortement énervé Agathe Auproux qui s’est dépêchée de riposter en story.

Des posts stricts en guise de contre-attaque

Agathe Auproux ne se laisse pas aller devant ces jugements de la part de certains de ses abonnés. Elle s’énerve vite et ne tarde pas à traiter les coupables de « tocards » ou encore « d’abrutis ».

À travers une publication sur sa story Instagram, elle fait explicitement parvenir que les commentaires déplacés doivent cesser si quiconque veut encore la suivre sur les réseaux. En ajoutant des répliques cinglantes comme quoi les fautifs devraient aller évacuer leur frustration ailleurs.

Qui plus est, elle a expliqué que ce sont ces genres de réactions qui bloquent les femmes de s’habiller librement. Autrement, elle transformerait son profil en un compte de placement de produit, fini les partages de photos et de conseils.