Il y a déjà plus de 10 ans qu’Alain Bashung nous a quitté. Une décennie plus tard une véritable guerre fait toujours rage entre sa veuve Chloé Mons et son fils Arthur. Tous ses fans se souviennent encore aujourd’hui de l’interprète de Ma petite entreprise. Pourtant, aujourd’hui, l’artiste ne fait pas la une de l’actualité pour ses textes ou ses mélodies mémorables. Car comme dans beaucoup de familles, l’héritage représente souvent des motifs de désaccord. Dans cet article, nous s’intéresse aux derniers rebondissements dans cette longue bataille juridique.

Alain Bashung : de nombreux problèmes de succession

Un artiste majeur du rock français

Tous les fous de musique connaissent son répertoire par cœur. En effet, Alain Bashung, c’est une longue liste de tubes encore gravés dans toutes les mémoires. Le chanteur a de plus un univers très particulier. Considéré comme un artiste majeur, il est adulé aussi bien par ses fans que par la profession. D’ailleurs, il est un des seuls chanteurs à avoir été primé à plusieurs reprises aux Victoires de la musique. Parmi ses titres célèbres, il y a de véritables perles. On peut notamment citer Osez Joséphine ou encore l’inoubliable Vertige de l’amour. Alain Bashung est un véritable touche-à-tout. D’ailleurs, il compose lui-même ses musiques. Mais il en écrit également les textes. Son décès à l’âge de 61 ans laisse un vide immense dans le paysage musical. En outre, la vie d’Alain Bashung est également très intense du côté de ses relations avec les femmes.

Un patrimoine artistique et financier

Alain Bashung laisse derrière lui une œuvre majeure. Mais aujourd’hui, son fils Arthur ne serait pas satisfait des termes du testament de son père. D’ailleurs, un reportage consacré à l’artiste, le 22 octobre dernier, semble le confirmer. Sur NRJ12, ce documentaire intitulé Héritages, Alain Bashung sa petite entreprise, faisait des révélations dans ce sens. En effet, Arthur se sentirait complètement tenu à l’écart de la mort de son père. Pourtant, la veuve de l’artiste, affirme que toutes les volontés du chanteur ont été respectées. Dès lors, elle s’exprime aussi dans la presse pour donner son sentiment. Suite à différentes polémiques, la femme d’Alain Bashung décide de livrer sa version dans Paris Match.

Selon elle, tous les documents parlent d’eux même. Chloé Mons affirme que le jugement est d’ailleurs très explicite. Toujours selon ses déclarations, ” Personne n’a été déshérité. Alain a été extrêmement équitable avec tout le monde “. En outre, elle veut rétablir certaines vérités. ” Alain était sur scène quasiment jusqu’à la veille de sa mort. En pleine conscience de tout, il a pris toutes ses décisions seul ! C’était un homme qui savait ce qu’il faisait. Comment peut-on penser qu’un mec comme lui(…) était influençable ? “. Pourtant, la mère d’Arthur, Chantal Monteraselli, semble tenir un tout autre discours. Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, elle précise que son fils n’a rien hérité de son père. Alors qu’en est-il exactement ? Toute l’équipe de nous suit en tout cas cette affaire de très près.

Car de toute évidence, tous les protagonistes ne semblent pas d’accord dans cette nouvelle saga. Après l’héritage de Johnny Hallyday , c’est une autre famille d’artistes qui semble connaître des difficultés.