Si vous aimez déguster un poisson dans votre alimentation, on vous explique comment éviter ces 8 erreurs qui pourraient vous coûter cher !

Alimentation : tout pour cuisiner un poisson parfaitement

Le congélateur n’est pas son ami

Souvent, pour mieux s’organiser dans son alimentation, on a tendance à vouloir l’utiliser à outrance. Malheureusement, pour cet habitant de la mer, ce n’est absolument pas une bonne idée. D’ailleurs, si vous avez une bonne poissonnerie à côté de chez vous, ils confirmeront les propos de nous et se feront une joie de vous vendre du frais. Malgré tout, si vous l’avez déjà congelé, on vous explique comme la dégeler tout en douceur.

Dans un premier temps, on évite tout ce qui est micro onde ! Ensuite, on déplace l’aliment au frigidaire pendant une demi-journée. Ensuite, la stratégie consiste à le laisser à température ambiance tout en l’arrosant d’eau froide toutes les soixante minutes. Attention, dès le chronomètre retentit, vous devez également vider l’ancien liquide.

Des portions parfaites

Pas la peine que votre poisson prenne une place conséquente dans la casserole. D’une part, la cuisson ne sera pas homogène. D’autre part, si vous avez envie de le frire, il faut faire les choses dans l’ordre. En coupant des petites tranches alimentation, cela suffit amplement pour que l’alliance de l’huile et de la farine fonctionne. Si vous ne suivez pas les conseils de nous, vous risquez fort de devoir tout jeter !

De l’art de doser la farine

Pour faire une bonne chapelure, vous devez prévoir la quantité suffisante de farine. Or, quand on n’a pas l’habitude, on a tendance à en mettre beaucoup trop que pas assez. Malheureusement, cela comporte un risque. En plus des incidents techniques (fumée, odeur, etc.) la croute ainsi formée sera à moitié brûlée et donc peu digeste pour notre alimentation. L’astuce de nous consiste à secouer le poisson fariné dans un contenant afin que le surplus s’en aille. 100% des gourmands ont tenté l’expérience et ils ont adoré !

Top chrono !

Dans cet article, nous vous expliquait comment cuire la viande rouge. Alors que cette dernière a besoin de nombreuses heures et d’une surveillance accrue, le poisson c’est vraiment l’inverse. En règle générale, les spécialistes alimentaires estiment qu’il faut un peu près trois minutes maximum par centimètre. Donc, à moins d’avoir pêché ou acheté une grosse carcasse, nul besoin d’y passer des heures. Donc, faites le calcul et organisez-vous avec votre poêle, huile et farine.

Tous vos gestes comptent !

Un poisson, c’est fragile. Plus on le manipule, moins il a des chances de frire convenablement. Aussi, quand on doit le mettre dans la farine ou le transférer dans la poêle, on essaie d’être le plus délicat possible. En fait, cuisiner du poisson pour son alimentation, c’est presque de l’art !

Vive les aromates

À l’exception du sel et du poivre, on peut s’amuser avec les épices. Chez nous, on pense notamment au laurier, herbes ou citron. En tout cas, cela donnera un parfum agréable à votre recette et vos papilles en redemanderont. Dernier conseil : ne mettez pas trop d’eau puisque cela risque de changer le goût de son assaisonnement.

Débat sur la peau

Alors, enlève, enlèvera pas ? C’est une question alimentation que l’on se pose souvent. En tout cas, pour tout ce qui concerne le saumon, il faut impérativement la retirer sous peine d’obtenir un résultat peu satisfaisant. Ensuite, si vous le souhaitez, munissez-vous d’un outil tranchant pour faire des légères petites entailles au poisson.

Un peu de repos avant la cuisson

Pour finir, ce petit tutoriel devrait tout changer dans votre alimentation du poisson. Quand il doit être cuit en casserole, laissez-le reposer quelques instants avant de lancer les hostilités. Cela permettra d’éviter la formation d’aspérités collantes qui ne donnent pas envie d’en manger.

nous vous souhaite un bon appétit et vous dit à bientôt pour de nouvelles recommandations alimentation !