On a tous mis un Petit-Beurre Lu dans son alimentation. Pourtant, on ne connait pas son secret de fabrication. Vous allez être surpris !

Il faut toujours avoir un petit beurre de Lu dans son alimentation

Pourquoi on le trouve indémodable

Les petits comme les grands enfants l’adorent. En effet, depuis sa création, ce biscuit est toujours le préféré de plusieurs générations confondues. Au petit déjeuner, on apprécie le tremper dans le lait ou dans une boisson chaude. Dès la cloche sonne, on adore le déguster au goûter. Quelques fois, c’est l’ingrédient phare de certaines recettes. Citons en exemple le tiramisu. Le dessert italien a besoin d’une base biscuitée. Aussi, si certains utilisent le boudoir d’autres préfèrent le Petit-Beurre Lu. À chacun sa méthode !

Crée par Louis Lefèvre-Utile, il tire son inspiration d’une variété de biscuits secs déjà présente sur le marché. Pourtant, elle est réservée à une certaine élite de la population et n’a pas le succès escompté. Dès lors, en revoyant totalement le dose des ingrédients, son créateur décide de déposer le brevet. Après deux ans de recherche, le Petit-Beurre Lu est né ! Désormais indispensable à notre alimentation, la ville de Nantes peut être fière de son succès.

Quel est ce secret jalousement gardé ?

Tout d’abord, en ce qui concerne ses dimensions, le cahier des charges n’a pas changé d’un iota. D’abord, sa largeur est de 54 millimètres. Ensuite, sa longueur de 65 millimètres. Quant à son épaisseur, elle est de 6,5 millimètres. Tout lisse, ses vingt-quatre poinçons se repartissent équitablement. Ils sont dispatchés en quatre lignes et six colonnes. Pour finir, l’inscription LU PETIT-BEURRE NANTES atteste de son authenticité. Ingrédient phare de la gastronomie française, il demeure présent dans le budget alimentation de toutes les familles.

On pourrait parler de sa couleur et sa forme pendant des heures. Quant à la sensation provoquée par son alimentation, on est tous accro. Pourtant, quand on l’analyse avec minutie, on découvre que son fondateur a voulu laisser un message aux futures gourmands. En effet, ce dernier était sûr de réussir son coup ! Regardez-le attentivement. Aux quatre coins du biscuit, il y a une marque spéciale. Cela évoque les quatre saisons. Quant aux dents, elles sont cinquante-deux. Or, on le sait, dans une année, il y a le même nombre de semaines. Enfin, quant aux poinçons, si vous pensiez qu’ils sont là par hasard, vous vous trompez. À eux-seuls, ils représentent les heures d’une journée.

Aussi, le message est clair comme de l’eau de roche. Le Petit-Beurre Lu est le fondement de notre alimentation. On le déguste où et quand on veut ! Et gare à celui qui tenterait de l’imite. Le biscuit est toujours imité, mais il n’est jamais égalé !