Après Nicolas Bedos, c’est maintenant Anne Roumanoff qui vient de pousser un puissant coup de gueule contre Emmanuel Macron à cause sa décision drastique de décréter un couvre-feu en Ile-de-France et dans les grandes villes.

En effet, hier soir, sur France 2 et TF1, le président de la république a déclaré le lancement d’un couvre-feu en Ile de France et dans de nombreuses métropoles afin d’étouffer la propagation de l’épidémie de coronavirus dans les zones les plus sévies. En effet, ce fichu virus a tué plus de 30 000 personnes.

Et cette décision drastique équivaut à un coup de massue pour les professionnels de la culture.

« Nous sommes à nouveau les sacrifiés de la crise », a fustigé Olivier Darbois, président du Syndicat national des producteurs, diffuseurs, festivals et salles de spectacle musical et de variété (Prodiss), mentionné par le Monde.

Il faut dire qu’Anne Roumanoff n’a pas été tendre dans sa réaction.

« Prenez un air moins joyeux Monsieur Macron en assassinant tout un secteur svp », a commenté Anne Roumanoff, soulignant que le monde de la culture a déjà été fortement frappé par la première vague de cette crise sanitaire.

Précisons que les restaurateurs ne sont pas non plus heureux.

« J’ai peur que ce soit une mort annoncée. Je suis en colère. Bien sûr, on est sensibles à la crise sanitaire et à tout ce qu’il se passe, comme tout le monde. Mais une fois de plus, on a l’impression qu’on est stigmatisés et que les restaurants, les bars et tout l’événementiel sont un peu cloués au pilori », a déploré Michel Sarran, le juré de Top Chef, le concours culinaire de M6.