Anne Sophie Lapix est une journaliste qui a interrogé les plus grands. Or, le public la trouve proche du président Macron. Son mari réagit !

Anne Sophie Lapix, sous l’influence du pouvoir ?

Une journaliste hors-pair

En 2017, c’est la stupeur. Anne Sophie Lapix arrive sur France Télévisions. En effet, le groupe a effectué son recrutement en secret. De fait, elle prend la place d’un présentateur emblématique de la chaine : David Pujadas. D’abord surpris par cette nouvelle, le public commence à douter qu’elle y soit arrivée toute seule. Dès lors, une rumeur commence à enfler. Est-ce que son mari ne serait pas intervenu en sa faveur ? Mariée à Arthur Sadoun, a-t-elle eu un renvoi d’ascenseur de la part du pouvoir ?

Actuel président du directoire de Publicis, l’époux d’Anne Sophie Lapix est également un donateur de la campagne de l’actuel président. En effet, lors de la précédente élection présidentielle, la création du mouvement En Marche avait nécessité un appel aux dons. Aussi, ce n’est un secret pour personne mais des personnalités du monde des affaires ou bien de la culture se sont engagés à aider ce petit parti à devenir grand. La stratégie a payé puisque les plus traditionnels comme l’UMP ou le Parti Socialiste se sont retrouvés éjectés dès le premier tour.

Une stratégie de défense hors normes

D’ordinaire discret, l’amoureux d’Annie Sophie Lapix a souhaité contrecarrer la polémique. Voici ce qu’il déclarait à nos confrères de France Dimanche “Ça suffit ! La première fois que j’ai vu mon épouse, c’était il y a dix ans : elle interrogeait le Premier ministre au 20h de TF1. Elle n’a jamais eu besoin de mon aide, ni d’un carnet d’adresses.” En concerne l’intéressée, elle est sortie de sa réserve. En effet, normalement les journalistes n’ont pas le droit de juger mais juste d’informer. Cependant, fortement agacée par cet état de fait, elle ironise sur les fauteurs de trouble. “Vous savez, on accuse autant les journalistes de servir les intérêts d’Emmanuel Macron que de détruire en permanence sa politique.”

Aussi, Anne Sophie Lapix estime que ce paradoxe la dessert et souhaite vivement que tout cela s’arrête. Il est vrai que de plus en plus, le public estime que la presse est trop en faveur du pouvoir. Dès lors, des médias alternatifs voient le jour. À l’instar de Médiapart, ils attirent de plus en plus de lecteurs puisque la rédaction décide de les inclure totalement.

Annie Sophie Lapix devra prendre une décision. Ce n’est pas la première fois et cela se reproduira. On se souvient même de la démission de la présentatrice Béatrice Schönberg en 2006. Alors, en couple avec le ministre Jean-Louis Borloo, elle estimait alors que sa neutralité sur le traitement de l’information était mis à mal. Et vous, qu’en pensez-vous ? Simple hasard ou il y a-t-il vraiment connivence avec la présidence ?