Aude est inconsolable. En effet, la jeune maman célibataire est fortement inquiète concernant le sort de sa fille. On vous dit tout !

Aude dans la tourmente ?

Une mère courage

À la rentrée, la métamorphose physique de l’ancienne candidate de L’amour est dans le pré avait fait le buzz. En effet, tout juste séparée du père de son second enfant, Aude avait changé de coupe et perdu de nombreux kilos. Cependant, quand on rentre dans les détails, on réalise rapidement que la vie n’est pas toujours rose. Obligée de subvenir seule à leurs besoins, elle se prive souvent de nourriture. Alertée par la situation, les followers lui avaient alors manifesté un soutien de taille.

Il faut dire que cette année 2020 est dramatique. Aucune profession n’est épargnée. Plus le temps avance, plus la situation se dégrade. Aujourd’hui, nous sommes face à une seconde vague. Selon les spécialistes, elle pourrait être pire que la première. Aussi, dans ces circonstances exceptionnelles, le gouvernement n’a pas d’autres choix. En reconfinant une grande partie de la population, il précise cependant que les écoles resteront ouvertes. Seulement voilà, il va rajouter une condition à laquelle personne ne s’attendait. Cette dernière va fortement agacer Aude et toutes les mamans de l’Hexagone.

Une bouteille à la mer

Les vacances de la Toussaint sont finies. Aude comme tous les autres parents déposent leurs enfants sur les bancs de l’école. Pour toujours, cette rentrée marquera leurs mémoires. “Aujourd’hui c’est pleine d’appréhension que j’ai déposé ma fille à l’école. Sans mon consentement alors que je suis sa représentante légale, elle va devoir mettre un masque de 8:45 à 16:30, du haut de ses 5 ans et 10 mois”

Déboussolée par la situation, Aude a pourtant effectué des recherches au préalable. Son verdict est sans appel.“Si les preuves étaient formelles que la balance bénéfices / risques était positive je ne me serais même pas posée la question. L’OMS est pourtant formelle, les enfants en aucun cas ne doivent porter un masque à l’extérieur (activités physiques), A MINIMA. On verra son ressenti à la fin de la journée…” Alors, est-ce que son inquiétude est justifiée ? Partout en France, des voix s’élèvent contre le port du masque. Il serait une atteinte à leur liberté. Hélas, que ce soit pour les adultes ou maintenant les plus jeunes générations, les autorités sanitaires estiment qu’il aide à lutter contre le coronavirus.

De plus, les établissements scolaires ont rajouté une ribambelle de mesures. Il s’agit de la modification des horaires de rentrée et sortie, l’organisation des récréations par groupe ainsi que la distanciation sociale à la cantine. Jusqu’à quand tout cela va-t-il durer avant que l’on trouve un remède ou un vaccin efficace ? Affaire à suivre !