Ingrédients pour le boeuf bourguignon original :

1,2 kg de viande, la meilleure coupe pour le rapport qualité/prix/fondant est l’épaule (viande de paleron), vraiment le top
2 bouteilles de Pinot Noir, une pour cuisiner, l’autre pour accompagner
1 carotte
1 céleri
1 oignon
5 gousses d’ail
2 brins de thym
2 feuilles de laurier
sel et poivre
70 grammes de farine
2 cuillères à soupe d’huile
670 grammes de beurre
120 grammes de saindoux ou bacon ou bacon
300 grammes de champignons de Paris
2 verres de bouillon de boeuf
persil
1/2 verre de cognac
12 petits oignons (borettane serait le top)
1/4 de jus de citron

Comment faire :

La liste des ingrédients est monumentale, mais la recette est à la base simple, laborieuse et longue mais ne nécessite pas d’attention particulière, juste de l’amour. En guise de conseil, je vous dis : ne vous précipitez pas.

La viande doit être marinée toute la nuit et la cuisson est très lente, ce n’est donc pas une recette à improviser un vendredi soir pour des invités surprises.

Lavez les légumes et coupez-les en tranches. Faites réduire la viande en bouchées de 2 cm de chaque côté.

Prenez un grand bol et mettez-y la viande, la carotte, l’oignon, le céleri, l’ail, le thym, le laurier, puis débouchez le vin, goûtez-le et couvrez le tout, gardez un verre de côté pour la cuisson finale. Sceller avec une pellicule plastique et réfrigérer pour mariner pendant la nuit.

Après la nuit, égouttez le tout avec une passoire et mettez les morceaux de bœuf de côté.

Mettez tout le reste avec le vin dans une casserole et portez à ébullition sur le feu, oui vous pouvez rester à l’intérieur encore quelques minutes ! Cuire 30 minutes, le liquide doit être réduit de moitié. Filtrez le mélange dans une passoire en écrasant légèrement les légumes. Nous avons juste besoin du liquide, le reste est du gaspillage.

Comme je l’avais prévu, nous utiliserons le barbecue, mais vous pouvez utiliser les braises de la cheminée, du four ou d’une cuisinière : à vous de choisir.

Je prévois que le résultat avec le barbecue était exceptionnel, en raison de la légère saveur fumée qui se faufile entre les fibres de la viande.

Préparez le barbecue pour la cuisson indirecte en deux zones, l’une avec les braises, l’autre sans. Température de cuisson moyenne. Il faut maintenir une température de 150 degrés, donc réglez correctement les entrées d’air sous le barbecue.

Farinons maintenant la viande, la partie la plus fastidieuse à coup sûr. Mettre un peu de farine dans un plat, saler et poivrer et passer la viande dans la farine et réserver.

Mettez une marmite à braiser, celles en fonte sont parfaites, sur le feu, avec du beurre et de l’huile à l’intérieur. Lorsque le beurre est fondu, mettre le bacon ou le bacon en cubes et cuire pendant 10 minutes. Si vous utilisez le barbecue, essayez de garder le couvercle fermé, sinon cela prendra un siècle avec le froid dehors ! Et jusqu’à ce que je vous dise le contraire, faites cuire à feu direct.

Lorsque le bacon est croustillant et que toute la graisse a fondu, retirez les restes et faites cuire la viande jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.

Pendant la cuisson de la viande, retirez-la de la poêle.

À ce stade, jetez les oignons dans la casserole et faites-les cuire pendant 5 minutes, puis retirez-les et mettez-les avec la viande.

Hachez les champignons et faites-les cuire dans une casserole pendant 5 minutes, puis retirez-les et ajoutez-les à la viande et aux oignons.

Déverrouillez la casserole de la poêle avec un demi-verre de cognac, laissez cuire une minute et grattez le fond de la poêle pour en détacher divers fragments.

Nous sommes prêts pour la grande finale, remettez tout ce que vous avez cuit dans la casserole, ajoutez le bouillon de bœuf, le dernier verre de vin et portez à nouveau à ébullition.

Quand il bout, remuez et déplacez la casserole vers la zone de chaleur indirecte, ou baissez le feu si vous utilisez la cuisinière ou le four. Cuire 90 minutes à 140 degrés.

Après 45 minutes, remuez à nouveau. Après 90 minutes, testez la viande avec une fourchette, si elle est molle comme du beurre alors nous y sommes !

Retirez la casserole du feu, assaisonnez avec du jus de citron, du persil et servez votre splendide bœuf bourguignon !

Je dois dire que ce fut une expérience mystique, primordiale et passionnante, quelque chose de totalement nouveau qui m’a fait remonter le temps à l’époque où nos ancêtres cuisinaient en plein air pour survivre. Sans oublier que la combinaison de vin et de fumée légère rendait chaque bouchée délicieuse. Essayer à nouveau!