Une jeune maman est violemment agressée verbalement et giflée parce qu’elle allaitait son enfant âgé de 6 mois en public.

Connue pour sa douceur de vivre, la belle ville de Bordeaux a néanmoins été le théâtre d’une agression plutôt particulière. En effet, une jeune maman relatait récemment une histoire qui l’a profondément marquée. Alors qu’elle se trouve dans les rues de la cité girondine avec son nourrisson, une passante l’aurait violemment agressée pour avoir allaité son enfant prématuré en public. Un geste totalement inacceptable pour la jeune maman qui a d’ailleurs décidé de donner une suite à cette affaire. nous vous explique tout.

Bordeaux : une femme giflée en pleine rue pour avoir nourri son bébé

Une histoire plutôt étonnante

Il y a quelques jours, Maÿlis la jeune maman d’un garçon prénommé Nino a effectivement été la cible d’une attaque très étonnante. Alors qu’elle se trouve devant un point de retrait de colis dans une rue de Bordeaux, son enfant commence à beaucoup pleurer. Le nourrisson a visiblement faim et ne peut plus attendre. La jeune mère tente bien de le faire patienter, mais sans obtenir aucun résultat. Il réclame ainsi son lait maternel. Dès lors, Maÿlis ne semble pas avoir d’autres choix.

Emmitouflée dans un manteau, et munie d’un vêtement d’allaitement adéquat, elle nourrit donc son enfant de manière très discrète. Pourtant, tout va rapidement déraper. Dans une vidéo publiée sur Doctissimo, la jeune femme raconte effectivement toute son aventure particulièrement désagréable. Car à la vision d’une mère s’occupant de son nourrisson, une passante est totalement sortie de ses gonds. nous revient ainsi pour vous sur le fin fond de ce fait divers plutôt surprenant survenu en plein jour dans la ville de Bordeaux.

Des cris et des reproches

Dans cette séquence publiée récemment sur différents médias, Maÿlis reprend donc le cours des événements. Elle réaffirme effectivement avoir pris un grand nombre de précautions avant de nourrir son bébé. ” Je mets des vêtements vraiment adaptés qui s’ouvrent sur les côtés pour essayer de faire ça vraiment en toute discrétion. Là, en plus, comme il y avait du monde, j’ai caché avec ma veste “. Pourtant rapidement, une dame qui déambule dans les rues de Bordeaux va se mettre à crier.

Cette passante interpelle directement Maÿlis de manière plutôt agressive. ” Vous n’avez pas honte ? Il y a un feu rouge, des voitures qui s’arrêtent, des enfants qui peuvent vous voir “. La jeune femme se souvient d’une véritable furie. ” La dame hurlait, m’insultait : ‘ Vous devez prévoir les repas de votre fils, vous auriez dû faire ça chez vous. Ce n’est pas quelque chose qu’on fait comme ça en public, c’est n’importe quoi’ “.

Une énorme gifle en plein visage

Après avoir vociféré contre Maÿlis, cette dame a même été plus loin. “ Je me suis pris une gifle en pleine poire avec bébé dans les bras “. Totalement décontenancée, la jeune maman a été incapable de réagir. Elle restait sans voix. Elle aurait juste eu le temps de ramasser ses lunettes tombées sur le sol et de replacer son enfant dans la poussette. Ensuite, elle est rentrée chez elle véritablement traumatisée. Pourtant, un autre sujet a également retenu toute son attention. Puisqu’aucune personne présente dans les rues de Bordeaux ce jour-là n’a réagi. ” Le reste de la file a baissé la tête, a ignoré. Personne ne m’a défendue “. Sur le conseil d’une amie, Maÿlis a donc décidé de porter plainte contre son agresseuse. Dès lors, elle s’est rendue à la police de Bordeaux pour notamment expliquer les séquelles physiques et psychologiques dont elle était aujourd’hui victime. ” Le bébé épouse un peu les émotions de la maman. Mon fils s’est retrouvé bloqué à la nuque. Donc il est vraiment très stressé, contracté. Cela rajoute à la culpabilité “. Pire encore, depuis cet événement, la maman n’aurait plus une goutte de lait !

Par conséquent, Maÿlis souhaitait que l’affaire soit portée en justice. Elle se rendra donc au commissariat le plus proche afin de déposer dans un premier temps une main courante. Pourtant, là aussi, sa surprise va être grande. Puisque l’officier présent sur place ne va pas réellement se montrer compréhensif. Il lui fait même comprendre que c’était de sa faute et qu’elle l’avait bien cherché. Totalement indignée, elle ne sait plus comment réagir. Maÿlis a donc décidé de raconter son histoire sur un groupe Facebook réunissant des personnes originaires de Bordeaux. Un acte qui, selon elle, démontre bien qu’il existe un véritable problème concernant l’allaitement. Car même si l’Organisation mondiale de la santé préconise que le nourrisson devrait boire du lait maternel jusqu’à l’âge de six mois, cette pratique est encore souvent décriée. De plus, l’allaitement est parfois jugé comme un acte déplacé lorsqu’il est réalisé en public.

0/5 (0 Reviews)