Brigitte Macron a une fille d’un premier mariage. D’ordinaire discrète, elle sort de son silence. Or, des internautes critiquent ses dires.

La fille de Brigitte Macron dans la tourmente

Une fausse bonne idée ?

Depuis qu’elle est arrivée à l’Élysée, Brigitte Macron a tout fait pour protéger sa fille. En effet, la jeune femme a une bonne situation mais a connu quelques soucis. De fait, cette dernière a reçu des lettres de menaces et la pression était telle qu’elle a fait la une de la presse. Cependant, jamais Tiphaine Auzière n’a osé prendre la parole. Et pourtant, cette semaine, elle a décidé de prendre la parole. Non pas pour étaler sa vie mais pour faire état de sa réflexion sur la situation sanitaire actuelle.

Il faut que la France vit une catastrophe à tous les plans. La pandémie de coronavirus semble tout détruire sur son passage. Pire, la seconde vague tant redoutée force le mari de Brigitte Macron à prendre des mesures drastiques.Aussi, l’instauration d’un couvre-feu crée un remue-menage sans nom. À cause de ce dernier, une grande majorité de restaurants risque de faire faillite. Déjà fragilisé par le premier épisode de confinement, le mode de vie à la France semble un lointain souvenir.

QUID de la liberté de parole

Avocate de profession, la fille de Brigitte Macron a son mot à dire sur la situation. En effet, en ce moment, des nombreux artistes n’hésitent pas à prendre la parole pour fustiger la manière dont les choses sont faites. Tout d’abord, Nicolas Bedos crée la polémique en sommant ses followers de kiffer malgré les chiffres affolants. Quant à François de Cluzet, il a récemment pris la parole pour dénoncer ce genre de fauteurs de trouble. Chacun y va donc de sa petite analyse. Et ce n’est pas beau à voir.

En invitant une professionnelle du droit en studio, Europe 1 ne s’attendait pas à une telle effervescence. Évidemment, comme on peut s’en douter, la benjamine de Brigtte Macron n’a pas trop critiqué les mesures gouvernementales. Hélas, certains auditeurs ne voient pas sa venue d’un très bon œil. Considérant qu’elle n’est pas objective, ils vont démolir ses arguments un par un. En quelques heures, la radio est devenue la risée du web. Voici comme un internaute résume la situation “La famille au complet pour « diriger » et commenter reste plus qu’à transformer les citoyens en gueux”

Du côté de la direction, on souhaite rappeler le principe de l’émission. “C’est le principe de La carte blanche de donner un espace d’expression et de liberté à des personnalités issues de la société civile. Cette carte blanche doit faire entendre toutes les sensibilités”

Pour l’instant, l’Elysée n’a pas souhaité réagir.