Le nouveau rapport de la cour des comptes sur les dépenses de la présidence de la République a été édité et la première dame a surveillé de près les dépense du personnel de l’Élysée.

Brigitte Macron surveille son image
Brigitte Macron a globalement tenu à rester distance de la politique et n’hésite pas à se mobiliser pour des causes qui lui tiennent à coeur :

“Quand vous êtes chef de l’Etat, vous êtes élu. Quand vous êtes conjoint du chef de l’Etat, vous êtes là, mais les gens ne vous ont pas voulu. Il ne faut pas vous imposer à eux. La seule manière pour moi de ne pas être importune, c’est d’aider” avait déclaré Brigitte Macron alors qu’elle était interviewée par France Info.

La première dame aurait de plus en plus d’activité au gouvernement puisqu’elle reçu plus de 21 000 courriers en 2019 contre 19500 en 2018 mais selon le rapport de la Cour des comptes, ses activités n’ont nécessité aucun coût supplémentaire comparé à l’année précédente.

Les coûts engendrés, un peu plus forts sont essentiellement imputables aux salaires des membres de son cabinet, et s’élèvent à 282 476 euros, comparé à ceux de 2018, qui s’élevaient à 278 750 euros.

De bons résultats pour le palais

Selon la Cour des comptes, les dépenses de l’Elysée ont globalement baissé de 3,26 % par rapport à 2018, à hauteur de 105,33 millions d’euros, un beau résultat de la part d’Emmanuel Macron. LEs ressources ont elles , augmenté de 1,2 % à 106,3 millions.

Deux points sont à mettre en avant pour compte-rendre ces chiffres : le président de la République a fait moins de déplacements à l’étranger : 32 déplacements sur 108 en 2018 contre 46 sur 135 au total en 2018.

“De premiers résultats sont déjà perceptibles, Brigitte Macron comme l’illustrent la réduction de 20 % des heures supplémentaires et la mise en place d’un agenda numérique partagé des événements présidentiels qui permet d’anticiper leur préparation” explique la Cour des Comptes.

L’Elysée est très fiers de ces résultats, de son côté :

“Sous l’impulsion d’Emmanuel Macron, la présidence de la République s’est réorganisée. Des progrès concrets et des économies ont été réalisés. C’est la Cour des comptes qui le constate“.

Une réorganisation de l’Elysée plus juste et plus transparente

En 2018 pourtant, l’Élysée avait dépassé son budget initial et avait été contraint de puiser cinq millions d’euros sur la réserve, en raison notamment de la hausse de l’activité de la femme du Président, Brigitte Macron.

La juridiction financière note que la réorganisation du palais a été faite notamment après l’affaire Benalla. En effet, le cabinet fantôme des amis d’Alexandre Benalla, qui était censé prendre en main la sécurité, a été remplacé par une direction de la sécurité de la présidence de la République. Emmanuel Macron a lancé dès 2017 une nouvelle organisation, qui repose sur quatre directions,« dotées de missions précises » et « supervisées par un directeur général des services », note la Cour, avec satisfaction.

Brigitte Macron