Claude n’en revient toujours pas. C’est bien la première fois où on le menace sur son Instagram. Que s’est-il passé ? On vous dit tout !

Claude au plus mal

Quand une banale course tourne au vinaigre

Habitué aux défis, Claude n’a peur de rien. En effet, ce candidat mythique de Koh Lanta a tous les qualités pour réussir. Brillant dans les épreuves physiques, résistant au stress, il s’est attiré la sympathie du public. Malheureusement, à ce jour, malgré plusieurs tentatives il n’a jamais réussi à gagner la finale. En tout cas, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il affronte la vie avec le sourire. Tout se passait bien jusqu’à ce jour de novembre 2020. Pour Claude, tout a basculé alors que tout commençait si bien.

Sollicité par la marque Asics, Claude décide de participer à une course en relais virtuel. Il faut dire qu’avec le confinement, pratiquer du sport de manière assidue est compliqué. Il faut remplir une attestation et puis se chronométrer. De plus, toutes les salles de sport sont fermées au public. Considérées comme un lieu de contamination, elles laissent beaucoup d’experts et passionnés sur le carreau. Aussi, le seul moyen pour se dégourdir les jambes demeure de participer à ce genre de challenge entre internautes. Hélas, personne n’avait anticipé la polémique qui va en découler.
Claude

Que s’est-il passé ?

Le lieu parait étrange mais pourtant c’est le choix de Claude. Quand il publie cette photographie sur les rails d’un train, il semble plutôt content de sa performance. Or, un internaute va jeter un froid en l’interpellant directement “non non Claude, il est interdit de pénétrer dans les emprises ferroviaires, surtout pour ce type de photo. Personnalité publique et suivie, il faut montrer l’exemple” Tout aurait pu en rester là. Malheureusement, la vitesse avec laquelle cette photographie va se propager va surprendre tout le monde, surtout le concerné !

Aussi, le compte Twitter de la SNCF prend l’affaire très au sérieux. Donc, elle décide de commencer par lui faire un bref rappel à la loi.”Selon l’article L2242-4 : ‘Est puni de 6 mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende le fait, pour toute personne, de pénétrer, circuler ou stationner sans autorisation régulière sur la voie ferrée.” De plus, elle somme à Claude de réagir au plus vite tout en le menaçant “On compte donc sur vous pour supprimer sans délai cette photo sur Instagram afin de ne pas inciter vos nombreux followers à mettre leur vie en danger. Dans le cas contraire, vous vous exposez à des poursuites.”

Interloqué, Claude décide de jouer la carte de la prudence. Il s’exécute et retire la publication qui pose problème. Malgré tout, il déplore que la SNCF n’est pas pris le temps de l’avertir de manière courtoise. “J’étais à 1 mètre du passage à niveau pour être transparent, ne voulant surtout pas inciter ni transcrire les règles. J’ai supprimé la photo en question, je trouve simplement dommage que vous n’ayez pas pris la peine de me contacter directement pour me le demander”

Et vous, qu’en pensez-vous ? Toujours est-il que comme d’habitude, Claude a réagi rapidement et proprement. D’ailleurs, cette nouvelle photo atteste de bonne foi légendaire !