Début 2019, Philippe Etchebest s’est rendu à Saint-Astier en Dordogne. Sur place, il y a fait la connaissance de Patrick et Marielle, gérants de « L’Isle aux pizzas ». Aujourd’hui, tout a changé, le pizzaïolo veut tourner la page de « Cauchemar en Cuisine » et écrire un nouveau chapitre de son histoire personnelle en vendant son établissement. Explications.

Philippe Etchebest sauve l’établissement

Après la venue de Phlippe Etchebest « Cauchemar en Cuisine », un énorme changement a eu lieu dans l’établissement « L’Isle aux pizzas ». En effet, d’après le gérant Patrick, l’équipe est parfaite et est devenue complémentaire : « On a une bonne équipe, se félicite Patrick, on a embauché un serveur, une serveuse pour la saison estivale, et Benjamin, qui m’aide en cuisine ». Mieux encore, la carte a été corrigée et c’est désormais plus simple et plus clair : « La carte a été revue et allégée. Tout est cuisiné « avec des produits frais. On propose même un menu du marché qui change tous les 15 jours ».

Même son de cloche pour le cuisinier qui a vu un nouveau départ dès la diffusion de l’émission : « C’est un nouveau départ. J’ai retrouvé le goût à la vie et à la cuisine« . Et on le sent aussi dans les commentaires des clients sur les différentes plateformes de notations. On peut lire des commentaires comme « C’est excellent« , « le service est dynamique« , « L’accueil est très agréable et charmant le service est impeccable« , « La cuisine est faite de produits frais« , « Les pizzas sont très bonnes« . Mais malgré ce changement positif, le gérant Patrick souhaite passer à autre chose et a mis en vente son établissement.

Patrick met en vente son établissement

S’il est actuellement toujours aux commandes de L’Isle aux Pizzas en attendant de trouver un acquéreur, il espère tout de même rapidement pouvoir quitter l’établissement pour construire une nouvelle vie ailleurs : « Je suis passé à autre chose. Ma fille de 11 ans est ma priorité, je veux me rapprocher d’elle et m’installer en Gironde » a-t-il notamment déclaré pour le quotidien Sud-Ouest. En revanche, il n’exclut pas de reprendre « un petit resto » dans les années à venir tout en restant proche de son enfant.

C’est d’ailleurs pendant le tournage qu’il s’est rendu compte qu’il avait besoin de la proximité avec sa fille : « Cela a été un électrochoc. Cela m’a permis de me rendre compte de ma vraie priorité : ma fille. Professionnellement, j’ai changé des choses, on a mis l’accent sur les produits frais. Mais attention, chez nous, cela n’a jamais été un problème d’hygiène« . Reste à savoir maintenant ce que va devenir cet établissement qui a été sauvé par Philippe Etchebest « Cauchemar en Cuisine ».