Cécilia Siharaj élève seule sa fille Sway, née il y a un peu plus d’un an. La maman a révélé de tristes événements qui ont eu lieu avant la naissance de Sway. Le père de sa fille l’a tout simplement abandonnée.

Cécilia Siharaj est une maman superwoman. Elle s’est résolu à mener sa carrière tout en élevant sa fille seule. Elle n’a pas eu le choix. Son ex-amoureux l’a abandonné lorsqu’elle était enceinte.

Le 18 aout 2020, Cécile Siharaj donnait naissance à la petite Sway. Sur son compte Instagram, la jeune maman partageait sa joie avec ses nombreux abonnés. « Je suis tellement heureuse de vous présenter Sway Siharaj, née ce dimanche 18 août 2019 à 14h08 ! Sway mesure 48,5cm et pèse 3kg280. Je suis comblée de bonheur, a-t-elle écrit sur Instagram. Il n’y a pas de mots pour expliquer ce que je vis depuis 2 jours… C’est indescriptible tellement c’est fooooort, c’est magique, c’est immense ! Merci la vie pour ce cadeau », racontait l’ex-candidate de Koh-Lanta.

La jeune maman pouponne et se dit aux anges. On la comprend ! Mais tout n’a pas été rose depuis sa grossesse. Sur le plateau de l’émission Mamans et Célèbres sur TFX, Cécile Siharaj est revenue sur les difficultés qu’elle a dû affronter avant la naissance de sa fille.

« C’est simple, je n’ai jamais eu de ses nouvelles.”

Cécile Siharaj assume sa vie de maman solo sans aucun problème. Mais à 31 ans, la jeune femme a traversé des périodes douloureuses. Son ex-compagnon, le père de Sway, l’a laissée seule alors qu’elle était enceinte. Cécile Siharaj n’a pas honte et préfère en parler.

« C’est simple, je n’ai jamais eu de ses nouvelles. Je ne suis absolument plus en contact avec cette personne. Il n’a jamais cherché à prendre des nouvelles de sa fille, jamais, jamais. Même quand j’étais enceinte. Il m’a attaquée sur les réseaux sociaux, je lui ai répondu via les réseaux sociaux. On a vécu une histoire durant plus de cinq ans, on a énormément d’amis en commun donc tout ce que je sais, c’est du répété » a-t-elle précisé aux journalistes de Purepeople.

Cécile Siharaj se concentre aujourd’hui sur le bonheur de sa fille, mais également sur le sien. Comme dit l’adage, mieux vaut être seule que mal accompagnée. Elle a bien sûr eu beaucoup de mal à avaler cet abandon soudain. Elle le dit franchement, le père ne s’est « jamais intéressé à elle » jusqu’à présent. Mais elle ne cache rien pour autant à sa fille. Elle lui donnera l’identité du « géniteur » si elle le désire. « Je ne lui mentirai jamais, elle saura toute la vérité. Si elle souhaite prendre contact avec lui, je l’aiderai et je serai présente. J’aimerais la protéger de cet homme qui est finalement un étranger qu’elle ne connaît pas. » Mais pour autant, elle aura son mot à dire si ce géniteur refait surface dans sa vie : « il faudra qu’il le fasse en bonne intelligence ».