Les légumes sont bons pour la santé. Mais dans certains cas, il faut savoir prendre ses précautions.

Les légumes sont en principe considérés comme des aliments particulièrement sains. Truffés de vitamines, de fibres et de sels minéraux, ces derniers sont considérés comme les champions de l’alimentation. D’aucuns prétendent que seul un régime végétarien voire vegan est compatible avec la bonne santé de l’être humain. Mieux, la mode est actuellement au bio et cette mode devrait être la garante de la bonne santé de ceux qui prennent la peine de manger de cette façon. Et c’est vrai dans la plupart des cas. Mais si c’est exact dans la plupart des cas, cela signifie qu’il y a des exceptions. Des cas où certains végétaux pourraient s’avérer impropres à la consommation humaine.

Les végétaux habituellement consommés peuvent être dangereux

Bien entendu, nous ne parlons pas ici des champignons, donc certains peuvent être toxiques ou mortels. Quoique certains d’entre eux sont consommables cuits mais pas crus. C’est le cas de la délicieuse morille qui est tout simplement toxique quand elle est consommée crue. Consommer une quantité trop importante de morilles cuites peut aussi amener son cortège de troubles de la digestion. En tout état de cause, il vaut mieux éviter de manger les champignons sauvages sans les cuire. En effet, outre le fait que certains sont toxiques, d’autres peuvent être contaminés par des déjections d’animaux sauvages. Un nettoyage minutieux, ainsi qu’une cuisson adaptée va permettre de limiter les risques. De plus, il est hyper important de ne pas consommer des champignons dont on n’est pas sûr, ni de la provenance, ni de l’espèce.

Certains légumes du jardin peuvent aussi s’avérer dangereux

Les aubergines, délicieuses cuites voire frites ou encore grillées en sont un parfait exemple. En effet, ce légume qui est pourtant la star de la ratatouille ou qui est une merveille farcie est tout simplement dangereuse crue. En effet, elle contient de la solanine, qui est dangereuse à haute dose. Mais elle peut déjà déclencher des symptômes digestifs chez une personne un peu sensible. Il convient ainsi de bien veiller à cuire ce légume afin qu’il perde ses effets neurotoxiques. Cependant, il faut se rappeler que pour en arriver à la toxicité, il faut une certaine dose. Il faut éviter de les manger trop mûres aussi, et pour la même raison. Tout comme il faut éviter de manger des tomates vertes ou trop vertes.

L’innocente pomme de terre est toxique crue

Il est totalement proscrit d’ingérer des pommes de terres crues. Et encore moins la peau. En effet, cette dernière contient elle aussi de la solanine. Si le centre de la pomme de terre n’en contient que très peu, la peau en contient dix fois plus. Il faut donc toujours toujours consommer le tubercule épluché et cuit. L’autre souci de la pomme de terre est que lorsqu’elle est gardée trop longtemps ou qu’elle a des taches vertes elle est toxique. C ‘est un signe de solanine et il faut absolument s’abstenir de consommer une pomme de terre ayant de telles caractéristiques, y compris sous sa forme cuite. Bien entendu, les pommes de terres germées posent elles aussi le même souci.

Les haricots verts

Le haricot vert est le champion des régimes. A tel point qu’il est le légume qu’on trouve sur toutes les assiettes qui se veulent saines. Et il est vrai que le haricot cuit est excellent pour la santé. Par contre, le même légume, cru ou mal cuit comporte de la phytohémagglutinine, qui peut provoquer des intoxications mais qui est aussi néfaste pour l’appareil urinaire, au même titre que la solanine. Enfin, et en tout état de cause, il convient de se méfier des nitrates que certains légumes peuvent contenir et qui sont elles aussi à l’origine d’intoxications.