Ça chauffe dans TPMP ! Yann Moix a fait scandale à cause de ses prises de position sur la crise sanitaire.

Mardi 18 mai, Yann Moix a profondément choqué la chroniqueuse Isabelle Morini-Bosc. Elle n’est pas la seule à avoir bondi autour de la table. On vous dit tout !

Yann Moix est un étonnant personnage. Au cours de différentes interviews, il parle de son enfance comme d’un moment très difficile pour lui. « Il y avait à la maison un collabo qui me caftait à la Kommandantur !’ », explique-t-il par exemple à propos de son frère. Il voue à ce dernier une haine infinie.

Isabelle Morini-Bosc: Les horreurs qu’aurait commis par Yann Moix dans son enfance

A écouter sa famille, il semble plutôt que Yann Moix ait joué le rôle de tortionnaire vis-à-vis d’Alexandre Moix, son cadet. José Moix, leur père, explique qu’il a dû puni Yann Moix à cause des sévices qu’il faisait subir à son frère : « Yann a tenté de défenestrer son frère du premier étage », « il a mis la tête d’Alexandre (son frère) dans les WC et a tiré la chasse d’eau », disait-il.

« Tentative de défenestration du premier étage et de noyade… »

Ce que confirme malheureusement Alexandre Moix: « Tentative de défenestration du premier étage et de noyade dans la cuvette des toilettes quand j’avais 2 ans, passages à tabac récurrents dès que nos parents s’absentaient, destruction systématique de mes nouveaux jouets, jeux, maquettes, matériel de sport, souillage et appropriation de mes livres. »

Il explique par ailleurs que Yann Moix lui donnait des coups la nuit, pendant son sommeil. « Mes parents ne se réveillaient pas, comme il l’écrit dans son livre, à cause de ses cauchemars incessants, mais en raison de mes cris de douleur ou de terreur », poursuit ainsi Alexandre Moix.

« Yann vit dans un autre monde : son nombril »

« Se dressant comme le porte-flambeau de la cause des enfants malheureux, il pose, s’affiche, professe, mais n’écoute pas la souffrance des autres dont il se moque éperdument. Yann vit dans un autre monde : son nombril », conclut le frère cadet de l’écrivain.

Ce mardi 18 mai, Yann Moix a refait des siennes. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, il débattait avec le docteur Jean-Paul Hamon. Mais très vite, l’écrivain a insulté ce dernier de “beauf de la médecine”.

Isabelle Morini-Bosc: “Ça fait deux fois que vous m’insultez. »

“Ça fait deux fois que vous m’insultez. Vous m’appelez le beauf de la médecine ! C’est vrai que je n’ai pas eu le temps de faire de la philosophie, parce que je touche ma retraite des ouvriers”, a ainsi répondu Jean-Paul Hamon. “J’ai connu la période où on pouvait faire de la médecine en étant littéraire, donc qu’il arrête de nous insulter ce type”, a-t-il ajouté.

“Des enfants se suicident et vous vous en fichez”

Plus tard, Jean-Paul Hamon a ensuite rappelé qu’un interne “se suicide tous les 18 jours”. “Des enfants se suicident et vous vous en fichez”, a en effet lâché Yann Moix. Là, Isabelle Morini-Bosc est sortie de ses gonds. “Comment vous pouvez dire ça ? Non mais c’est dégueulasse de dire ça. C’est dégueulasse de dire ça”, a ainsi vociféré la chroniqueuse.

« Tout le monde souffre, pourquoi vous faites de l’eugénisme »

Et d’ajouter : “Honnêtement, j’espérais que vous n’alliez pas revenir une énième fois sur ce terrain-là en disant ‘les vieux ont fait leur temps, qu’est-ce que c’est deux ou trois ans de plus par rapport aux jeunes’. Tout le monde souffre, pourquoi vous faites de l’eugénisme en voulant qu’il y ait absolument une catégorie qui souffre plus que les autres ? On souffre tous ! Moi je trouve insupportable ce discours. Je le trouve relativement odieux, sincèrement. Je n’ai rien d’autre à ajouter”, a-t-elle ainsi rétorqué.

0/5 (0 Reviews)