La nouvelle arnaque à la baguette sévit dans plusieurs villes en France. Les victimes sont de nombreuses. Une fraude plutôt recherchée, qui préoccupe beaucoup les autorités. nous vous donne tous les détails à ce sujet.

Les voleurs ont une nouvelle fois frappé ! C’est une escroquerie qui a lieu d’abord au téléphone. Les malfrats vont appeler les fournisseurs de baguettes. Ils vont leur qu’ils vont prendre autant de baguettes qu’ils sont en capacité d’en fournir. Les escrocs prétendent alors qu’ils vont les livrer. Mais pour faire cette opération, il leur faut un chèque de 3.900 euros pour les frais administratifs, indiquent-ils.

Une arnaque très astucieuse

Ceci pour assurer l’opération entre l’entreprise qui allait livrer les pains. Ensuite, ils prétendaient que les boulangers allaient recevoir un chèque bancaire certifié qu’ils déposeront à la banque. C’est Christian Martin qui a découvert le pot aux roses. Il est le vice-président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF). Un boulanger avait déposé plainte après été victime de cette arnaque.

Ce dernier était si motivé de recevoir un contrat. Par la suite, il avait acheté les machines et les matériaux pour 5.000 euros. Jusqu’à présent, l’enquête est en cours et on attend l’évolution de ce dossier. Mais ce boulanger n’était pas la seule victime, car il en y a un grand nombre. Les autorités sont vigilantes, en attente d’une nouvelle technique de fraudes.

Des fraudes nombreuses

Ces derniers temps, il y a eu de nombreuses fraudes. Par exemple, les fraudes à la carte bancaire. Des voleurs se prenaient pour des agents bancaires, des plombiers et différents agents. Il y a aussi les personnes qui avaient profité de la polémique au sujet les compteurs Linky.

Ils se faisaient passer pour des agents de l’EDF, et demandaient à ce qu’on leur paye pour l’installation du compteur. Or, cette installation est gratuite. Les escrocs ne manquent pas d’imagination. Il s’attaque en priorité aux personnes âgées. Ce sont des cibles de choix. Il y a de nombreuses arnaques dans les ventes au « porte à porte ». Mais maintenant les arnaques se font par téléphone ou par internet.

Certains envoient des mails en disant que des personnes ont commis des actes délictueux et se font passer pour la police et réclament de l’argent. Beaucoup de ces escrocs se trouvent en Afrique. C’est ce que l’on appelle des brouteurs. Ils exercent souvent cette activité depuis des cybercafé.

Des milliers de faux profils sont aussi créés sur les réseaux sociaux pour essayer de séduire des hommes et de leur demander d’envoyer de l’argent. Certains escrocs très rusés parviennent à leur fin avec beaucoup de talent. La police remonte parfois la filière et certains terminent en prison et doivent payer des amendes.

Dans les semaines et mois à venir, nous ne manquera pas de vous faire part de nouvelles arnaques et des sujets de la vie quotidienne. Il faut dire qu’il toujours être à l’écoute des dernières astuces développées par les arnaqueurs.