Une célèbre influenceuse est revenue sur sa décision d’adopter. La faute à une loi qui l’empêchait de publier du contenu sur l’enfant.

Nikki Phillippi est indigne des millions d’internautes qui peuvent la suivre. L’influenceuse avait notamment renoncé à adopter à cause d’une raison surprenante : une loi l’empêchait de publier des photos et vidéos de l’enfant sur les réseaux sociaux. La rédaction d’nous va vous expliquer qu’elle est prête à aller loin pour le buzz.

Une euthanasie qui ne passe pas du tout

L’influenceuse Nikki Phillippi compte plus de 435 000 abonnés sur Instagram et plus d’un million sur YouTube. La jeune femme a l’habitude de partager des photos et des vidéos de son quotidien. La semaine dernière, ils ont dû faire face à une réaction violente de la part des internautes. En effet, lorsqu’ils ont révélé aux 1,3 million d’abonnés de Nikki qu’ils avaient euthanasié leur bull terrier de 9 ans , Bowser. Selon le couple, ce dernier a mordu leur fils Logan après que l’enfant d’un an ait tenté de prendre une partie de la nourriture du chien. Plutôt que de prendre le temps de le former ou de le donner à une autre famille, Nikki et Dan ont choisi de le tuer.

Le couple a déclaré que s’ils aimaient Bowser, il était devenu difficile de s’occuper de lui depuis qu’ils avaient eu leur fils. Ils ont également dit qu’ils prévoyaient de déménager bientôt et avaient déjà commencé à avoir des conversations sur ce qu’il fallait faire avec le chien. Finalement, ils ont choisi l’euthanasie : “Nous ne voulions pas prendre cette décision … comme vous pouvez sûrement l’imaginer. Je ne plaisante pas quand je dis que c’était l’un des jours les plus tristes de ma vie” a notamment expliqué la jeune femme. Mais malgré cette phrase, l’action ne passe pas du tout auprès des internautes. Et c’est bien normal.

Une star adepte des polémiques

Ce n’est pas la première fois que l’influenceuse Nikki Phillippi et son mari Dan Phillippi font parler d’eux. En effet, on apprend, par le biais de nos confrères de Pureople, qu’ils avaient déjà renoncé à un projet d’adoption en 2018. La raison ? Eh bien, elle est toute simple. La jeune femme a expliqué qu’ils avaient arrêté le processus car ils ne seraient pas légalement autorisés à mettre leur bébé sur les réseaux sociaux au cours de sa première année avec leur famille, conformément aux lois thaïlandaises. Non, ce n’est pas une blague. Elle avait déclaré à ce moment-là : “Donc l’enfant vit chez nous pendant un an et il n’est pas totalement à nous, alors ça ne nous convient pas non plus“.

Après s’être vu refuser une exception à cette loi, le couple a décidé d’adopter plutôt depuis la Corée, réalisant plusieurs vidéos sur le processus. Puis, en septembre 2018, Nikki et Dan ont annoncé qu’ils n’adoptaient plus depuis la Corée non plus, car leur agence d’adoption leur aurait dit qu’ils ne seraient pas facilement approuvés en raison de leur présence sur les réseaux sociaux. Malgré le comportement problématique continu de Nikki, elle choisit d’ignorer les critiques du public. Pour autant, Nikki a passé son compte Instagram en privé et a bloqué la possibilité de publier des commentaires sur ses publications.

De la désinformation sur la Covid

Depuis la crise du Coronavirus, l’ensemble des personnes pensent pouvoir être des épidémiologistes. C’est également le cas de Nikki Phillippi. En effet, cette dernière a commencé à utiliser le coronavirus pour l’appât au clic dans l’ensemble de son contenu. La jeune femme a notamment sortie une vidéo intitulée : “My virus Story”. Dans celle-ci, elle nous parle de son expérience de malade. Il y quelques années, elle et sa sœur, avait eu un virus. Dans la vidéo, elle a déclaré qu’elle et sa sœur utilisaient de la vitamine C intraveineuse à haute dose pour guérir leur virus. Elle encourageait donc les malades du Covid de se pencher sur la question. Bref, du grand n’importe quoi.

Si jusque-là, les internautes n’avaient jamais rien fait pour faire suspendre la chaîne, il semblerait que l’euthanasie du chien soit la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ainsi, de nombreuses personnes ont signé une pétition pour que YouTube démonétise définitivement ses chaînes. Pour signer la pétition visant à démonétiser les chaînes de l’influenceuse Nikki Phillippi, cliquez ici. Oui, nous prenons position sur la question. Nikki et son mari font n’importe quoi et le fait de les mettre en avant sur une plateforme et de les payer pour ça, ce n’est plus possible. Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires.

0/5 (0 Reviews)