Personnalité mystérieuse du Rocher, Charlene de Monaco partage le quotidien du prince Albert depuis plus de 11 ans. Mais qui est-elle vraiment ?

Elle fascine, elle inquiète, elle force l’admiration et déchaîne les mauvaises langues. Charlene de Monaco, née Charlene Wittstock, fait partie des personnalités les plus célèbres de France de par l’aura mystérieuse qui l’a toujours entourée. De quoi encourager à se pencher sur son passé, ses origines et sa vie afin d’en apprendre un peu plus sur la femme d’Albert II de Monaco.

Quel âge a Charlene de Monaco ?

Charlene de Monaco est née sous le vrai nom de Charlene Lynette Wittstock, le 25 janvier 1978 à Bulawayo, une ville du sud-ouest du Zimbabwe, en Afrique. A l’été 2022, Charlene de Monaco a 44 ans. Ses parents, Michael Kenneth Wittstock, né en 1946 et Lynette Humberstone, née en 1959, ont eu trois enfants. Charlene est la première, son premier frère Gareth Wittstock naît en 1980 et son second frère Sean Wittstock en 1983. C’est sa mère Lynette, qui a été plongeuse de compétition puis professeur de natation, qui donnera à Charlene le goût de l’eau. En effet son père était directeur commercial, ce qui a pu inspirer le fils cadet de la famille à devenir commercial tandis que Gareth est devenu informaticien. Charlene quant à elle est devenue nageuse professionnelle avant de rencontrer le prince Albert II de Monaco et, en l’épousant, de devenir princesse consort, même si ce n’est pas le seul événement qui a mis un terme à sa carrière sportive.

Quelles sont les origines de Charlene de Monaco ?
Même si elle est née au Zimbabwe, Charlene de Monaco a la nationalité sud-africaine. En effet quand elle avait 12 ans, Charlene Wittstock a quitté le Zimbabwe avec toute sa famille pour aller s’installer en Afrique du Sud, dans la province du Transvaal au nord-est du pays.

Charlene de Monaco jeune : que faisait-elle ?
Quand elle était jeune, Charlene Wittstock a rapidement été attirée par la natation. Quand elle avait 16 ans, elle a donc décidé d’arrêter les études afin d’avoir plus de temps disponible pour pratiquer son sport favoris, et cela paie. Quand elle n’avait que 18 ans, Charlene Wittstock a remporté les championnats juniors d’Afrique du Sud. C’est ensuite aux Jeux olympiques de Sidney en 2000 que la jeune femme s’illustre ans l’équipe féminine du 4×100 mètres 4 nages en dos crawlé où elles arrivent cinquièmes. Toujours en 2000, Charlene de Monaco décroche la médaille d’or au 200 mètres dos du Meeting international de natation de Monaco et en 2002 c’est une médaille d’argent qu’elle remporte aux Jeux du Commonwealth se déroulant à Manchester.

Quelle est la taille de Charlene de Monaco ?
Charlene de Monaco mesure 1m77, soit quelques centimètres seulement de moins que le prince Albert II de Monaco, qui lui-même mesure 1m83.

Quelle est l’addiction de Charlene de Monaco ?
La santé de Charlene Wittstock, ou Charlene de Monaco, a souvent été au cœur des spéculations et a toujours eu une bonne place dans la presse. Il faut dire que la nageuse olympique a commencé à en avoir rapidement à cause de son activité sportive intense, et c’est ensuite sa santé mentale qui s’est placée au cœur des rumeurs. Récemment, l’addiction de Charlene de Monaco a été très discutée, notamment lors de son séjour prolongé en Afrique du Sud à cause d’une infection ORL. D’après la rédactrice en chef de Voici, Marion Alombert et ses propos tenus au micro de RTL, Charlene de Monaco a été « traitée pour une addiction à certains types de médicaments, notamment les somnifères » pendant qu’elle était dans son pays d’enfance. Marion Alombert avait par ailleurs ajouté que l’ancienne nageuse n’allait « pas bien du tout depuis assez longtemps ».

L’explication officielle est que Charlene de Monaco a souffert d’une grave infection qui a touché son nez, sa gorge et ses oreilles, au point qu’elle doive se faire opérer plusieurs fois. Comme elle l’a elle-même expliqué le 15 octobre 2021 sur Instagram, ses plans ont dû changer à la dernière minute. « J’étais venue en Afrique du Sud pour superviser des projets de ma fondation. Je ne me sentais pas bien à l’époque. Et pour une bonne raison : j’avais une infection à l’oreille, qui a été traitée immédiatement. Malheureusement ça m’a immobilisée ici pendant des mois ». En plus de la rédactrice en chef de Voici, une autre source, proche de Charlène de Monaco, avait confirmé que la femme d’Albert II « serait accro depuis de nombreuses années à un dangereux cocktails de somnifères » et que son séjour en Afrique du Sud a donc aussi eu pour but de la sevrer.

Nos confrères chez Voici vont même jusqu’à affirmer qu’un marché avait été passé entre Albert II de Monaco et sa femme et que le sevrage était prévu depuis le début. « Si la dépendance de Charlene est totalement taboue sur le Rocher, tout le monde est pourtant au courant. Albert a donc profité de son éloignement géographique pour lui demander de tout arrêter. Et Charlene s’est pliée à sa volonté ». L’infection ORL a-t-elle donc vraiment existé ou était-elle un prétexte depuis le début ? Difficile à dire… Toujours est-il qu’au fil des ans et, d’après une source proche du palais, depuis qu’elle a commencé à prendre des antidouleurs suite à une grave blessure, Charlene a un problème d’addiction. Selon Voici, elle serait accro à plusieurs médicaments, « Stilnox, Imovane et dérivés de Carfentanil ». Des médicaments qu’elle aurait aussi pris à cause de son mal-être à Monaco. « Elle ne supportait plus la pression et la malveillance de certains membres de la famille qui la font souffrir en silence depuis dix ans ».

Santé, psychiatrie… Charlene de Monaco a-t-elle été internée ?
Plusieurs sources affirment donc que pendant les plusieurs mois qu’elle a passés en Afrique du Sud, Charlene de Monaco a non seulement souffert d’une infection ORL, mais s’est également sevrée des médicaments auxquels elle était accro. A ces addictions s’ajouterait également, toujours selon Voici, des troubles alimentaires qui ont ainsi été suivis, en Afrique du Sud par un psychiatre, et à distance par un médecin monégasque. Après plusieurs semaines de sevrage, en novembre 2021, Charlene de Monaco était ainsi prête à faire son retour sur le Rocher, notamment pour assister à la fête nationale prévue le 19 novembre.

Mais les choses ne se sont pas déroulées ainsi, comme l’a expliqué Albert II de Monaco lors d’une interview avec Paris Match en novembre 2021. Selon lui, « Charlene était vraiment épuisée. Un épuisement général, physique et moral. Si bien que nous avez décidé ensemble, et avec nos familles proches, que la meilleure chose serait qu’elle puisse se reposer calmement, hors de Monaco, pour des raisons évidentes de discrétion et de confort. Donc à l’étranger, le temps d’uneretraite thérapeutique qui va lui permettre de se rétablir définitivement ».

Seulement le retour de Charlene de Monaco auprès de sa famille en janvier 2021 n’a pas eu l’effet escompté, et la princesse a donc manqué la fête nationale pour aller se réfugier dans un centre de repos. « Elle va mieux mais elle a encore besoin de repos et de tranquillité. Elle n’est pas en Principauté mais nous allons pouvoir la visiter très prochainement. Je ne peux pas vous en dire plus par discrétion. Il y a une fatigue, pas seulement physique, qui ne peut se traiter que par une période de repos et un suivi » avait expliqué à l’époque Albert II à Monaco Matin en parlant de sa femme.

Réfutant les rumeurs sur d’éventuels problèmes de couple, Albert de Monaco avait également rappelé dans Paris Match que les soucis de Charlene de Monaco étaient physiques et psychologiques, tout en soulignant qu’elle ne souffre « d’aucune maladie grave ou incurable. Ce n’est pas davantage un problème de couple. Notre couple n’est absolument pas en danger, je veux être clair sur ce point. C’est vraiment la conséquence de toutes les opérations qu’elle a subies depuis quelques mois. Là aussi, je dois rétablir la vérité: il n’y a eu aucune opération de chirurgie esthétique; c’étaient uniquement des problèmes dentaires, de cloison nasale et de sinus… Je ne veux pas trahir le secret médical, mais seule la sphère ORL était concernée ».

Quand Charlene de Monaco est-elle rentrée sur le Rocher ?
C’est en avril 2022 que Charlene de Monaco a réellement fait son retour sur le Rocher, après ce qui pourrait être un nouveau séjour à visée thérapeutique. En effet le journal italien Corrierer della Sera a dévoilé que la princesse a été aperçue sur le tarmac de l’aéroport de Nice pour prendre un avion vers la Corse, et non vers la Suisse où elle devait se rendre à un rendez-vous médical. Le journal local rapporte que cette décision viendrait d’un nouveau pacte secret conclu avec Albert II de Monaco. Ce pacte lui permettrait de se rendre sur l’île de beauté pour poursuivre sa convalescence avec une plus grande liberté de mouvement avant de reprendre ses engagements officiels. Le palais n’a pas réagi à cette rumeur.

Les dernières nouvelles sur Charlene de Monaco
Le 18 avril, le palais de Monaco a dévoilé dans un communiqué le retour officiel de Charlène de Monaco sur le Rocher en postant une photo de la famille sur le compte officiel du palais accompagné d’un message souhaitant de joyeuses Pâques de la part du prince et de la princesse de Monaco. Depuis lors, la princesse se montre régulièrement en public, entouré de sa famille, peut-être pour rassurer les Monégasques et le reste des Français sur un état de santé qui a fait couler beaucoup d’encre.

Charlène de Monaco et le prince Albert II de Monaco, comment se sont-ils rencontrés ?
Selon nos confrères de Marie Claire, Charlene Wittstock et Albert II de Monaco se sont vus pour la première fois en 2000, lors du Mare Nostrum, le Meeting international de natation de Monaco. Alors âgée de 22 ans, Charlene Wittstock y a participé sous la bannière sud-africaine et y a même remporté la médaille d’or pour le 200m dos. Le prince Albert de Monaco, âgé de 42 ans, y était invité d’honneur et, en tant qu’héritier du trône monégasque, a donc présidé l’événement. Sous le charme de la nageuse sud-africaine, le prince lui a remis un bouquet de fleurs, un premier geste qui en disait déjà long sur son attirance pour sa future femme.

En 2001, Charlene Wittstock revient à Monaco et, attablée avec des amis nageurs, elle se fait aborder par le prince Albert II de Monaco qui l’invite à dîner. Surprise, la jeune femme explique qu’il faudra demander l’autorisation à son entraîneur. Et, toujours selon Marie Claire, c’est une réponse sans équivoque que le prince a donnée : « ‘Non’ ne serait pas la bonne réponse ». Dès lors auront lieu des retrouvailles sporadiques entre Charlene et Albert II qui mènera finalement à une relation secrète. En 2006 cependant, le couple officialise sa relation une bonne fois pour toutes lors des Jeux olympiques de Turin et le prince Albert II dévoile donc le visage de celle avec qui il partage sa vie depuis plusieurs années. Quatre ans plus tard, le 23 juin 2010, les fiançailles du couple sont annoncées avec notamment une déclaration du prince qui avait déclaré souhaiter que Charlene « s’intègre pleinement dans la vie de [son] pays ».

Quand Charlene et Albert de Monaco se sont-ils mariés ?
Le prince Albert II de Monaco a épousé Charlene Wittstock le 1er juillet 2011, il avait alors 53 ans et sa femme 33 ans. La cérémonie civile a eu lieu le 1er tandis que la cérémonie religieuse a eu lieu le 2juillet 2011 et que leur voyage de noces, en Afrique du Sud, a démarré le 4 juillet.

Pourquoi Charlene de Monaco pleure-t-elle à son mariage ?
En plus de sa santé, de nombreuses polémiques ont eu lieu autour de l’amour que Charlene de Monaco porte réellement à son mari Albert II. Tout a commencé juste avant le mariage de Charlene Wittstock et Albert II de Monaco, lorsque L’Express a révélé que la future princesse avait essayé de fuir le Rocher pour retourner chez elle, en Afrique du Sud. Elle aurait été interceptée, à la demande des proches de la famille princière, à l’aéroport de Nice juste avant de prendre l’avion. Une rumeur doublée d’une autre affirmation, du Sunday Times cette fois, selon laquelle le prince Albert aurait confisqué le passeport de sa future femme pour lui éviter de fuir. C’est après avoir appris que son futur mari était le père d’un troisième enfant illégitime que la nageuse olympique aurait décidé d’abandonner son propre mariage. Plusieurs magazines rapportaient à l’époque qu’Albert de Monaco avait eu une liaison avec une ancienne hôtesse de l’air, Nicole Coste, et que de cette liaison serait né un fils, Alexandre.

Malgré les démentis sur la tentative de fuite de Charlene de Monaco, le mal est fait et le mariage, qui se déroule le 1er et le 2 juillet 2011, entraîne une attention encore plus marquée sur la princesse que d’ordinaire – ce qui n’est pas peu dire. Au point que la vidéo du mariage soit commentée à de nombreuses reprises, et notamment l’attitude des deux futurs époux pendant ce moment si solennel. Regard fuyant de la part d’Albert de Monaco, réticence évidente dans l’attitude de Charlene… Les moindres faits et gestes du couple sont épiés et commentés, jusqu’à ces fameuses larmes, qui viennent conforter dans leur opinion tous ceux qui sont persuadés qu’il s’agit là d’un mariage arrangé, pour ne pas dire forcé.

S’il semble légitime de pleurer le jour de son mariage, les larmes de Charlene de Monaco ont été interprétées par beaucoup comme des larmes de tristesse et non pas des larmes de joie. Le Guardian décrivait à l’époque la princesse « sortie de la chapelle royale (…) avec la lèvre supérieure vacillant et une larme coulant sur la joue ». Et à ce tableau s’ajoute les propos du prince Albert de Monaco. « Alors qu’elle essuyait ses larmes avec un mouchoir, le prince Albert a supplié dans un murmure : ‘Ne pleure pas, ne pleure pas' ». Assez d’éléments qui ont fini par convaincre de nombreuses personnes que ce n’est pas par amour que Charlene Wittstock a épousé Albert II, mais pour une raison bien moins romantique.

Face à toutes ces rumeurs, Charlene de Monaco a décidé elle-même de prendre la parole, en 2014, dans le magazine espagnol Hola ! auquel elle a donné la raison de sa présence sur le tarmac niçois juste avant son mariage. « Au dernier moment, ma mère me demande de l’accompagner à Paris pour récupérer les chaussures qu’elle avait commandées pour le mariage. (…) On a écrit que j’avais fui Monaco. Mes amis m’envoyaient des messages affolés, et je leur répondais : ‘Comment ça, j’ai fui ? Où ça ?' ». Quant à ses larmes si remarquées le jour de son mariage, c’est auprès du Times en 2013 qu’elle les a justifiées. « Tout était tellement accablant et il y avait toutes les émotions mêlées à cause des rumeurs. Evidemment, la tension s’est accumulée et j’ai fondu en larmes. (…) Et puis j’ai encore fondu en larmes parce que je me disais : ‘Oh non, maintenant le monde entier m’a vue pleurer' ».

Des explications qui reviennent certes sur deux moments particulièrement polémiques de la relation entre Charlene de Monaco et Albert de Monaco, mais qui ne suffiront pas à effacer tous les doutes qui se sont immiscés entre eux. L’ancienne nageuse olympique qui a rapidement montré sa gêne dans l’univers des Grimaldi a-t-elle réellement réussi un jour à trouver sa place ? Rien n’est moins sûr. Toujours est-il que plus de 10 ans après ce mariage, Charlene de Monaco est restée plusieurs mois en Afrique du Sud à cause d’une infection et qu’elle a été immédiatement été hospitalisée une nouvelle fois en rentrant. Elle a ainsi pu bénéficier de tout le repos dont elle avait besoin, souffrant d’une grosse fatigue aussi bien physique que morale comme l’a expliqué Albert II de Monaco dans un communiqué.

Comment va Charlene de Monaco aujourd’hui, en 2022 ?
Comme dit précédemment, Charlene de Monaco a passé plusieurs semaines dans un centre de repos après son retour d’Afrique du Sud. Elle a ainsi pu être suivie sur le plan psychologique et sur le plan physique. Dans People, le prince Albert II de Monaco expliquait que sa femme « a réalisé elle-même qu’elle avait besoin d’aide. On ne peut pas forcer quelqu’un à comprendre qu’il a besoin d’un traitement, il doit l’accepter lui-même ». Depuis la fin du printemps 2022, la princesse de Monaco a fait plusieurs réapparitions publiques aux côtés de son mari et de leurs enfants, les jumeaux Jacques et Gabriella. Le couple semble mieux se porter, reste à savoir si cette joie d’être enfin réunis se poursuit en privé…

Charlene de Monaco est-elle enceinte ?
Aux dernières nouvelles, Charlène de Monaco n’est pas enceinte. Elle a accouché le 10 décembre 2014 de jumeaux, une fille et un garçon nommés Gabriella et Jacques et dont le père est Albert II de Monaco.

Instagram : Charlene de Monaco est-elle active sur le célèbre réseau social ?
Absente d’Instagram entre janvier et avril 2022 lors de son séjour dans un centre de repos, Charlene de Monaco est cependant redevenue active sur le réseau social. La princesse se sert de son compte pour promouvoir différents événements officiels mais aussi pour poster des photos de sa famille ou encore des causes qui lui tiennent à cœur.

Coiffure : Charlene de Monaco et ses cheveux, une histoire de changement
Les coiffures de Charlene de Monaco ont beaucoup fait parler d’elles, notamment depuis quelques années lors desquelles la princesse porte ses cheveux de plus en plus courts. Avec sa coupe garçonne ou ses cheveux rasés d’un côté, l’ancienne nageuse cherche peut-être à sortir du cadre strict et protocolaire de la famille royale, et revendique ainsi un certain esprit rebelle et libre. Cette audace capillaire, inédite sur le Rocher, lui permet peut-être aussi de garder l’impression d’avoir un semblant de contrôle sur une vie qui, d’après les rumeurs, ne lui appartient plus depuis longtemps.