En avril 2020, Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison pour corruption de mineurs et détention et diffusion d’images… Dans une lettre adressée à Guillaume Genton, il se confie à la production de TPMP.

Le mercredi 16 septembre, le contenu de cette missive sera révélé à l’antenne, comme le dévoile le compte Twitter de Touche pas à mon poste ! C’est Guillaume Genton, producteur qui oeuvre en coulisses de TPMP et a été chroniqueur dans l’émission qui en dévoilera le contenu, en lisant la lettre.

Le champion historique des 12 Coups de midi, a été condamné en avril 2020 à trois ans de prison pour corruption de mineurs et détention et diffusion d’images …

Il est mentionné sur Twitter : »Christian Quesada sort du silence dans une lettre adressée au producteur Guillaume Genton. Il sera ce soir sur le plateau de Touche pas à mon poste pour nous dévoiler le contenu de cette lettre.“

Cette affaire a d’ailleurs été jugée lors d’un procès, tenu à huit clos en visioconférence en raison du confinement dû à la Covid.

Christian Quesada était donc en détention provisoire depuis mars 2019,et a comparu depuis sa cellule de prison. “La justice est passée, mais je regrette profondément qu’elle n’ait pas rempli sa fonction pédagogique en l’absence de débat public. Ce fut une justice rendue dans la pénombre”, avait déclaré Maître Astolfe, avocate de l’association Fondation pour l’enfance qui s’était constituée partie civile, à l’Agence France Presse suite au jugement de l’accusé.

“Il se rend compte de la gravité des faits mais explique avoir seulement consulté ces images et n’avoir jamais commis d’agression se xue lle“, avait déclaré le procureur de la République Christophe Rode, à l’époque.

De plus, déjà dans les années 2000, l‘ancien champion des Douze coups de midi avait déjà été condamné pour des faits similaires.

Selon les informations de RTL, il avait alors écopé de deux peines avec sursis pour “détention d’images …” en 2000. D’après Le Parisien, il avait par ailleurs été inquiété pour des affaires de “corruption de mineur” et d’”exhibition“ en 2001, 2003 et 2009.

Mais il s’en prend aussi au traitement médiatique de son histoire sur C8 : “Comment peut-on tolérer que sur votre plateau, certains de vos collègues, demandent la peine de mort, ou, 20 ans de réclusion criminelle, sans qu’à aucun moment quelqu’un n’intervienne pour ramener à la raison ces invraisemblables divagations”, écrit-il dénonçant une intervention de Benjamin Castaldi. Il dénonce enfin un “procès cathodique plus virulent que pour Fourniret, Lelandais ou Abdeslam”, ce dernier étant le seul survivant des attentats de Paris contre le Bataclan, les terrasses et le Stade de France.

La lecture de cette lettre dans Touche pas à mon poste va certainement susciter pléthore de réactions.

En mais 2019, Cyril Hanouna a d’ailleurs produit un documentaire sur l’affaire Quésada, pour C8. Christian Quesada, du rêve au cauchemar, en est le titre et il avait rassemblé 1,56 million de téléspectateurs, soit 7,4% des personnes présentes ce soir là devant leur téléviseur, des audiences assez impressionnantes !