Alors que l’immense artiste Annie Cordy nous a quittés il y a quelques jours, les hommages ne cessent de se multiplier pour la chanteuse, meneuse de revue et actrice belge décédée ce 4 septembre 2020. C’est dans sa résidence de Vallauris, près de Cannes, qu’Annie Cordy séjournait depuis de nombreuses années aux côtés de sa nièce, et, c’est donc dans le sud de la France que la Belge d’origine, a vécu ses dernières heures. Avec plus de 700 chansons à son actif, des comédies musicales, des opérettes, une quarantaine de films et une trentaine de téléfilms, elle aura donné au cours de sa vie plus de 10 000 représentations. Elle était un peu la grand-mère que tous, rêvions d’avoir. Véritable symbole de la joie de vivre et de la bonne humeur, celle dont le surnom était Nini La Chance aura eu une longue vie, et une carrière réellement hors du commun. Anoblie par le roi de Belgique en 2005, elle avait obtenu le titre de baronne alors qu’elle était née dans les quartiers populaires au nord de Bruxelles.

Que ce soit en Belgique ou en France, de nombreux anonymes, mais également beaucoup de célébrités ont souhaité lui rendre un dernier hommage, et ont livré de très jolis témoignages envers celle, qui a donné tant de bonheur à plusieurs générations avec notamment ses chansons dont beaucoup se souviennent comme de véritables odes à la joie de vivre.

Il serait très difficile de résumer ses près de 70 ans de carrière, mais nous pouvons néanmoins se rappeler de titres qui auront marqué, comme Salade de fruits, La bonne du curé, Ça ira mieux demain, Tata Yoyo, ou encore Cho Ka Ka O. Dès l’annonce de sa disparition, Line Renaud, Enrico Macias, Jean-Luc Reichmann ou encore Jean-Pierre Pernaut ont souhaité saluer la mémoire de l’artiste, tout comme la direction du club de football le Paris-Saint-Germain dont elle était la marraine depuis sa création en 1970.

Une autre personnalité du show-business a également voulu partager un très joli message sur Twitter pour une artiste qu’il admirait tout particulièrement. Le célèbre présentateur de C8, Cyril Hanouna postait donc il y a quelques heures un tweet sur les réseaux sociaux pour réagir à la disparition de l’artiste qu’il avait eu la chance de rencontrer à plusieurs reprises : “ Grosse pensée pour la famille d’Annie Cordy. J’ai eu la chance de rencontrer cette femme qui était juste géniale. Toujours à 1000 à l’heure, toujours dans la darka, c’était un talent incroyable. Elle va nous manquer “. Un tweet qui aura engendré un grand nombre de commentaires de la part des internautes qui s’associaient à ce message et à l’admiration de Cyril Hanouna pour la chanteuse ” Elle était géniale, c’était la grand-mère qu’on aurait aimé avoir “, ” Elle était toujours solaire toujours de bonne humeur “, ” Trop triste, elle aura aussi bercé mon enfance “.

Une disparition qui laisse un grand vide et qui a même été saluée par la présidence de la République française par un message diffusé ce samedi 5 septembre. Dans un communiqué de presse, l’Élysée rappelait l’immense carrière de l’artiste : ” Sa voix, sa joie nous faisaient irrésistiblement taper dans les mains, battre la cadence. Remède indépassable à la grisaille des jours et des cœurs, certains réclamaient qu’elle soit remboursée par la sécurité sociale, car elle savait faire lever des soleils intérieurs partout où elle passait. Les chansons d’Annie Cordy continueront à nous faire sourire et danser, mais nous perdons aujourd’hui une énergie irremplaçable. Car elle était la joie de vivre incarnée, l’esprit toujours à la fête, aux Flons–Flons des bals et aux frous-frous de la Seine. Elle était notre Tata Yoyo, notre Nini la chance “. Le président Emmanuel Macron et son épouse ont également tenu, à titre privé, à adresser leurs condoléances aux proches de la chanteuse ” Comme à tous ceux qui fredonneront longtemps encore, avec beaucoup de plaisir et un brin de nostalgie, les Joyeux refrains d’Annie Cordy “.

Bien évidemment du côté de sa Belgique natale, de nombreux témoignages de sympathie et de soutien ont aussi été publiés, et la ville de Bruxelles rendra un hommage national à l’une de ses plus célèbres artistes. Les obsèques d’Annie Cordy sont prévues d’être célébrées à Cannes, dans les Alpes-Maritimes, le samedi 12 septembre prochain. Disparue à l’âge de 92 ans, elle souhaitait être enterrée au cimetière Abadie dans la région qu’elle aimait tant, sur les bords de la Méditerranée. Sa nièce, Michèle Lebon a indiqué à l’agence France-Presse, que sa tante reposera dans le caveau familial. Il n’y aura pas de célébration religieuse avant l’inhumation. En revanche, une cérémonie sera organisée selon les possibilités de la distanciation physique. “ Elle aimait le public. Elle appartient au public “ rappelait Michèle Lebon.

Les chaînes de télévision françaises et belges, ont quant à elles, très vite modifié la grille des programmes comme l’annonçaient il y a quelques jours, la RTBF, France 2 et également France 3. On devrait donc pouvoir découvrir cette semaine plusieurs reportages et de nombreuses images afin d’honorer la mémoire de l’artiste. Ce dimanche sur France 2, Laurent Ruquier est revenu sur quelques moments cultes de la chanteuse dans Les enfants de la télé, alors que la chaîne publique diffusera ce lundi Illettré, une fiction dans laquelle Annie Cordy incarnait une touchante grand-mère en 2018. Lundi, C à vous sur France 5, reviendra sur la carrière de l’artiste, et une soirée spéciale lui sera réservée jeudi sur France 3 dès 21 h 05. Quant à Cyril Hanouna et à la chaîne C8, nous ne connaissons pas encore leur projet, mais le célèbre animateur aura été l’un des premiers à offrir un témoignage en souvenir de l’artiste disparue, et proposera peut-être à ses fans de revenir sur quelques moments forts de la carrière d’Annie Cordy dans l’une de ces émissions.

Laissant derrière elle, un nombre incalculable de titres incontournables et légendaires, un grand nombre d’œuvres cinématographiques et de téléfilms, les responsables des programmes des différentes chaînes de télévision n’auront que l’embarras du choix afin de trouver des images d’archives pour illustrer les 70 ans de carrière d’une artiste hors du commun.