Ce jeudi, un pneumologue anti-masques, invité sur le plateau de “Balance ton post” sur C8 a fait une “quenelle”, un geste jugé antisémite. Cyril Hanouna a demandé à son invité de quitter l’émission tout de suite.

Ambiance tendue sur le plateau de “Balance ton Post“

Ce jeudi 10 septembre, l’émission de débat “Balance ton Post” était de retour en prime sur C8. Pour cette émission, Cyril Hanouna avait invité des anti-masques, afin de savoir si les invités de l’émission de C8 comprenaient ou non ces personnes qui refusent de suivre les mesures mises en place par le gouvernement. Parmi les personnes présentes, Patrick Bellier, pneumologue s’est illustré dans le mauvais sens du terme. En effet, ce dernier a notamment été sommé de quitter le plateau après un geste déplacé en plein direct.

Un certain Andreas, qui était dans le public, a dénoncé le geste passé inaperçu de Patrick Bellier : “Il a fait un salut Nazi ! Il a fait une quenelle ! Vérifiez les images… Qui a vu ? Merci ! Il a fait une quenelle ! Est-ce que, à ce moment là, on l’accepte sur le plateau ?”. Cyril Hanouna a directement pris la défense du spectateur en virant l’invité du plateau : “On ne fait pas ça ici, c’est inadmissible, a réagi Cyril Hanouna. Nous mais je vous le dis. On vous a écouté, on a écouté vos élucubrations depuis tout à l’heure. .Franchement, si c’est pour faire des trucs comme ça sur le plateau, vous pouvez le quitter. Prenez vos affaires et quittez le plateau, merci !”.

Le jeune homme qui a dénoncé le salut nazi, victime de harcèlement

Pour montrer son mécontentement et pour prévenir les prochains invités, Cyril Hanouna a publié un message sur Twitter suite à l’émission. En effet, le trublion du PAF a écrit : “On ne veut pas de ça sur nos plateaux. Geste inacceptable”. Heureux de voir que l’animateur a eu cette réaction, Andrèas, le jeune homme qui a pris la parole sur le plateau de “Balance ton Post” afin de donné l’alerte, a répondu ensuite au Post du présentateur : “Merci à toi Cyril d’avoir réagi suite à mon interpellation”.

Malheureusement, et comme c’est souvent le cas sur les réseaux sociaux, Andréas est victime de harcèlement depuis cette intervention. Entre insultes et croix gammées, le jeune homme n’en finit pas de recevoir des messages. Mais pas de quoi lui faire peur : “Les personnes qui m’insulte en privé ou en public, si vous pensez que ça m’atteint ou que ça me fait douter de mes engagements, vous vous fourrez le doigt dans l’œil. Vous vous fatiguerez bien plus vite que moi“. Il faut le dire, il a des convictions, il le fait savoir et tant mieux !