David Hallyday a tourné la page de sa guerre contre la veuve de son père, mais tient à mettre les choses au point.

Alors que le 3 juillet, les avocats de la veuve de Johnny Hallyday annonçaient un accord entre les deux aînés du rockeur et Laetitia, David Hallyday vient de sortir de sa réserve et ce qu’il explique, via son avocat, n’est pas exactement la même chose que ce que prétendait sa marâtre. Et il en profite pour moucher la veuve une dernière fois avant de poursuivre son chemin et ignorer superbement la cinquième et dernière épouse de son père.

Un accord annoncé par les avocats de Laetitia

La veuve avait fait annoncer un accord par lequel, en échange de la non contestation du testament par Laura, Laetitia lui versait 2,6 millions d’euros. Cette dernière lui laisserait les biens immobiliers de Marnes-La-Coquette et les biens immobiliers notamment de Saint-Barthélémy, Laetitia gardant à sa charge les dettes fiscales de son mari. Selon Laetitia ce même accord constatait que David Hallyday, le fils que le taulier avait eu avec Sylvie Vartan, sa première épouse, renonçait à sa part de l’héritage paternel par solidarité envers ses trois sœurs. Enfin, Laetitia faisait valoir que David avait les droits moraux sur l’oeuvre de l’album « Sang pour sang » , Laura obtenant ceux de la chanson éponyme. Dans une interview accordée à Paris Match, la veuve du chanteur a donné sa vérité, ce qui n’a pas manqué de faire réagir Laura en premier.

Laura Smet réagit à l’interview de Laetitia

Laura en ayant pris connaissance des bavardages de la dernière compagne de son père avait tenu à apporter quelques précisions. Elle a notamment jugé utile de rappeler qu’elle avait tenté à plusieurs reprises de prendre attache avec les conseillers de la veuve, en pure perte. Elle précise aussi que pour elle il n’y aurait jamais de paix possible avec la veuve. Laura rapporte une fois de plus, que sa belle-mère lui coupait tout accès à son père. Des proches de Johnny avaient confirmé que ce dernier devait se cacher pour voir ses deux aînés et notamment Laura, Laetitia cherchant à tout prix à rompre les liens entre Johnny et ses deux enfants biologiques. David, silencieux dans un premier temps a fini lui aussi par sortir de sa réserve. Aussi a-t-il demandé à son avocat de bien vouloir faire une mise au point.

David sort enfin de sa réserve et siffle la fin de la récréation

Finalement c’est David Halliday, le fils aîné du défunt qui a mis le clap de fin à cette histoire. Par un communiqué relativement bref mais emprunt de dignité et de sagesse, David a remis les pendules à l’heure. Au passage, il a aussi mouché fermement et durablement la veuve de son père. L’aîné de la fratrie a fait savoir qu’il avait effectivement renoncé à l’héritage de son père, par solidarité avec ses trois sœurs. Il a également taclé Laetitia qui avait anciennement dit lui avoir laissé les droits de l’album « Sang pour sang », en rappelant qu’il était auteur et compositeur de cet album. Le conseil de David rappelle aussi qu’il a renoncé à tous ses droits sur ce CD. Il a également précisé que ces droits appartennaient à Universal et que Universal ne l’avait pas prévenu d’un éventuel don.

David se tourne vers l’avenir

L’avocat de David a enfin clôturé l’affaire en déclarant que le but de son client était de protéger ses trois sœurs, ce qui est chose faite. A titre ultime, il a précisé que son client regardait dorénavant devant lui et ne se préoccuperait plus que de son avenir. David, de son coté, a posté un message sur Twitter annonçant la reprise de sa tournée en novembre et précisant qu’il avait hâte d’y être.