David Hallyday: Après trois années très difficiles, le fils de Johnny Hallyday et Sylvie Vartan s’est confié à plusieurs reprises dans la presse pour faire un point sur cette histoire d’héritage qui l’aura vu s’opposer à Laeticia Hallyday. L’artiste souhaite mettre un terme définitif à ce volet de sa vie qui aura été une grande épreuve.

L’ancien mari du mannequin Estelle Lefébure, avait en effet décidé de suspendre toutes les actions judiciaires envers son ex-belle-mère Laeticia Hallyday, et d’accepter un accord début juillet pour définitivement enterrer la hache de guerre. Si du côté de sa sœur Laura, les choses sont bien différentes, le papa d’Ilona et Emma souhaitait lui apaiser la situation.

Le chanteur qui vient de fêter ses 54 ans le 14 août dernier, a toujours été assez discret tout au long de sa vie. Bien que comme son père, il soit un rockeur dans l’âme, il n’a jamais fait la une des médias pour d’autres raisons que sa musique. Un homme qui n’aura jamais connu de scandale, et qui ne sera jamais apparu dans la presse pour des problèmes d’alcool, de drogue ou de violence. Une discrétion et un éloignement de la presse à scandale qui vient peut-être du fait que le fils de Johnny Hallyday n’a pas grandi en France. Après la séparation de ses parents en 1980, alors âgé de 14 ans, David avait en effet plié bagage pour s’installer aux États-Unis à Los Angeles avec sa mère. C’est dans ce pays qu’il commencera sa carrière où il se fera un nom, bien loin de la folie médiatique que ce patronyme aurait créé en France. Une exposition dans la presse qu’il connaitra finalement à cause du conflit qui l’opposait à Laeticia Hallyday.

Batteur, auteur, compositeur et interprète, David Hallyday est un artiste complet. Ce n’est réellement qu’à 32 ans qu’il se fera connaître en France avec un titre Tu ne m’as pas laissé le temps, un émouvant hommage à son grand-père maternel. Une chanson qui sera vendue à plus d’un million d’exemplaires et un disque de platine pour l’album Un paradis en enfer. Arriva ensuite le temps de la collaboration avec Johnny Hallyday pour lequel il compose et réalise l’album Sang pour sang. Une occasion presque unique de passer du temps avec son père et de se produire ensemble sur scène. Passionné de sport automobile, David Hallyday est un grand sportif, mais aussi un père de famille très attentif. Côté cœur, l’artiste est marié depuis juin 2004 avec Alexandra Pastor, la fille de l’une des plus grosses fortunes monégasques, Michel Pastor.

Durant son enfance, et principalement durant son adolescence, cet exil américain lui a appris à se tenir à l’écart de la pression médiatique dû à son statut de fils de star. L’histoire de cet héritage qui a défrayé la chronique l’a donc, malgré lui, jeté au-devant de la scène. Mais malgré son envie de rester discret, David Hallyday avait souhaité protéger sa sœur Laura, et faire tout ce qui était en son pouvoir pour tenter de trouver une issue à cette histoire inextricable. À part les droits de son album Sang pour sang qu’il avait réalisé pour son père, et les royalties qui lui reviennent de droit, le frère aîné de Jade et Joy Hallyday a renoncé à recevoir quoi que ce soit de la succession de son père. Néanmoins, avant cet accord historique, son opposition à Laeticia Hallyday aura duré près de trois ans. Une période durant laquelle, il se sera battu pour protéger les intérêts de sa sœur Laura, qui aujourd’hui a finalement obtenu gain de cause.

Mais une chose reste très importante pour David Hallyday, c’est de protéger la mémoire et l’œuvre de son père. Et malgré son calme légendaire, il met en garde toute personne qui ne respecterait pas le travail de Johnny Hallyday. Des menaces qui pourraient viser directement, Laeticia Hallyday, en lui faisant savoir qu’il garde une oreille attentive à tout ce qui touche de près ou de loin à l’image de Johnny Hallyday. Dans une interview récente, Laeticia Hallyday se réjouissait qu’une solution avait enfin été trouvée. Elle avait remercié David pour son attitude. Mais malgré cet apaisement, David affirme être très vigilant. Lors d’un entretien, le chanteur et batteur précisait sa pensée :

” J’ai décidé de tout abandonner. Dans la vie, à un moment donné, il faut aller de l’avant ” confiait-il dans les colonnes du Parisien. ” C’est une période très compliquée pour ma famille et moi et je ne veux pas que l’on me ramène toujours à ça ” affirme David Hallyday. Avant toutefois de mettre en garde ceux qui ne feraient pas preuve de respect envers son père : ” Je ne vais pas hésiter à mettre le holà, si quelque chose nuit à l’image de mon père, si ce n’est pas classe ” promet-il avec fermeté. En aucun cas, il ne veut que l’œuvre de son père ne soit ” banalisée “, et prévient donc Laeticia Hallyday de manière détournée. ” Il faut faire attention à la survente, à la surenchère et à ne pas banaliser l’œuvre de mon papa “. Il précise que si c’était le cas, il n’hésiterait pas à prendre la parole et à donner son opinion : ” J’espère bien avoir un droit moral. J’ai toujours donné mon avis. Je pense que c’est toujours bien. On a fait les mêmes métiers, donc je pense que je pourrais donner un avis assez bienveillant sur sa carrière et la suite. La continuité, c’est très important. J’aurai mon mot à dire. La loi le prévoit de toute manière “.

Bien que très conciliant dans cette histoire de succession, ayant tout fait pour aplanir la situation, David Hallyday se montre très ferme, et même catégorique. Il s’agit de protéger la mémoire de son père. Et il précise aussi qu’il rêve aujourd’hui de tranquillité. ” Moi j’ai fait la paix avec moi-même. Je suis quelqu’un qui va de l’avant qui regarde l’avenir et pas derrière moi. Ce qui a été fait, a été fait et maintenant, il y a des choses super positives à venir. Passer du bon temps avec ma famille, mes enfants, mes potes et le reste, je ne le regarde plus “.

Voilà donc tout le monde prévenu, et Laeticia Hallyday en particulier, que David Hallyday se pose comme l’héritier moral de son père et le garant du travail du rockeur, afin que tous respectent la mémoire de probablement l’artiste le plus célèbre de France.