Déjà presque vingt-cinq ans que Diana est partie. Dès lors, on essaie de se projeter et de la visualiser aujourd’hui.

Diana, une vie passionnante

Partie trop vite rejoindre les étoiles

Adorée par le peuple Britannique, personne ne peut oublier Diana. En effet, l’ancienne épouse du Prince du Galles avait tout pour rester dans les mémoires. D’une part, elle était très belle. Mais c’est sans doute son affranchissement du protocole qui l’a fait rentrer dans l’Histoire. Aussi, à peine quelques années après son mariage, elle se rend compte que quelque chose ne colle pas. Et pour cause. Son époux la trompe allégrement avec Camilla. Ce qui était censé rester un secret va littéralement bouleverser la dynastie des Windsor.

Maman de deux enfants en bas âge, elle souhaite malgré tout divorcer. Sollicitée en permanence par les paparazzi, ces derniers seront jugés responsables de son décès. En effet, en se livrant à une véritable course poursuite, un drame survient le 30 août 1997. Accompagnée par le prince Dodi Al Fayed, Diana succombe à ses blessures. Elle avait 36 ans. Retransmis dans le monde entier, ses obsèques sonnent la fin des beaux jours. Aujourd’hui mariés et parents, William et Harry garderont à jamais cette blessure à vif.

Heureusement, grâce aux miracles des nouvelles technologies, des graphistes ont réussi à faire une série de photos-montages. Elle nous montre Diana à presque soixante ans. Force est de constater qu’elle n’a rien perdu de son aura lumineuse. Un bien bel hommage !

À quoi aurait ressemblé sa vie ?

Engagée dans de nombreuses causes humanitaires, la princesse Diana a toujours voulu se montrer disponible. Quand le SIDA arrive, elle n’hésite pas à se montrer aux côtés des malades. Si elle avait été de ce monde, elle aurait adoré suivre les progrès de la science dans ce domaine. Mieux, elle aurait été ravie de constater que ce combat a servi à faire changer les mentalités dans le bon sens. Du reste, on peut imaginer qu’elle aurait été un soutien de taille de la communauté LGBT. Enfin, on est en droit de penser que pour le combat des femmes victimes de harcèlement, elle aurait été fière de les écouter et de les soutenir comme elles le méritent.

Quant à ses tenues vestimentaires, on peut très bien penser que Diana aurait continué à séduire le monde entier. Du reste, sa belle-fille Kate continue à suivre ses pas en lui rendant régulièrement hommage. En ce qui concerne l’attitude un peu rebelle de son second fils Harry, on se plait à penser qu’elle doit en sourire de là où elle est. Nul doute qu’elle l’aurait aidé à assumer ses convictions, qu’il soit aux États-Unis ou bien en Grande-Bretagne. Soucieuse du bien-être de sa petite famille, elle n’aurait pas hésité à monter au créneau sur les réseaux sociaux pour affirmer ses prises de positions.