Comme à son habitude, Géraldine Maillet n’a pas manqué de tacler Karine Le Marchand sur le plateau de Touche pas à mon Poste. Son coup de gueule cette fois-ci ? La mauvaise interprétation de l’animatrice dans L’amour est dans le pré.

Géraldine Maillet a une dent contre Karine Le Marchand

Depuis 2019, le torchon brûle entre les membre de Touche pas à mon Poste et Karine Le Marchand. D’ailleurs, l’animatrice de M6 avait déclaré à ce moment-là : “Les réseaux sociaux ont donné le droit à la parole à des légions d’imbéciles qui, avant, ne parlaient qu’au bar, après un verre de vin et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite alors qu’aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel: c’est l’invasion des imbéciles”. Et visiblement, la situation n’est pas prête de s’arranger.

Ainsi, ce mardi 17 novembre, sur le plateau de Cyril Hanouna, c’est Géraldine Maillet qui a, pris la parole concernant la présentation de Karine Le Marchand dans “L’amour est dans le pré” : “Elle surjoue, elle en fait des tonnes !” a-t-elle notamment déclaré. Il faut dire que Géraldine Maillet ne porte pas Karine Lemarchand dans son cœur. En effet, il y a quelques mois maintenant, lors de la mise en avant des portraits de candidats de “L’amour est dans le pré“, la jeune femme avait dézingué l’attitude de la présentatrice de M6 : “Moi mon vrai problème, c’est que je suis Karine Le Marchand incompatible. Elle surjoue tout. On a toutes ses ficelles. C’est la belle et la bête”.

Elle donne son regard envers les agriculteurs

Dans un entretien pour nos confrères du Midi Libre, Karine Le Marchand s’est exprimé sur le regard qu’elle avait sur les agriculteurs : “Je pense que, petit à petit, le regard des Français change grâce à cette émission. On se rend compte qu’il y a mille façons d’être agriculteur. On voit leurs conditions de travail, on les sent habités par la passion, la liberté, l’envie de transmettre des produits de qualité, l’amour de leurs bêtes et je crois que l’amour des Français pour les agriculteurs s’est encore développé“.

Dans cette même interview, Karine Le Marchand explique également son rapport avec l’écologie : “Je suis en phase avec le fait qu’il faut minimaliser les achats, les déchets. Pour autant, je ne suis pas prête à abandonner tout le confort et à avoir des toilettes sèches. Je me suis aperçue aussi que, derrière les labels, il y a parfois des mensonges. D’ailleurs, je vous donne un scoop, je suis en réflexion avec des professionnels parce que j’ai envie de séparer le bon grain de l’ivraie et développer une marque de cosmétiques et produits d’entretien naturels. Je veux faire du bien à mon corps, mais pas au détriment du plaisir, de la qualité de vie des gens qui la conçoivent, ou des animaux“.