Pour entretenir l’engouement de millions d’abonnés, les people publient de temps en temps des photos.

Fières de leurs transformations physiques, elles dévoilent plus qu’il n’en faut dans des clichés….

Plus jolie que jamais, Emily Ratajkowski ne déroge pas à la règle. Souvent, ses 26 millions de followers sont habitués à la voir en lingerie.

La jeune femme qui s’est fait connaître par sa participation au clip de « Blurred Lines » de Robin Thicke, affole souvent la toile. Emily Ratajkowski, la reine, fesses à l’air sur Instagram.

Une habituée des faits…

Emily Ratajkowski profite de toutes les occasions pour mettre en avant sa jolie silhouette. Ses tenues font sa réputation.

Ses atouts physiques sont mis en exergue pour la promotion de ses collections de maillots de bain. Faisant fi des critiques, elle préfère s’arrêter sur les nombreux compliments qu’elle reçoit de ses abonnés.

En effet, ses courbes de rêve ravivent les fans, à chaque fois qu’elle se dévoile. Grâce en partie à ses publications :

elle est l’un des tops les plus suivis sur les réseaux sociaux ;
elle est sollicitée pour des contrats, même pour des rôles au cinéma ;
elle est invitée dans les soirées les plus huppées.

Elle avait même posé quand elle avait atteint la barre des 10 millions de followers.

Sa dernière publication « caliente » en date est celle du 8 avril sur Instagram. Emily Ratajkowski a encore montré ses formes de rêve à ses abonnés. Sa silhouette n’a plus de secrets pour ses 26 millions d‘abonnés. Même en cette période où elle est obligée de rester chez elle, la businesswoman ne rate pas une occasion de secouer la toile. Le confinement ne l’empêche pas de dévoiler son derrière en bravant la censure d’Instagram.

S’exhiber pour vendre, mais aussi pour défendre une cause

Même si elle pose comme modèle pour ses lignes de maillots de bain, Emily Ratajkowski affirme également faire des photos pour défendre une cause. Toutefois, d’après certains experts, les personnalités publiques souvent sur les réseaux sociaux pour trois raisons :

faire du marketing ou vendre ;
mener un combat militant ;
ou à cause d’un problème psychologique.
Le mannequin et actrice avait lancé il y a quelques années sa collection de lingerie avec des vidéos sur Instagram.

Elle a également une ligne de maillot de bain inamorata en 2017. Ses abonnés s’attendent toujours à des publications…

Son corps lui permet de vendre elle-même ses créations. Les clichés sur les réseaux sociaux font partie du marketing, même si parfois un peu trop d’ego s’y mêle.

Elle attire toujours les gens. Elle est efficace pour augmenter son audience. Ainsi, plus Emily Ratajkowski est suivie, plus elle obtiendra des contrats juteux.

En effet, exposer sa plastique avantageuse lui permet d’attirer les regards. Cela lui permet d’éviter la stagnation dans sa carrière, en entretenant le buzz autour de sa personne.

Elle n’avait pas hésité à rejoindre Kim Kardashian dans une photo pour selon elle, la soutenir. Emily considère qu’avant, les femmes n’étaient pas sexy « pour leur propre plaisir ». Aujourd’hui, elles le sont, et c’est cette différence qui fait qu’elles n’hésitent pas à se montrer.

Les selfies permettent de ce fait de dénoncer le body-shaming et la censure en général, elle connaît du succès, car il est une expression des revendications féminines. Emily Ratajkowski s’affirme comme une vraie féministe.

Le désir s’explique par la psychologie

Le smartphone permet aujourd’hui à ces stars de partager leur photo en quelques secondes. Sans filtre ni préparation, ces prises instantanées révèlent un aspect fondamental qui est « l’envie de se montrer » chez l’être humain. En communiquant des éléments de leur monde intérieur, les célébrités attendent les réactions des internautes pour rehausser leur estime de soi. Le regard des autres renforce leur identité positive. Ce qui est bénéfique à leur santé mentale.

En faisant dos à l’objectif, Emily Ratajkowski fait profiter la toile d’une vue… Ce qui a ravi les followers qui l’ont fait savoir à travers leurs commentaires, plus d’un million de mentions « j’aime ». Mais, Instagram supprime les photos qu’il juge choquantes ou inappropriées. Il en arrive même à bloquer des comptes. Ainsi, Emily devrait continuer à faire attention pour pouvoir contourner les filtres.