Les fans de la saga Fast and Furious se comptent aujourd’hui par millions à travers le monde, mais après 20 ans d’existence, beaucoup ignorent certains petits détails concernant la réalisation ou les acteurs de l’un des plus gros succès du box-office de ces dernières années. Après 8 épisodes, le 9e opus de Fast and Furious devrait revenir en 2021, avant que quelques mois plus tard, les spectateurs ne puissent découvrir le 10e et dernier film réalisé par les studios de cinéma hollywoodien.

L’une des anecdotes les plus croustillantes de Fast and Furious est que Michelle Rodriguez ne savait pas conduire lorsqu’elle a été engagée dans le casting du film. Alors que dans son rôle de Letty Ortiz, la jeune femme est une mécanicienne et une pilote hors pair, en réalité dans la vraie vie Michelle Rodriguez ne s’était jamais mise derrière le volant d’une voiture. Incroyable pour celle qu’on a vu réaliser des courses-poursuites invraisemblables au volant de sa Nissan très puissante.

Mais bien décidée, à réparer ce manque, la jeune actrice avait suivi des cours accélérés pour apprendre les rudiments du maniement d’un véhicule. Elle s’est entraînée durant de longues semaines afin d’être capable de piloter le bolide pendant les tournages du film. Une comédienne qu’on a bien d’ailleurs failli ne plus voir dans la série Fast and Furious, car elle s’est battue très longtemps avec la production afin que les femmes aient un rôle beaucoup plus important et beaucoup plus intéressant dans les prochains scénarios. Si dans un premier temps, la gent féminine n’était pas très bien représentée ou du moins réduite à des rôles peu valorisants, au fur et à mesure des épisodes sous la pression de la star, les choses ont réellement évolué.

Autre personnage éminemment important du scénario, c’est bien sûr Dominic Toretto interprété par Vin Diesel qu’on a bien failli ne plus retrouver au générique de la super production réalisée par Universals Studios. Au départ de la saga, l’acteur ne souhaitait pas qu’une suite du premier épisode de Fast and Furious soit tournée. Vin Diesel aurait en effet préféré que ce monument du film d’action reste unique. L’acteur s’était donc écarté de son rôle, avant de finalement de reprendre son personnage en échange des droits d’un autre héros : Riddick. Un joli marché qui a fait de Vin Diesel l’un des acteurs les mieux payés de la planète.

Un incroyable parcours pour le Californien d’origine qui a commencé sa carrière en étant videur dans des bars huppés de New York. Caressant le rêve de devenir acteur, il courait les castings sans succès et avait donc décidé d’écrire, de produire et d’interpréter lui-même un court-métrage qui sera présenté au Festival de Cannes en 1995. Même s’il ne remportait pas de prix avec ce film, le nom de Vin Diesel commence à circuler dans le petit monde du cinéma avant d’arriver aux oreilles de Steven Spielberg qui lui écrit un rôle sur-mesure dans Il faut sauver le soldat Ryan. Mais c’est véritablement en 2001 dans Fast and Furious, que Vin Diesel deviendra l’un des acteurs les plus bankable alors que la sortie du film rapporte plus de 145 millions de dollars. Même s’il avait fait une apparition très brève en 2006 dans Fast and Furious : Tokyo Drift, c’est finalement dans Fast and Furious 4 qu’il reprendra son rôle et retrouvera ses partenaires Paul Walker, Jordana Brewster et bien sûr Michelle Rodriguez.

Concernant les nombreuses anecdotes qui circulent autour de la célèbre franchise, il existe également une scène dont certains étaient persuadés qu’elle était réalisée en image de synthèse. Mais il semblerait bien qu’en vérité lors de la prise de vue, tout était bien réel. Pour les fans de la série, ils peuvent se souvenir d’une scène dans Fast and Furious 6, lorsqu’un tank traverse une autoroute sur laquelle se trouvent énormément de véhicules. Beaucoup pensaient que cette scène avait été travaillée sur ordinateur, et que les producteurs et réalisateurs n’avaient pas souhaité la tourner dans les conditions du réel. Mais il n’en n’était rien, puisque tout était parfaitement vrai et réalisé en live en détruisant un nombre incalculable de véhicules sur une route privatisée pour l’occasion. Une preuve de plus, de la réelle folie et des prouesses techniques réalisées lors de ce tournage.

La saga Fast and Furious est donc devenue en près de 20 ans l’une des plus rentables de l’histoire du cinéma, alors même que le titre de ce film avait déjà été utilisé dans l’histoire hollywoodienne. En effet, dans les années 1950, une production américaine avec en vedette John Ireland et Dorothy Malone avaient déjà vu le jour sous le même nom. Roger Corman, un réalisateur de film de série B, avait donc déjà réalisé un film en 1954 qui portait le nom de Fast and Furious. L’histoire était celle d’un homme jeté en prison alors qu’il était innocent du crime dont on l’accusait. Lors de son évasion, il vole une voiture avec une jeune femme à bord, et une course-poursuite mémorable s’ensuit avec les forces de l’ordre alors qu’il tente de quitter le territoire américain pour se rendre au Mexique. Déjà à l’époque une histoire de voitures qui roulent à tombeau ouvert sur les routes américaines avec en toile de fond une jolie jeune fille dont le héros tombe amoureux.

Concernant Fast and Furious 9 qui devrait sortir dans quelques mois, le réalisateur Justin Lin avait commencé le tournage en juin 2019 dans les Warner Bros Studios, mais également à Londres et en Thaïlande. Les prises de vue s’étaient achevées en novembre 2019, alors qu’en mars 2020, une partie du casting était rappelée afin de tourner des scènes additionnelles.

Initialement prévue en mai 2020, la sortie du dernier épisode de Fast and Furious a été malheureusement reportée au 2 avril 2021 en raison de la pandémie du covid-19 qui a empêché de faire la présentation et la distribution du film dans des conditions optimales. Il faudra donc encore s’armer de patience pour les fans, afin de découvrir les nouvelles aventures des personnages de la célèbre saga à succès dans laquelle on pourra retrouver Vin Diesel, Michelle Rodriguez, Jordana Brewster et John Cena.