Depuis son départ du Juste Prix, Gérard Vivès se fait très rare. Voici ce qu’il devient.

Gérard Vivès est une personnalité qui a su marquer le monde de la télévision. Quelques années après sa dernière apparition, la rédaction d’nous a décidé de vous donner des nouvelles de lui. Vous allez le voir, il est très loin des médias, et il va très bien.

L’accident grave de Gérard Vivès dans le Juste Prix

En octobre 2010, alors co-animateur du Juste Prix sur TF1 au côté de Vincent Lagaf’, Gérard Vivès était victime d’un grave accident survenu en plein tournage d’une émission. Dans une interview accordée en 2018 à Laury Thilleman dans Off Roads sur RMC, le comédien a fait le récit de ce fameux cauchemar. Même huit ans après, on voit que l’humoriste a encore du mal à en parler : “J’ai écrit un sketch dans lequel Vincent Lagaf’ pilote une pelleteuse. Il m’accroche à un godet. Me monte à trois mètres de hauteur. Il fait un aller-retour. Droite, gauche au-dessus du public. Et tout lâche” déclare-t-il notamment.

Gérard Vivès raconte ensuite qu’il est resté dans le coma pendant plusieurs heures. D’ailleurs, ne se souvient de plus rien. C’est le trou noir complet. Il a oublié plusieurs heures de sa vie “Je m’écrase la tête la première. Je m’éclate. Coma. On m’a raconté. Je me souviens pas. Il me manque deux, trois heures dans ma vie” racontait-il alors à nos confrères de RMC. Il a un seul souvenir, celui d’avant la chute, où il est dans le vide :“Je me souviens au moment où je suis dans le vide, puis au moment où l’on me réveille. J’ai la notion de la mort avec le vide. Je sais ce que c’est de tomber”.

Vincent Lagaf se souvient aussi de cet accident

Finalement, le bilan est assez lourd pour l’humoriste. En effet, il avait une côté cassée, une déchirure musculaire au niveau de la colonne vertébrale. Mais ce n’est pas tout, il a également dû subir dix-sept points de suture à la tête. Si cet épisode a traumatisé Gérard Vivès, il reste également dans les souvenirs de Vincent Lagaf. Le présentateur du Juste Prix, qui pilotait la pelleteuse, a eu la lourde tâche d’appeler la femme de son ami pour lui annoncer la nouvelle : “Il y a un moment où tu te dis : “Waouh, j’ai tué mon pote !” confiait-il il y a quelques années dans une interview.

Heureusement, Gérard Vivès s’en sort sans aucune séquelle. Malgré sa crainte, il a su dépasser son angoisse pour sauter à l’élastique quelques années plus tard dans l’émission “Je suis une célébrité, sortez-moi de là”. On peut le dire, il a été très courageux. Nous à la rédaction d’nous, on n’aurait pas osé. Si vous vous demandez où est actuellement l’ancien acolyte de Vincent Lagaf’ sachez qu’il n’a pas mis les pieds sur un plateau de télévision depuis l’arrêt définitif du Juste Prix. Mais ne vous inquiétez pas, nous l’avons retrouvé.

La vie de Château de Gérard Vivès

Star des années 1990 grâce à la série de AB Productions Les Filles d’à côté, où il incarnait n réceptionniste d’une salle de sport, Gérard Vivès a ensuite marqué les prix dans le Juste Prix. Mais il y a sept ans maintenant, l’ancien acolyte de Vincent Lagaf a tout plaqué pour s’acheter un château dans la Nièvre. Une bâtisse qui a été construite en 1875 par un Russe qui a fait fortune. Il était tout de suite tombé amoureux de ce château :”Ce domaine, situé dans un parc de 17 hectares était un ancien centre d’aide par le travail. Il disposait de grands ateliers dans les dépendances. L’idéal pour faire de l’événementiel”.

Et justement, c’est ce qu’il a rapidement fait. D’ailleurs, la rédaction d’nous peut vous dire qu’il y a déjà eu quelques événements. En effet, il a déjà accueilli plusieurs éditions du Salon du jeu vidéo, une exposition d’art contemporain et un marché médiéval. Une chose est certaine, Gérard Vivès est très fier de son acquisition, et on peut le comprendre. Si vous souhaitez le voir de plus près, n’hésitez pas à vous rendre sur les réseaux sociaux de l’humoriste. Vous allez voir, ça vaut vraiment le coup.

0/5 (0 Reviews)