Le présentateur d’Enquête Exclusive avait assigné en justice le chroniqueur de TPMP. Et aujourd’hui, il se frotte les mains !

Ce n’est pas la première fois que le concept de TPMP se fait démonter. La chroniqueuse Sophia Aram a dépeint Cyril Hanouna comme « un gourou des temps modernes […].”

Elle a analysé en détail le concept de l’émission pour ensuite expliquer ceci : “Comme tous les gourous, il a abandonné son identité civile pour un titre : lui se fait appeler « Baba », par des adeptes à qui il accorde en retour le titre de « Fanzouzes », s’octroyant par là même une figure paternelle en échange d’une reconnaissance qui prend la forme d’une assignation au statut de fan. […] Comme tous les adeptes, les fanzouzes n’existent que dans l’adoration et la défense de leur gourou face aux critiques qui ne peuvent que renforcer leur motivation à le défendre, en insultant ceux qui oseraient le critiquer. On est « avec » Baba ou « contre » Baba”. D’après Sophia Aram, les « séances d’humiliation et de torture psychologique” vis-à-vis de certains chroniqueurs feraient partie de cette mégalomanie des temps modernes. Et vous, êtes-vous avec ou contre Baba ? Et que pensez-vous de Gilles Verdez ?

Loin de faire l’unanimité !

En septembre dernier, même le nouveau chroniqueur Patrick Chanfray avait fait des vagues. Mais ce n’est rien comparé à Gilles Verdez ! En effet, Patrick Chanfray avait fait ses premiers pas en tant que chroniqueur de l’émission en présentant sa pastille “Le JT après le JT”. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il avait vite défrayé la chronique !

Pour cette nouvelle saison de Touche pas à mon poste sur C8, Cyril Hanouna avait déchaîné les passions ! Ce programme connaît en effet des détracteurs depuis son lancement. Le Conseil Supérieur s’est penché sur son cas pour de fausses annonces faites à l’antenne. La Grande Darkha de Cyril Hanouna a été accusée de plagiat. Cyril Hanouna et son chroniqueur Gilles Verdez ont été mis en examen pour “pour “imputations de faits portant atteinte à l’honneur ou à la considération de la société Sony Pictures Television Production France”. Bref, les affaires se multiplient et les polémiques ne s’arrêtent jamais !

Cyril Hanouna prêt à tout pour faire du buzz

Cela va parfois jusqu’à des condamnations comme celle de Cyril Hanouna et de C8, condamnées à payer 12 000 euros à Karine Ferri pour avoir diffusé des photos de n* de l’animatrice de TF1, photos pourtant interdites de diffusion par la justice. Vous l’aurez compris, Cyril Hanouna est prêt à tout pour faire du buzz!

Dans sa chronique intitulée “Le JT après le JT”, Patrick Chanfray avait diffusé des images insolites que lui et ses équipes ont trouvé sur internet. Comme d’habitude, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs étaient morts de rire. Certains téléspectateurs sont pourtant fans et avaient adoré ses répliques.

En dehors de la communauté de “fanzouzes”, les critiques avaient pourtant également fusé. Les internautes avaient été en effet nombreux à critiquer la lourdeur de Patrick Chanfray et ses photos qui étaient d’après eux du “réchauffé” et du “déjà-vu” à la télévision.

“Tiens, je vous donne un scoop »

Quant à Bernard de la Villardière, il a enfin révélé dans une interview au Monde samedi 17 avril, la décision de justice contre Gilles Verdez . “Tiens, je vous donne un scoop : je viens de faire condamner Gilles Verdez pour diffamation. Il m’a traité d’islamophobe chez Hanouna. A chaque fois qu’il peut se payer Enquête exclusive… Il m’accuse de ne pas faire mon travail de journaliste”, a-t-il en effet révélé à propos de Gilles Verdez.

Lundi 19 avril 2021, Gilles Verdez a pris à son tour la parole sur le plateau de TPMP. “Bernard de La Villardière m’avait attaqué à propos de l’ensemble des déclarations, des critiques surtout négatives que j’ai faites ici sur son émission Enquête Exclusive, a ainsi indiqué Gilles Verdez.

« Il avait un dossier très épais et il a gagné. »

Et de poursuivre : « La particularité, c’est qu’il n’a attaqué que moi ! Il a tout à fait le droit mais traditionnellement, on peut attaquer l’émission avec son producteur, et la chaîne, le diffuseur.Il avait un dossier très épais et il a gagné sur l’islamophobie. Donc j’ai été condamné pour diffamation. Mais il a perdu sur tout le reste, sur toutes les critiques sur l’émission parce que son but était de dire : ‘Ces critiques sur l’émission créent un acharnement contre moi.’“, a poursuivi Gilles Verdez.

Gilles Verdez en a pour ses frais.

Gilles Verdez repart ainsi avec une amende bien salée. “Comme il n’a attaqué que moi, j’ai été le seul à être condamné. Avec les frais de justice, c’était autour de 5000 euros“, a-t-il en effet lâché. Mais heureusement pour lui, Cyril Hanouna et le directeur d’H2O productions ont bien voulu payer pour lui. “Je m’apprêtais à faire un chèque. Je tiens à vous rendre hommage, il faut que les téléspectateurs le sachent ! Vous m’avez dit : ‘Tu as été condamné en ton nom propre. Mais c’était pendant l’émission donc tu ne paies rien et nous payons’“, a révélé Gilles Verdez aux téléspectateurs.

0/5 (0 Reviews)