Grâce à des vidéos de prouts, cette femme empoche 3400 euros par mois

Tous les moyens sont bons pour gagner sa vie. Cet adage est d’autant plus vrai pour cette femme. Mère de 48 ans, Emma Martin gagne des revenus réguliers grâce à un « travail » pas comme les autres avec un salaire qui s’élève à 3400 euros par mois. En fait, elle diffuse des vidéos d’elle-même en train de rejeter ses pets selon le journal britannique, Daily Mail.

Depuis près de 20 ans, Emma Martin – son nom professionnel – exerce cette profession. Avant, cette felle œuvre en tant qu’agent de voyage et actuellement, elle passe ses journées à répondre au fantasme de plusieurs utilisateurs en quête de prouts.

Elle n’est pas la seule à attiser l’attention d’une communauté rare. Une autre femme fait gagne jusqu’à 115 euros de l’heure pour réaliser le ménage toute nue.

Des vidéos lucratives

Cette femme facture ses services à près de 4 euros par mois pour ses abonnés. Une idée qui n’a pas manqué d’offrir ses fruits. En parallèle, Emma met en application, un régime spécifique afin d’exceller dans son travail.

« Je mange beaucoup de salade, d’asperges et d’avocats. Je mange également beaucoup de plats mexicains » peut-on lire dans son témoignage. En sus, son aliment de prédilection, c’est la salade de chou avec des haricots cuits, aussi bien que cette habitude lui permet d’améliorer ses performances.

Ses enfants ne sont pas eu courant de son boulot, mais son mari, oui. Elle enregistre ses clips uniquement lorsque la famille n’est pas à la maison.

Emma utilise le site de renom OnlyFans avec le nom d’utilisateur @FartinTart. En dehors des vidéos qu’elle vend via Clip4sale, à 6 euros la minute et PayPal aux abonnés, elle fait des lives.

Sa page OnlyFans lui octroie près de 2000 euros et ses clips personnalisés lui apportent jusqu’à 1500 euros tous les mois. Si la maman et bien d’autres n’ont pas attendu ni un ni deux pour intégrer la plateforme, c’est parce qu’elle constitue des sources complémentaires d’argent en ligne.

Lors de son interview, Emma déploie que son audience est répartie en deux groupes sociales différentes, notamment les personnes qu’elle appelle les « cols blancs » ainsi que les jeunes abonnés sur OnlyFans. Comme elle l’explique : « La moitié sont des cols blancs à la recherche de vidéos personnalisées dans lesquelles je dirai leur nom et ferai des choses qu’ils sont trop gênés à demander à leurs femmes ».

Avant cette aventure, cette femme a tenté de se lancer dans des séances en ligne de « domination financière ». L’idée c’est de solliciter la colère pour exiger des sous aux clients soumis.

Experte dans sa profession

Elle travaille sur ses vidéos de pets depuis des années. Bien que son compte OnlyFans soit récent et date de janvier 2021, elle s’affiche sur la toile depuis très longtemps. Certains des ses abonnés sont même plus jeunes que son âge de « camming ».

A partir de l’année 1999, au moment où elle œuvrait la profession d’agent de voyage, elle a déjà eu l’idée de devenir une « webcameuse ». Et promptement, Emma gagnait jusqu’à 850 euros par semaine avec seulement quelques heures de vidéos.

Vu les revenus qu’elle perçoit, elle n’avait pas hésité d’abandonner sa profession initiale. Ensuite, elle s’est focalisée uniquement sur des vidéos à plein temps.

Une communauté avide de pets

Depuis le début de confinement, le site OnlyFans fait plus d’activités qu’avant et c’est une grande opportunité pour cette maman de 48 ans de s’enrichir par ses scénarios cultes. Ainsi, elle a connu des flux véritablement flambés.

Dans le salon virtuel de cette femme, ses clients ne sont jamais défavorisés en parlant de contenus érotiques. Elle en publie des tonnes tous les jours.

Si cette activité baroque est une source de revenus insoupçonnable, certaines activités plus classiques peuvent également rapporter beaucoup. Tel est le cas de cette câlineuse professionnelle qui gagne jusqu’à 60 euros de l’heure.

C’est quoi l’eproctophilie ?

Il s’agit tout d’abord d’un fétichisme sexuel parmi les autres mais qui est rarement exposé. Selon un écrit de Terra Femina, ce désir érotique du vent odorant aurait une liaison avec l’odeur et au bruit.

Les gens qui sont attisés par ces types de sensations rarissimes et plus forte qu’eux apprécient particulièrement les flatulences. Autrement dit, le sujet est d’autant plus attiré par l’autre qui les émet.

0/5 (0 Reviews)