Pierre Lemarchal est plus que présent dans l’actualité médiatique puisqu’un téléfilm consacré à son fils sort dans quelques jours sur TF1.

Bien qu’il soit mort depuis plus de 14 ans, Grégory Lemarchal fait énormément parler de lui ces jours-ci. Et pour cause, un téléfilm basé sur sa vie s’apprête à être dévoilé sur TF1. Nous y découvrirons son combat contre la maladie et sa participation à la quatrième saison de la Star Academy, qu’il a remporté face à Lucie.

Acclamé par le public, adoré par ses fans, le jeune homme combattait la mucoviscidose depuis qu’il était bébé. Cette maladie finira par avoir raison de lui, alors qu’il n’avait que 24 ans. TF1 souhaite rendre hommage à celui qui aura touché les français en plein coeur, et son père Pierre Lemarchal, très actif dans la lutte contre la maladie (aucun remède n’existe à ce jour) assure la promotion de cette oeuvre à laquelle il a participé.

Les anciens académiciens rendent hommage à Grégory

En marge de la diffusion du film évènement, les anciens camarades de Grégory ont souhaité lui rendre hommage. Son grand ami Sofiane, mais également Lucie, Hoda ou encore Mathieu (à l’origine du projet) ont souhaité célébrer leur ami disparu avec la chanson Restons Amis. Ils ne feront a priori par d’apparition dans le téléfilm mais seront joués par des acteurs plus jeunes. D’après les premières informations, Lucie et Sofiane notamment seront joués dans le film par Ilona Bachelier et Sifiane Francine.

Si Nikos Aliagias jouera son propre rôle dans Pourquoi je vis, ce ne sera pas le cas d’autres personnalités proches de Grégory. En effet, Karine Ferri, la compagne du jeune homme jusqu’à sa mort sera jouée par Candice Dufau. La productrice de la Star Academy, Alexia Laroche-Joubert sera quant à elle incarnée par Caroline Chirache. Enfin, c’est Arnaud Ducret qui prêtera ses traits à Pierre Lemarchal.

Pierre Lemarchal en colère contre la pédiatre qui a annoncé la maladie de son fils

La maladie de Grégory n’a jamais été cachée par la production de la Star Academy puisque le jeune homme en parlait dans son portrait le présentant aux téléspectateurs. Mais ceux-ci étaient très loin de se douter du calvaire que vivait le jeune homme, comme l’explique Nathalie Andrée, ancienne directrice du château :

« Tous les artistes souhaitaient chanter avec lui mais personne ne savait ce qu’il vivait avant d’entrer sur le plateau. Il avait des salles pour lui dans le château et sur le prime avec des médecins pour gérer sa respiration, c’était très très dur. Il ne pouvait pas respirer quand il entrait sur le plateau. C’était très très dur. Tous les artistes pleuraient en coulisses«

Auprès de Yahoo, Pierre Lemarchal s’est de son côté confié et a raconté les circonstances dans lesquelles il a appris la maladie de son enfant : « Je me souviens de l’année quand on a appris que Grégory était atteint de mucoviscidose. Grégory avait 20 mois quand un pédiatre a fait des tests puisqu’il n’était pas très bien pendant tous ses premiers mois de vie. J’ai beaucoup de rancœur d’ailleurs par rapport à ce jour-là. C’est le pédiatre, qui reçoit simplement ma femme, Laurence, et qui lui annonce. J’aurais bien aimé être là. Cela n’a pas été le cas. On apprend que notre gamin a une maladie génétique. On nous annonce qu’il ne vivra pas au delà de dix ans »

On ne se prépare pas à la mort d’un enfant
Pierre Lemarchal et sa famille sont devenu le symbole de la lutte contre la mucoviscidose. Après la mort de Grégory, il avait expliqué qu’il ne s’était jamais préparé à sa mort. Bien qu’ils le savaient tous malade, ils avaient toujours de l’espoir. L’espoir de le voir guérir, l’espoir de le voir aller mieux.

On espère en tout cas que le film Pourquoi je vis (titre choisi en souvenir de l’interprétation magistrale de Grégory de la chanson SOS d’un terrien en détresse) rendra un bel hommage à l’ancienne star de la chanson. 14 ans après sa mort, l’aura de Grégory Lemarchal est toujours intacte et on est prêt à parier que la chaîne s’offrira une très belle audience. Réponse le 7 septembre prochain.