Alors que Hélène Ségara s’apprête à sortir son nouvel album, la chanteuse évoque au micro de RTL ses débuts très difficiles à Paris.

Devenue aujourd’hui l’une des stars incontestables de la chanson française, Hélène Ségara n’a pourtant pas toujours une existence facile. Alors que l’artiste s’apprête à sortir son nouvel album, elle en assure la promo et répond aux nombreuses questions des journalistes. Ce samedi 22 mai sur RTL, la chanteuse a ainsi fait quelques révélations plutôt étonnantes sur ses débuts. nous revient donc pour vous sur cette déclaration qui ne laisse aucun doute concernant les difficultés auxquelles elle a dû faire face.

Hélène Ségara : sa vie dans un 15 mètres carrés dans une rue où les travestis faisaient le trottoir

Elle a connu la faim

Née d’un père italien et d’une mère d’origine arménienne, Hélène Ségara grandit dans le sud de la France. Issue d’un univers très loin de la musique et du show-business, l’adolescente sait pourtant ce qu’elle veut faire de sa vie. Ainsi, dès son plus jeune âge, son envie de chanter est véritablement plus forte que tout. Dès 15 ans, elle quitte d’ailleurs le milieu scolaire et commence à vouloir vivre de sa passion. Avant de devenir mère trois ans plus tard. Mais malgré sa maternité à l’âge de 18 ans, rien ne semble pouvoir l’empêcher de rêver en grand. Bien décidée à conquérir le monde, la jeune femme emménage alors à Paris où elle fera bientôt une rencontre qui va définitivement changer le cours de sa vie.

En effet, en 1996, Hélène Ségara croisera la route du grand producteur Orlando, le frère de Dalida. Tel un véritable mentor, il la prendra sous son aile et lui fera signer ses premiers contrats. Mais entre son exil et ses premiers cachets, la jeune femme doit faire face à de très nombreuses difficultés. Mère célibataire, elle vivra aussi dans des conditions à la limite de l’acceptable. Dans cette interview accordée à RTL, la grande artiste reconnaît d’ailleurs que son fils et elle n’ont pas toujours mangé à leur faim.

Des débuts tonitruants

Seulement quelques mois après son arrivée dans la capitale, Hélène Ségara devient effectivement une véritable star. Elle réussira même à exécuter un duo d’exception avec Andrea Bocelli, l’un des plus grands interprètes de la planète. Avant de finalement connaître le réel amour du public dans son interprétation de Esméralda dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris. Depuis ce jour, Hélène Ségara aura ainsi connu une carrière fulgurante avec l’approbation du métier, mais également de ses fans. Pourtant, le parcours aurait été véritablement semé d’embûches.

Dans cet entretien accordé au micro de RTL, Hélène Ségara se souvient : ” C’était inimaginable, je vivais dans un rez-de-chaussée de 15 mètres carrés avec mon fils. On crevait la dalle. On habitait dans une rue où il y avait des travestis (…) qui éclataient en sanglots sous nos fenêtres. Honnêtement, je n’aurais pas pu imaginer. Ça a été tellement magnifique de passer de l’ombre à la lumière “. Car effectivement, cette période n’a pas duré très longtemps. ” J’ai douté. Mais heureusement. Qui ne doute pas ? Les doutes, c’est ce qui nous pousse à aller au bout de nos rêves “. Un succès qui l’aura ainsi exposée à l’amour de son public, mais également à quelques déconvenues… nous vous explique.

Des faits malheureusement récurrents

Lors de cet entretien sur RTL, Hélène Ségara expliquait effectivement que malgré la gloire, elle rencontrera encore par la suite quelques difficultés. Notamment face à la maladie ou de manière plus anecdotique, comme le jour où on lui a volé son identité, ” J’ai même quelqu’un qui m’a écrit : ‘ je viens de te parler sur Tinder, ça match entre nous. C’est bien toi ? ‘ Quelqu’un a pris ma photo et l’a mis sur Tinder “. Une petite mésaventure sur laquelle la chanteuse revenait quelque peu amusée. Car ce genre de problème n’a en effet aucune commune mesure avec ce qu’elle a dû malheureusement traverser dans sa jeunesse.

Totalement épanouie aujourd’hui, et malgré quelques ennuis de santé, Hélène Ségara se réjouit désormais de pouvoir continuer sa carrière. Elle est donc très impatiente que ses fans puissent découvrir son album intitulé Karma qui sortira le 28 mai prochain. En attendant, la chanteuse continue de faire le tour des plateaux pour présenter sa dernière création en évoquant parfois sa vie, sa carrière, ses débuts et ses problèmes. Mais malgré les nombreuses difficultés rencontrées, Hélène Ségara ne semble rien regretter. Chaque moment de son existence aura été formateur et lui aura appris quelque chose sur elle-même et sur la vie en général. En définitive, une femme partie de rien qui grâce à son courage aura réussi à soulever des montagnes que beaucoup jugeaient trop lourdes pour elle.

0/5 (0 Reviews)