Inès, candidate phare de la nouvelle saison de l’émission « Koh-Lanta », s’est notamment fait remarquer pour son mental d’acier, mais aussi pour son corps, qui n’a pas laissé personne indifférent.

Alors que les téléspectateurs du jeu d’aventure de TF1 ne cessent d’admirer la plastique parfaite de la jeune Inès, la jolie brune de 25 ans, infirmière de son état, n’a pas manqué de faire quelques révélations quant à ce dernier sur Instagram.

Inès a dû se battre pour avoir un corps de rêve

Avec son maillot sexy, la candidate de Koh-Lanta a parfois suscité la polémique chez les téléspectateurs les plus conventionnels.

Pourtant, son nombre d’abonnés sur Instagram a explosé, ce qui laisse à penser qu’ils sont nombreux à aussi s’en régaler.

Toutefois, la belle brune a aussi prouvé qu’elle avait tout à fait sa place dans l’émission, puisqu’elle est à ce jour toujours en lice pour participer à la finale. Inès n’est donc pas qu’une jolie fille, mais également une sportive hors pair.

Alors qu’elle proposait une FAQ à ses abonnés, elle n’a d’ailleurs pas manqué de répondre à certaines questions sur son physique et sa routine bien-être, faisant au passage quelques réalisations dont personne ne se serait douté.

« Beaucoup, beaucoup, beaucoup d’entraînement sans relâchement. Beaucoup de rigueur. J’étais à 48 kilos pour 1,78 m. Très mince, très complexée, et moi je voulais des formes, les cuisses un peu plus dessinées, un fessier plus rebondi, des bras moins baguettes et le dos légèrement musclé. J’ai commencé chez moi et puis pour évoluer à un niveau supérieur avec de lourdes charges, je suis partie en salle. Au fur et à mesure, je voyais l’évolution et ça, c’est vraiment stimulant. En prise de masse, je suis montée à 59 kilos, et pour enlever le gras que j’avais pris pendant mon entraînement, j’ai réussi à descendre à 55 kilos. »

Autant dire que sa silhouette est le résultat d’un travail acharné et d’un entraînement intensif au quotidien.

La candidate de Koh-Lanta au cœur de la bataille contre le coronavirus
Dernièrement, la belle sportive a fait parler d’elle pour un tout autre sujet, puisque son métier d’infirmière la place au cœur d’une autre épreuve : celle du coronavirus.

Dans une interview récente pour le magazine « Le Parisien », elle confie travailler dans un grand hôpital de Paris, soumis à une crise sans précédent et à un afflux de victimes très important.
De plus, elle avoue travailler dans un bâtiment spécial Covid-19, et voir de nombreux décès s’enchaîner sans réelles raisons apparentes.
« Le personnel soignant se bat pour stabiliser les cas. Je prends soin des patients comme s’ils étaient de ma famille. Mais on se sent impuissant. On dirait un champ de bataille, sans toutes les armes qu’on pourrait avoir. On est en première ligne, sans avoir le matériel nécessaire pour être protégé ».

Lors de cet entretien, la candidate de Koh-Lanta n’a pas manqué de dire à quel point il était irresponsable de ne pas respecter le confinement.

Ressentant une certaine forme d’impuissance face à l’épidémie, elle ajoute que certains patients tombent gravement malades malgré leur jeune âge et l’absence d’antécédents.

Une situation qui n’a pas manqué de surprendre la jeune femme, convaincue au début du phénomène, comme de nombreux autres français, que le virus ne touchait que les patients âgés ou avec des pathologies aggravantes.