Issa Doumbia est toujours sur son objectif de perte de poids. L’humoriste ne lâche rien et au contraire, le confinement lui permet de donner encore plus. Les séances de sport d’Issa Doumbia sont à la une sur son compte Instagram. Il perd du poids à vue d’œil et cela de manière naturelle. C’est du respect qu’il nous inspire grâce à sa motivation sans failles. Issa Doumbia respecte scrupuleusement les directives de son coach sportif à distance. Les séances sont impressionnantes !

Issa Doumbia, la suite d’une transformation amorcée

Depuis plus de quatre ans, Issa Doumbia a décider de perdre du poids. À ceux qui lui disent de ne pas changer car ils l’aiment comme ça, il leur répond qu’en changeant ils pourront l’aimer plus longtemps. Car la surcharge pondérale est considérée comme une maladie. En effet, lorsque nous sommes trop lourds, notre corps n’est pas au mieux de ses capacités. D’autres maladies peuvent alors survenir et devenir rapidement très dangereuses pour la santé. Issa Doumbia le sait bien et avait même quelques temps envisagé de subir une opération pour remédier à son problème. Les implants d’anneaux gastriques ou les ablations de parties de l’estomac auraient pu lui faire perdre du poids très rapidement. Mais plutôt que de choisir cette voie, que d’autre comme Laurent Ournac ou encore Loana ont choisi, il préfère la voie naturelle.

Le bonheur est au bout du chemin même si le chemin est fait de souffrances

Et la route est longue pour Issa Doumbia. En effet, avant de penser à perdre du poids il a du faire des efforts pour renforcer ses muscles. Ensuite, passage aux exercices de cardio pour affiner la silhouette sans perdre trop de masse musculaire rapidement. Les exercices deviennent alors un vrai plaisir pour l’humoriste. Car il est connu que le sport libère une hormone dans le cerveau qui se rapproche de celle libérée dans les moments de bonheur. Le sport comme addiction, il y a pire. Et Issa Doumbia est bien décidé à ne rien lâcher.

Une volonté de fer accompagne Issa Doumbia

Comme il le dit si bien, « la motivation vient de la tête ». C’est grâce à sa volonté infaillible qu’Issa Doumbia parvient à faire des efforts réguliers dans l’objectif de perdre du poids. Et au bout de plusieurs mois, il est fier de pouvoir dire qu’il a perdu plus de 10 tailles de pantalon. Un exploit pour Issa Doumbia qui est salué par ses fans à l’unanimité. C’est une belle leçon qu’il offre à ses fans. La volonté et la détermination sont les moteurs de l’humoriste qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. De plus, il perd du poids de façon naturelle. Il laisse donc le temps à son organisme de s’adapter sans le choquer. Et cela est très important pour espérer avoir la santé. Issa Doumbia retrouve peu à peu une santé de fer.

Un objectif clair pour l’humoriste l’empêche de dévier de ses exercices

Les efforts paient et l’humoristes s’en réjouit. La machine est lancée et plus rien n’arrête Issa Doumbia dans le chemin vers son objectif. un objectif qui prête à rire lorsqu’il l’illustre dans un montage photo. Le film Black Panther semble avoir plu à Issa Doumbia et il se verrait bien dans le corps de son héros.

Ces fans le soutiennent dans sa démarche mais ils émettent une condition. Ils souhaitent par dessus tout qu’Issa Doumbia garde son sourire et sa bonne humeur légendaire. Ce sera retenu par l’humoriste car si il veut changer son corps c’est pour pouvoir être encore plus à l’aise en étant lui-même. Son caractère ne risque pas de changer, si ce n’est qu’il a pris goût à l’effort physique.

Le confinement n’enlève rien à la motivation d’Issa Doumbia

Et depuis le confinement, Issa Doumbia n’a pas arrêté sa routine. Encore mieux, il prend appui sur ses fans. Il partage alors les consignes de son coach pour nous inciter à le suivre. De plus, en étant seul loin de son coach iil aurait pu ne pas retrouver la volonté d’aller au bout de ses exercices. Mais Issa Doumbia ne lâche rien !

L’humoriste n’est pas au bout de ses peines mais il est très fier de son avancée. Il rappelle également qu’il n’est pas non plus devenu masochiste au point d’apprécier souffrir. Mais il est conscient que la peine qu’il ressent lors des exercices conduit à un bien plus grand encore. Alors il n’hésite pas blaguer sur le fait de détester son ami et coach bien qu’il l’adore.