Suite à la crise du Covid-19, Jean-Pierre Pernaut a passé de nombreuses semaines loin du JT de 13 heures de TF1. Alors qu’il l’a remplacé au pied levé durant cette période, Jacques Legros s’est confié sur son rôle de joker.

Lors d’un entretien pour le magazine « TV Mag », le journaliste Jacques Legros est revenu sur son remplacement de Jean-Pierre Pernaut, effectué durant le confinement. S’il est habitué à revêtir ce rôle depuis quelques années, lors notamment des vacances du journaliste, cette période était tout de même inhabituelle pour lui, même s’il y a pris beaucoup de plaisir.

Jacques Legros n’est pas prêt de laisser sa place

Remplacer Jean-Pierre Pernaut n’est pas une mince affaire tant le journaliste est apprécié des téléspectateurs de TF1. Pourtant, Jacques Legros y arrive avec brio depuis plusieurs années maintenant.

Cela fait effectivement 22 ans qu’il officie en tant que joker du mari de Nathalie Marquay, que ce soit lors des vacances de celui-ci ou pour des événements plus exceptionnels.

Depuis cette semaine, Jacques Legros est d’ailleurs de nouveau à la tête du JT de 13 heures pour tout le mois d’août, et cela, pour son plus grand plaisir.

À l’occasion d’un entretien pour « TV Mag », le joker de JPP, comme l’appellent les Français, est revenu sur la période du confinement et le retrait du journaliste phare de TF1.

Pendant ces quelques semaines sur fond de pandémie, Jacques Legros avait pris la relève de Jean-Pierre Pernaut au pied levé.
Il faut dire qu’après son cancer, ce dernier était considéré comme une personne fragile.
En toute logique, la direction de TF1 a décidé de le mettre à l’abri, appelant alors en renfort Jacques Legros qui n’était pas à Paris.
« Avant le confinement, Thierry Thuillier, le patron de l’information, m’avait dit: “Rentre à Paris, parce que, s’il arrive ce qu’on pense, il va falloir mettre Jean-Pierre à l’abri et je risque de t’appeler la veille pour le lendemain », se confie le journaliste.

Finalement, Jean-Pierre Pernaut fut absent du plateau pendant presque 3 mois. Une période durant laquelle il est tout de même apparu en duplex depuis chez lui, pour présenter une rubrique liée au confinement des Français.

Le retour de Jean-Pierre Pernaut et le retrait de Jacques Legros

C’est en juin dernier que Jean-Pierre Pernaut a pu reprendre les commandes de son journal, après un repos bien mérité et des vacances forcées.

Fier d’avoir été le joker du journaliste pendant cette période, Jacques Legros affirme être heureux de n’être que le deuxième sur la liste, car cela lui laisse le temps de se consacrer à d’autres projets.

Il confie d’ailleurs être très à l’aise sur TF1, dont il parcourt les couloirs depuis plusieurs décennies. Là-bas, il explique s’être fait des amis, voire presque une famille. Que la direction fasse appel à lui lors de périodes ponctuelles n’est pas un souci, car cela lui permet d’avoir un certain équilibre dans sa vie.

Jacques Legros n’aspire pas à devenir le journaliste vedette

Le jour où Jean-Pierre Pernaut décidera de raccrocher les crampons, la direction de la chaîne devrait logiquement faire appel à Jacques Legros pour le remplacer définitivement. Toutefois, ce n’est pas une perspective qui enchante le journaliste plus que de raison.

En effet, ce dernier ne rêve pas de célébrité et rester le joker lui convient très bien. À ses yeux, sa popularité ne dépassera jamais celle de Jean-Pierre Pernaut, qui lui apparaît comme une véritable star pour les Français.

Même s’il fait son métier avec bonheur, il est conscient que le journal de 13 heures est le fruit du dur labeur de JPP.